Monday, 29 August 2016

Yéyé révolution - 1962-1966 réalisé par Didier Varrod & Michel Royer



Une plongée réjouissante dans les années yé-yé, tout en musique et en archives ! Ou comment la culture ado prend pour la première fois le pouvoir en France. Avec les témoignages des chanteurs Dick Rivers et de La Grande Sophie, des animateurs radio Michel Billié et Valli, ou encore du photographe Jean-Marie Périer.

Johnny, Sheila, Dick Rivers, Françoise Hardy, Cloclo, Sylvie Vartan... Au début des années 1960, une génération de chanteurs, imprégnée de la vague rock'n'roll outre-Atlantique et des mélodies sulfureuses d'Elvis, obtient un succès phénoménal en France. Jusqu'ici étouffée par les adultes, la jeunesse s'émancipe à travers cette musique et ses idoles. L'oreille collée à leur tourne-disque et à leur transistor, les ados lâchent les habits sages pour les couleurs acidulées, s'inventent un langage, se déhanchent sur le twist au club du Golf Drouot et se retrouvent bientôt autour d'une émission de radio mythique : Salut les copains.

Les copains au pouvoir
Sur un rythme enjoué, mêlant de larges extraits d'émissions de variétés et de scopitones, des entretiens et des images d'actualité souvent drôles et décalés, ce documentaire plonge avec délice dans les années insouciantes d'une révolution tranquille : celle d'une jeunesse encore gentille mais taxée de "voyou" par les adultes. Rapidement devenue la cible des industries du loisir et de la mode, cette génération des baby-boomers grignote ses premières parts de liberté, avant le grand saut revendicatif de Mai-68. Avec les témoignages des chanteurs Dick Rivers et de La Grande Sophie, des animateurs radio Michel Billié et Valli, ou encore du photographe Jean-Marie Périer

Jardins orientaux (1/5) Perse - La découverte du paradis réalisé par Veronika Hofer



Promenade dans les jardins islamiques, petites merveilles de richesse et de diversité. En Iran, découverte des splendeurs de Yazd, Ispahan et Chiraz, des anciens palais et des cités animées, sans oublier les magnifiques jardins du désert, les jardins aquatiques et les roseraies.

Confrontés à un environnement aride et un sol pauvre, les Perses ont inventé des techniques d'irrigation nouvelles et réussi la prouesse de créer de petits paradis, oasis de fraîcheur entourées de murs qui les protègent de la fureur du désert. En Iran, découverte des splendeurs de Yazd, Ispahan et Chiraz, des anciens palais et des cités animées, sans oublier les magnifiques jardins du désert, les jardins aquatiques et les roseraies.

La permanence réalisé par Alice Diop



Dans le huis clos d'un bureau de soins pour les migrants primo-arrivants, la réalisatrice Alice Diop ("La mort de Danton", "Vers la tendresse") saisit sur le vif des destins brisés et l'espoir qui renaît grâce à l'engagement d'un médecin plein d'humanité.

C'est à la fin d'un long voyage sur les chemins de l'exil que l'on entre à la Pass (Permanence d'accès aux soins de santé) de l'hôpital Avicenne, à Bobigny. C'est le seul lieu en Seine-Saint-Denis à proposer des consultations gratuites et sans rendez-vous aux migrants primo-arrivants. Dans un bureau exigu et défraîchi, le docteur Jean-Pierre Geeraert, épaulé de deux psychiatres et d'une assistante sociale, y reçoit des hommes et des femmes atteints dans leur chair et dans leur âme, dont les blessures sont si profondes qu'elles sont parfois indicibles.

Plaies ouvertes
Pendant plusieurs mois, la réalisatrice Alice Diop ( La mort de Danton, Vers la tendresse) a installé sa caméra entre les quatre murs de ce refuge fragile. Inspirée par les photographies de Gordon Parks et les documentaires de Frederick Wiseman, elle capte les silences, les regards, les paroles rares, en plans fixes, sans commentaires. De dos ou visage face caméra, le plus souvent dans un anglais précaire, les patients évoquent leurs souffrances, plaies ouvertes. Sans jamais pouvoir être tout à fait guéries, du moins sont-elles pansées par ce médecin qui, aux conséquences des persécutions, des sévices et de la misère, oppose un calme et une bienveillance indéfectibles malgré les difficultés, notamment budgétaires, auxquelles il est confronté. Au fil des mois, naît alors l'espoir d'une vie meilleure lorsque, très rarement, une demande d'asile est acceptée, donnant à Jean-Pierre Geeraert l'occasion d'un trait d'humour comme celui qu'il adresse à un patient guinéen : "Maintenant, vous allez avoir les soucis d'un homme libre !"

Et guérir de tendresse réalisé par Chantal Hébert



En Savoie, le directeur de l'Ehpad «Foyer Notre-Dame» forme les soignants à une méthode fondée sur l'empathie pour garder le contact avec les personnes âgées.

Donald Duck - Le vilain petit canard en nous réalisé par Edda Baumann-von Broen & Hasko Baumann



Quatre-vingts ans après sa naissance, le canard en tenue de marin marque toujours l'imaginaire des Européens. Malgré son penchant grincheux et colérique, sa personnalité fascine, parce qu'il est celui qui se relève de tous les coups fourrés, de toutes les défaites. Mais, dans notre monde actuel tourné vers la réussite, a-t-il encore sa place ?

Les Américains ignorent combien Donald a marqué l'imaginaire européen. Dans les pays scandinaves et en Italie, il est plus populaire que Mickey. À tel point que, partout en Europe, des éditeurs ont même produit leurs propres séries et bandes dessinées mettant en scène le célèbre canard. Malgré son penchant grincheux et colérique, sa personnalité fascine, parce qu'il est celui qui se relève de tous les coups fourrés, de toutes les défaites. Lecteurs et spectateurs retrouvent en lui leurs propres angoisses, faiblesses et incertitudes.

Hugo Pratt, trait pour trait réalisé par Thierry Thomas



Ce documentaire composé d'archives inédites part sur les traces du dessinateur Hugo Pratt, père du célébrissime Corto Maltese et épicurien notoire. Une vie d'aventures, guidée par le hasard et l'imprévu, qui a marqué le début d'une nouvelle ère de la bande dessinée.

De l'oeuvre d'Hugo Pratt émergent quelques mots clés, indissociables de sa vie : voyage, aventure, érudition, ésotérisme, mystère, poésie, mélancolie... et bien sûr, Corto Maltese, son héros et son double, qui l'a imposé comme l'un des plus grands noms de la bande dessinée. Venu au monde en Italie en 1927, mort en Suisse soixante-huit ans plus tard, Hugo Pratt, né sans H et avec un seul T, grandit dans l'ombre d'un père fasciste qui l'emmène très jeune dans une Éthiopie occupée par les forces mussoliniennes. L'adolescent en retire une fascination pour les grands espaces africains, bientôt suivie d'un irrésistible attrait pour le monde indien. Le point de départ d'une existence faite de voyages, de succès, de conquêtes, de rares échecs aussi, et marquée par sa vénération pour le dessinateur américain Milton Caniff, son maître absolu.

Amoureux de la vie
Ce documentaire part sur les traces d'Hugo Pratt à Venise, où il a passé son enfance, mais aussi en Afrique, en Argentine, en Amazonie, au Brésil, à Londres, Gênes, Paris et Lausanne - autant de lieux qui ont forgé sa personnalité hors norme. Celle d'un amoureux de la vie au physique imposant et au verbe fort. Des archives inédites permettent également de voyager aux côtés de Pratt et de l'entendre évoquer ses souvenirs. Une vie d'aventures, guidée par le hasard et l'imprévu, qui a marqué le début d'une nouvelle ère de la bande dessinée.

La guerre des boutons n'aura pas lieu réalisé par Frédéric Compain



Landresse, 231 habitants recensés en 2012, dans le Doubs. C'est ce village paisible que Louis Pergaud, qui y fut instituteur durant deux ans, a immortalisé sous le nom de Longeverne dans son premier et plus célèbre roman, La guerre des boutons, devenu après sa mort un véritable mythe national (le collège, la place de la mairie et le lycée de Besançon s'appellent tous Louis-Pergaud !). Qui sont les Lebrac, Tigibus, La Crique ou Camus d'aujourd'hui ? Pour le savoir, Frédéric Compain (Émirats, les mirages de la puissance) a tenu sur deux années la chronique de Landresse dans les pas de gamins du village âgés, comme les héros du livre, de 7 à 14 ans : de parties de pêche en repas de famille, de fêtes villageoises en journées d'école, Guillaume, Tom, Hortense, Léo, Jolan et leurs copains ouvrent les portes d'un petit monde dans lequel ils semblent heureux. Jetant un pont entre passé et présent, réalité et roman, ces instantanés d'enfance défont aussi en douceur quelques idées reçues sur le monde rural et la Communale du siècle passé, si souvent idéalisés aujourd'hui.

Le retour de Pergaud
Par la magie de la voix off, le fantôme de Louis Pergaud revient dans le village qu'il horrifiait jadis par son hostilité à l'Église - le maire avait rapidement réclamé, et obtenu, sa mutation -, nous guidant de saison en saison, entre réminiscences et commentaires. Comme ceux du livre, les jeunes héros de ce film savent saigner un lapin ou occire une grenouille, traire les vaches et fendre les bûches. Mais contrairement aux petits paysans d'hier, ces jeunes qui entrent pour certains en apprentissage vivent une enfance libre et choyée, unis à leurs parents par une complicité confiante. Beaucoup rêvent d'ailleurs de perpétuer le modèle familial à Landresse en s'installant, qui comme agriculteur, qui comme boucher, dans ce terroir où ont vécu leurs ancêtres. Des voix et des visages rares à la télévision, auxquels Frédéric Compain, avec le renfort de La guerre des boutons, rend un hommage truculent et tendre.

Sunday, 28 August 2016

Trente tableaux réalisé par Paule Baillargeon



Paule Baillargeon a 37 ans, 11 ans, 65 ans… Dans ce long métrage documentaire composé de fragments, elle se raconte. C’est l’histoire d’une femme, d’une cinéaste, d’une mère, d’une féministe, d’une artiste. D’une comédienne aussi, qui livre la narration de ce texte puissant qui berce et secoue à la fois. Ce sont des images fortes, les siennes, filmées, dessinées, animées, qui dressent le portrait d’une vie sauvage, rebelle et douce à la fois. Autobiographie que ces Trente tableaux? Plutôt un conte authentique, imprévisible et unique comme le sont toutes les vies.

Les naufragés du rêve américain réalisé par Philippe Levasseur



Beaucoup a été dit sur la crise immobilière américaine, les saisies, les centaines de milliers de citoyens qui ont perdu leur logement depuis que la récession a frappé, en 2008. Mais que sont devenues ces familles ? L'équipe de réalisation a sillonné les Etats-Unis, à la rencontre de ces Américains issus de la classe moyenne. Ainsi ces deux familles qui vivent dans des motels, en Floride. Ceux qui ne peuvent plus payer leurs nuitées se retrouvent dans leur voiture et migrent vers des Etats où subsiste un minimum de services sociaux, comme la Californie. Des centaines de familles dorment dans leur véhicule sur la côte ouest du pays. Elles sont si nombreuses que des parkings ont dû être ouverts la nuit pour qu'elles puissent se garer dans un endroit plus sûr que la rue. Parmi elles, Amber et Daniel, un jeune couple avec deux fillettes.

J'irai dormir chez vous - Malawi réalisé par Antoine de Maximy



Au Malawi, Antoine fait des rencontres joyeuses dans de petits villages isolés mais est agressé à Blantyre, la ville la plus importante du pays.

Le Malawi se trouve en Afrique Australe et fait partie des pays les plus pauvres du monde. Antoine commence son périple à Nkhata Bay dans le nord du pays. Des chants dans une maison attirent son attention. Il se retrouve alors en pleine séance d'exorcisme et fait la connaissance d'Amos, un bien curieux jeune homme. Puis le voyageur file dans le sud, à Mwanza. Il loue une moto complètement décrépite, et s'enfonce dans l'intérieur du pays.

C'est l'aventure ! Il croise les habitants de petits villages isolés. Les rencontres sont joyeuses, mais les communications sont difficiles. Antoine termine son voyage à Blantyre, la plus importante ville du pays. Il constate rapidement que les caméras ne sont pas les bienvenues et se fait même agresser. Contre toute attente, il va faire la connaissance de Janet une femme lourdement handicapée qui brille par son sourire et son cou

Saturday, 27 August 2016

The Mouse on the Moon directed by Richard Lester



The Mouse on the Moon is a 1963 British comedy film, the sequel to The Mouse That Roared. It is an adaptation of the novel The Mouse on the Moon by Irish author Leonard Wibberley, and was directed by Richard Lester. In it, the people of the Duchy of Grand Fenwick, a microstate in Europe, attempt space flight using wine as a propellant. It satirises the space race, Cold War and politics.

Peter Sellers, who had played three roles in the first film, did not return for this sequel and was replaced by Margaret Rutherford, Ron Moody and Bernard Cribbins. Likewise Leo McKern did not replay his role of Benter; this part was played by Roddy McMillan. The film also featured June Ritchie and Terry-Thomas, with David Kossoff reprising his role as Professor Kokintz.

The Adventure of Sherlock Holmes' Smarter Brother directed by Gene Wilder



The hero is Sigerson Holmes (Wilder), the younger and "smarter" brother of Sherlock "Sheer-Luck" Holmes. Envious of his more famous brother, Sigerson teams up with a Scotland Yard records clerk (Feldman) and a would-be opera singer (Kahn) to solve a case that Sherlock is unable to attend to, putting him up against both Moriarty (McKern) and a blackmailer (DeLuise).

Tête à claques réalisé par Francis Perrin



Auteur de chansons sans éditeur, anar et poète, Alex vit seul avec son jeune fils, Bruno. Chauffeur de taxi, il ramène un jour dans un commissariat un sac oublié par une cliente: il se retrouve attaché par des menottes à une fille à papa. À partir de cet instant, le destin d'Alex sera lié à celui de cette miss catastrophe, qui va totalement chambouler sa vie...

天然コケッコー (Tennen Kokekkō) A Gentle Breeze in the Village directed by Nobuhiro Yamashita (日本語 st eng.)



One of six students in a combined primary and junior high school, Soyo Migita (Kaho) is the most senior pupil. For her, school is a joyful experience with an extended family of loving little brothers and sisters, but her days as the tallest and oldest student are soon to be over.

Hiromi Osawa (Masaki Okada), a cool boy from Tokyo, arrives in the village. Attracted to him, Soyo tries to ignore the feelings that begin to occupy her heart and mind. However, she soon surrenders to her passion and learns to act upon her newfound emotions.

Sur un air de Cuba réalisé par Manuel Morales



Île des Caraïbes située aux portes du continent américain, Cuba a su préserver au fil des siècles les vestiges de son passé fascinant. Ses forteresses, ses palais et ses églises, ainsi que son industrie sucrière ont été les témoins silencieux d'un long processus d'intégration et de mélanges successifs. Au cours de cette évolution, l'identité ethnique et culturelle cubaine a bien failli disparaître. Aujourd'hui, Cuba cultive sa différence. La République socialiste dirigée pendant près de cinquante ans par Fidel Castro s'est ouverte au tourisme. Son histoire, son peuple et ses traditions en font un pays au charme hors du commun.