Monday, 23 January 2017

Jérôme Bosch, le diable aux ailes d'ange réalisé par Nathalie Plicot & Eve Ramboz



Ce documentaire révèle ce que fut cet homme et sa pensée, à travers le « décryptage » de ses tableaux, resitués dans le contexte de l'époque. Des animations créées par Eve Ramboz, spécialiste mondialement connue des effets visuels, mettent en évidence les détails des tableaux témoignant des relations de Bosch avec son temps. Une façon, également, d'entrer dans l'imaginaire de ce génie du XVe sciècle. Au cours du film, des historiens d'art, spécialistes de Jérçome Bosch, R.L. Falkenburg et J.L. Koerner, retracent sa vie et dèvoilent ce qui fait l'originalité profonde de ses oeuvres et la fascination qu'elles exercent encore aujourd'hui.

«L'Idiot International», un journal politiquement incorrect réalisé par Bertrand Delais



En 1989, Jean-Edern Hallier, journaliste pamphlétaire, éditeur et écrivain, ressuscite «L'Idiot International». Ce journal devient le lieu de rencontres improbables entre des intellectuels du PCF et des représentants de la droite extrême. Jean-Edern Hallier catalyse les controverses qui sont, alors, l'essence même de cette publication provocatrice. Vingt ans plus tard, Alain Soral, Gilbert Collard, Alain de Benoist et tant d'autres sont les incarnations de cette migration idéologique.

Sunday, 22 January 2017

Le 60 - Bilan de la saison 74-75 réalisé par François Brunet



Pierre Nadeau fait un rappel des principaux évenements de l'actualité de 1974-1975, en présentant des extraits des reportages les plus marquants de ce magazine hebdomadaire.

Après la guerre, les restitutions réalisé par Catherine Bernstein & Jean-Marc Dreyfus



À la Libération, vient le temps de la reconstruction politique, sociale et économique d’une France dévastée. Pour certaines catégories de Français, les Juifs particulièrement, tout est à rebâtir. Les survivants se retrouvent dépouillés de leurs biens : conséquence de la politique de spoliation du gouvernement de Vichy.

Dès 1944, une politique publique de restitution est mise en place avec difficulté. L'expérience développée à Lyon dirigée par le professeur Émile Terroine, chercheur en biologie, socialiste et humaniste, est la plus concluante. Celui-ci mène cette politique avec tant de conviction et de fermeté qu'il est nommé à Paris pour diriger le Service National des Restitutions.

Ce documentaire explore la mise en place des mesures de restitution entre 1944 et le début des années 50, ses enjeux politiques, administratifs et humains avant tout. Il est raconté les destins d'objets particuliers, de la grande entreprise jusqu'à la machine à coudre dérobée dans l'atelier d'un tailleur juif. La recherche de ces biens, leur restitution ou dédommagement, livre les histoires d'individus et de familles qui cherchent à refaire leur vie et à retrouver leur place dans la société française.

Après la guerre, la France a faim réalisé par Thomas Marlier



Juste avant les Trente Glorieuses, la France rurale a peiné à entrer dans une modernité inéluctable, comme le racontent d'anciens agriculteurs.

Le mystère de la Joconde révélé réalisé par Ian Leese



De Florence à Paris en passant par Saint-Pétersbourg, l'historien de l'art Andrew Graham-Dixon exhume des documents inédits et plonge sous la surface de la toile pour percer les secrets de la femme la plus admirée de la planète. Un documentaire événement.

Le fameux portrait de la Joconde est-il véritablement celui de la femme du marchand Francesco del Giocondo ? Plus de cinq cents ans après sa création, l'indéchiffrable Mona Lisa continue d'alimenter les spéculations les plus sérieuses comme les plus farfelues. Historien de l'art et présentateur télé britannique, Andrew Graham-Dixon part en quête de réponses sur les lieux de sa création, à Florence. Dans les archives municipales, il découvre qu'en plus d'habiter dans la même rue, Francesco del Giocondo et le père du peintre, un influent notaire, étaient en affaire. Pourtant, les témoignages d'époque qui font mention du portrait laissent affleurer des incohérences. Giorgio Vasari évoque ainsi des sourcils joliment dessinés, invisibles sur la célèbre peinture, tandis qu'Antonio de Beatis affirme que le puissant Julien de Médicis en serait le commanditaire. L'artiste aurait-il réalisé deux versions d'un même tableau ? Après s'être penché sur la "Joconde d'Isleworth", récemment attribuée à Léonard de Vinci, et sur ce qui se révélera être une copie du XVIIe siècle dissimulée en Russie, Andrew Graham-Dixon se rend à Paris où, grâce à une caméra multispectrale de son invention, Pascal Cotte a réussi à pénétrer sous la surface du chef-d'œuvre exposé au Louvre…

Deux pour le prix d'une
En épluchant "comme un oignon" toutes les couches de peinture, il a ainsi fait apparaître un portrait de femme antérieur, qu'il reconstitue en très haute définition. S'agirait-il de la véritable Lisa del Giocondo ? Les traits idéalisés et le sourire énigmatique de celle qui est passée à la postérité appartiendraient-ils alors à la défunte maîtresse de Julien de Médicis ? Menée avec une ardeur communicative par Andrew Graham-Dixon, cette enquête livre des conclusions exclusives saisissantes, qui éclairent d'un jour nouveau le mystère tenace entourant ce si fascinant visage.

Sols contaminés : des plantes à la rescousse réalisé par Till Krause & Klaus Uhrig



Incroyable mais vrai ! Certaines plantes stockent de telles quantités de métaux lourds qu’elles permettent de décontaminer les sols. D'autres, on peut extraire des matières premières telles que le cuivre, le zinc ou le nickel. Tour du monde des possibilités offertes par les plantes "hyperaccumulatrices".

Incroyable mais vrai ! Certaines plantes stockent de telles quantités de métaux lourds qu’elles permettent de décontaminer les sols. D'autres, on peut extraire des matières premières telles que le cuivre, le zinc ou le nickel. À ce stade, les scientifiques ont découvert plus de cinq cents espèces "hyperaccumulatrices" et nul ne sait combien la terre en compte au total. À quoi peuvent donc servir ces plantes miracles ? Comment fonctionne le phénomène de la phytoremédiation ? Pourra-t-on dans les années à venir dépolluer les terrils ou les déchetteries grâce à ces végétaux aux vertus particulières ? Et sera-t-il un jour possible de concilier protection de l’environnement et exploitation des ressources du sous-sol ? Longtemps sous-estimé, le potentiel de ces végétaux est encore loin d’avoir livré tous ses secrets. Le documentaire de Till Krause et Klaus Uhrig livre une étude approfondie de ce phénomène, grâce aux éclairages de scientifiques en Europe et en Océanie, et à la visite de plusieurs sites qui emploient déjà cette technique, comme l'une des plus grandes réserves de nickel, en Nouvelle-Calédonie, ou des mines de plomb à l'arrêt, en Angleterre.

Masse - Un ballet techno à Berlin réalisé par Nicola Graef



En 2013, le Berghain, temple de la techno berlinoise, a accueilli la troupe de danse classique du Staatsballett. La réalisatrice a filmé un an durant le travail des DJ, musiciens, danseurs et chorégraphes réunis pour le projet "Masse".

La réalisatrice a filmé un an durant le travail des DJ, musiciens, danseurs et chorégraphes réunis pour le projet Masse. Une formidable expérience pour des artistes qui n’avaient jamais eu l’occasion de se rencontrer auparavant. Même si les tutus et les platines ont mis un peu de temps à s’apprivoiser, tous les protagonistes ont apprécié de franchir les frontières de leur discipline. Le spectacle a été présenté en mai 2013 dans l’ancienne centrale thermique du Berghain, dont le peintre Norbert Bisky avait redécoré l’immense hall pour l’occasion.

L'affaire Pasolini réalisé par Andreas Pichler



Un documentaire édifiant sur le mystérieux assassinat de Pasolini, l'homme de lettres et le cinéaste le plus subversif de l'Italie des années 1970.

Dans la nuit du 2 novembre 1975, le romancier, poète et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini est retrouvé sauvagement assassiné sur un terrain vague d’Ostie, aux portes de Rome. Très vite, un jeune prostitué du nom de Pino Pelosi, âgé de 17 ans, reconnaît avoir abattu l’écrivain, lequel n’a jamais caché son homosexualité et son attirance pour le milieu romain de la prostitution. Pino Pelosi est immédiatement condamné à la peine de prison maximale encourue par un mineur pour un tel crime. Pourtant, certaines pistes évidentes ne sont pas explorées et des points obscurs subsistent : alors que le corps de Pasolini est maculé de sang, celui du meurtrier présumé n’en porte pas une trace. En outre, les faits retenus par la justice ne concordent pas avec les blessures que constate le médecin légiste.

La face sombre de l'Italie
Trente ans plus tard, l’accusé revient sur ses aveux et affirme s’être tu pour protéger sa famille, victime de sérieuses menaces. L’enquête, précipitamment close peu après la tragédie, est rouverte en 2010 et se penche sur des éléments qui n’ont jamais été pris en compte car, dans l’Italie conservatrice des années 1960 et 1970, Pasolini ne manquait pas d’ennemis. Ses romans, qui explorent avec authenticité la vie dans les banlieues populaires de la capitale italienne et dressent le portrait des "mauvais garçons" de ces quartiers pauvres, sont jugés obscènes et ne cessent de faire scandale. Pasolini écrit également des articles à charge contre la classe dirigeante. Sa mort a-t-elle été préméditée au sein de cette classe politique dont il dénonçait les liens avec la mafia ? Retour sur une enquête qui fait émerger la face sombre de l'Italie, avec notamment le cousin et biographe de Pasolini, Nico Naldini.

Friday, 20 January 2017

Des Racines et des Ailes: Passion patrimoine - Au fil du Rhône, entre Camargue et coteaux du Lyonnais réalisé par France 3



Entre Massif central, Alpes et Méditerranée, Carole Gaessler propose un voyage de plus de 300 kilomètres au fil du Rhône et de ses rives. Elle rencontre notamment Hervé Piégay, géographe, qui travaille sur un grand plan de restauration du fleuve. A Lyon, Nicolas Jacquet, historien d'architecture, fait découvrir sa ville à bord d'un bateau. Plus au sud de la cité, Vincent Marchal, géographe, raconte l'histoire de l'autoroute qui relie Paris à Marseille, épousant les courbes du Rhône. Puis, à bord d'un hélicoptère, Georges Truc, oeno-géologue, survole le vignoble de la vallée du Rhône, dont il est l'un des meilleurs spécialistes.

Le génie des plantes dans les Alpes réalisé par Bärbel Jacks



Médicinales, aromatiques ou d'apparat, les plantes présentent mille vertus. Un tour du monde végétal en cinq épisodes. Dans ce volet : avant d’être détrônée par la médecine moderne, la phytothérapie était profondément ancrée dans la vie des habitants des Alpes. Aujourd’hui, grâce à leur fort potentiel, les espèces végétales de la région suscitent un regain d’intérêt.

Avant d’être détrônée par la médecine moderne, la phytothérapie était profondément ancrée dans la vie des habitants des Alpes. Aujourd’hui, grâce à leur fort potentiel, les espèces végétales de la région suscitent un regain d’intérêt. Distillation d’alcool, élaboration de cosmétiques, recherche scientifique, naturopathie et même gastronomie, les usages ne manquent pas. Dans la vallée de l’Ötztal, au Tyrol autrichien, Astrid, naturopathe, évoque les dangers de l’aconit napel, rebaptisé "arsenic du Moyen Âge". Dans le Haut-Adige, en Italie, Anneres recueille des secrets bien gardés auprès des habitants, avant de transmettre son savoir aux clients de son hôtel.

Thursday, 19 January 2017

Tous les gouvernements mentent réalisé par Fred Peabody



En hommage à "Izzy" Stone, légendaire franc-tireur du journalisme, ses héritiers américains dressent un état des lieux accablant, et passionnant, des médias de masse aujourd’hui.

Isador Feinstein Stone, alias "I. F." ou "Izzy" Stone (1907-1989) est l’une des figures les plus glorieuses du journalisme américain : farouchement indépendant et engagé à gauche, il a battu en brèche durant des décennies la propagande gouvernementale, dénonçant les abus du maccarthysme comme la ségrégation raciale, la guerre du Viêtnam comme la collusion entre l’industrie et le pouvoir. Au nom de sa devise, "Tous les gouvernements mentent", il défend âprement la liberté et la démocratie promises par la Constitution dans un bulletin hebdomadaire austère et dépourvu de toute publicité. Placé sous son autorité tutélaire, ce documentaire part à la rencontre de ses héritiers dans l’Amérique d’aujourd’hui – engagée au moment du tournage dans une campagne qui n’avait pas encore été couronnée par la victoire de Trump, mais avait déjà vu éliminé le candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders.

La "crème de la crème"
Ils forment la "crème de la crème" du journalisme indépendant de gauche américain et s’appellent Amy Goodman (Democracy now!), Jeremy Scahill et Glenn Greenwald (créateurs du site d’investigation The intercept, dans la foulée des révélations d’Edward Snowden sur la NSA, qu’ils ont contribué à rendre publiques), Matt Taibbi (chroniqueur politique pour Rolling Stone), David Corn (Mother Jones), Cenk Uygur (créateur de l’émission The young Turks)... On suit aussi John Carlos Frey dans l'enquête patiente qu'il mène au Texas, grâce au soutien financier d'une fondation, sur des charniers, vraisemblablement de migrants assassinés, dont les autorités se désintéressent totalement. Tous ont pour armes un métier qu’ils revendiquent avant tout comme un artisanat et un engagement, et la formidable puissance d’Internet, qui leur a permis de s’adresser directement au public sans dépendre de la publicité. Le réalisateur Michael Moore, le philosophe Noam Chomsky, mais aussi Carl Bernstein, célèbre pour avoir révélé, avec Bob Woodward, le scandale du Watergate qui fit tomber Nixon, joignent leurs voix pour dresser un état des lieux à la fois accablant et passionnant du fonctionnement des grands médias aujourd’hui. Des networks télévisés comme ABC et NBC au vénérable New York times, la concentration croissante des titres, la course à l’audience et la confusion des intérêts publics et privés promeuvent une forme de propagande de masse – en particulier, depuis le 11-Septembre et l’invasion américaine de l’Irak, dans les domaines de la défense et de la sécurité. Une très convaincante enquête à charge qui, au-delà de la question américaine, invite à la réflexion tout citoyen soucieux d’être informé de l’état du monde.

Le triomphe de la tomate réalisé par Maria Magdalena Koller



L’épopée de la tomate jusque dans nos assiettes, du massif des Andes, dont elle est originaire, aux confins de la Chine. Si l’industrie agroalimentaire a trouvé le moyen d’optimiser les rendements et d’assurer une production de la tomate à la forme parfaite, c’est au détriment des saveurs. Producteurs et amoureux de la tomate oeuvrent à préserver la diversité de cette espèce.

Pauvre en calories mais riche en carotène et en vitamines, la tomate est l’un des aliments les plus consommés au monde, avec quelque 120 millions de tonnes chaque année. Une success story commencée il y a cinq cents ans, quand cette plante originaire d’Amérique du Sud a trouvé sa place dans les jardins d’Europe. Tschio-Tschio-San, trèfle du Togo, russian rose ou encore striped german : ses noms attestent de son itinéraire mouvementé. À la fin du XIXe siècle à Naples, la pizza margherita marque son entrée dans la cuisine italienne et européenne. Mais si l’industrie agroalimentaire a trouvé le moyen d’optimiser les rendements et d’assurer une production à la forme parfaite, c’est au détriment des saveurs. Producteurs et amoureux de la tomate œuvrent à préserver la diversité de cette espèce qui est loin d’avoir livré tous ses secrets.

120 ans d'inventions au cinéma réalisé par Stan Neumann



De tous les arts, le cinéma est le plus dépendant de la technique. Stan Neumann recense plus d'un siècle de trouvailles nées de l’imagination et du désir, en écho à une exposition de la Cinémathèque française.

Depuis plus d’un siècle, le cinéma transforme notre manière de voir le monde. Mais la caméra n’est pas un œil. C’est une machine. En remontant là où le cinéma se fabrique, où l’intuition créatrice est inextricablement liée à la technique, ce documentaire permet de découvrir la face cachée des images qui nous fascinent. Dans les réserves de la Cinémathèque, des centaines de caméras et de machines plus originales les unes que les autres dorment sur les étagères. Les plus anciennes ont la beauté involontaire des objets d’autrefois, avec leurs mécanismes apparents, peu soucieux d’élégance ou d’ergonomie.

Paysage fantastique
Plonger dans ce monde mécanique, le reconstruire comme un univers en soi, l'appréhender comme un paysage fantastique : voilà la force de ce documentaire, qui retrace les grandes aventures industrielles, les paris économiques, les bricolages et les rêves qui ont jalonné l'histoire du cinéma. Chaque objet présenté répond ainsi à une nouvelle prouesse ou à un changement technique majeur. Une histoire illustrée par les extraits de films des plus grands cinéastes, ceux qui, par leurs désirs, ont métamorphosé l'appareillage du septième art.

La magie du son réalisé par Jerry Thompson



Dans de nombreux pays, les chercheurs travaillent sur l'utilisation du son dans des domaines aussi divers que la santé, l'urbanisme ou la psychologie.

Qui a entendu parler de la cymatique ? Encore inconnue il y a quelques années, cette nouvelle discipline consiste à étudier la visualisation des vibrations créées par le son avec du sable ou de l'eau. Expliquée par un ingénieur en acoustique, inventeur du Cymascope – un appareil qui rend le son visible –, la cymatique ouvre de nouvelles perspectives aux scientifiques. Des spécialistes de l’écologie acoustique détaillent ici comment ils pourront bientôt préserver des paysages sonores historiques – un patrimoine à protéger, comme on le fait déjà avec les sites géographiques classés. Le design sonore peut quant à lui contribuer à améliorer les communications humaines et à optimiser les déplacements dans l'espace public.

Soins sonores
L'utilisation du son représente également un important champ d'application en médecine. Aux États-Unis, des ultrasons servent déjà à éliminer sans chirurgie des tumeurs cancéreuses mais aussi à atténuer chez certains patients les effets de la maladie d’Alzheimer.

Tourné dans plusieurs pays (Canada, Italie, Angleterre, Australie, États-Unis), ce documentaire se penche de manière pédagogique sur les dernières avancées scientifiques en matière d'étude du son et sur les multiples avancées qu'il peut apporter au quotidien.