Tuesday, 6 December 2016

Route 66 - Le coeur de l'Amérique réalisé par Peter Adler



Voyage le long de la route symbole du rêve américain, qui relie Chicago à Santa Monica, en Californie. Entre l'Oklahoma et le Texas, on découvre l'Amérique profonde, celle de la "Bible belt" (la "ceinture de la Bible") et des petites villes proprettes. Ici la crainte de Dieu est omniprésente...

Entre l’Oklahoma et le Texas, on découvre l’Amérique profonde, celle de la Bible belt et des petites villes proprettes. Ici la crainte de Dieu est omniprésente… jusque dans les stations-service ! L'Oral Roberts University de Tulsa est la plus grande université chrétienne charismatique du monde. Là, trois mille étudiants s’engagent à ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage, l’homosexualité est bannie et les théories évolutionnistes de Darwin diabolisées. Changement de décor à Oklahoma City et Amarillo, qui abritent deux des plus gros marchés de bétail du pays, avec concours de mangeurs de steak et campements de pionniers reconstitués. À l'opposé de ces divertissements texans, une communauté hippie survit dans une ville désaffectée de chercheurs d’or, au Nouveau Mexique.

Plus de temps, moins de stress réalisé par Mériem Lay



Dépression, burn out, consommation d'antidépresseurs en hausse : nombreux sont ceux qui craquent, sujets au stress ou à l'épuisement, conséquences de l'accélération des cadences quotidiennes. Le monde médical est unanime : il est urgent de ralentir. Mais comment lever le pied dans un monde où domine à tous les niveaux l'impératif de performance ? Rencontre avec ceux qui sont parvenus à ralentir le rythme sans forcément se retirer à la campagne, ni dépenser d'argent. Certains ont réintroduit la sieste dans leur quotidien, d'autres pratiquent la méditation, le jardinage, la marche, le slow food ou même le slow sex.

Monday, 5 December 2016

Tueries aux Etats-Unis, la question des armes réalisé par Jonathan Silvers



Inscrit dans la Constitution, le droit de détenir une arme à feu est considéré comme sacré par la plupart des Américains. Pourtant, dans une société marquée par la violence, elles sont responsables de 30 000 décès par an. Chaque nouvelle tuerie relance l'éternel débat sur leur contrôle. Le 14 décembre 2012, vingt écoliers âgés de 6 à 7 ans sont tombés sous les balles d'un tueur solitaire à Newtown, dans le Connecticut, à une cinquantaine de kilomètres de la manufacture Colt. Cette industrie prospère, protégée par un puissant lobby, la NRA. Armes, liberté et citoyenneté restent étroitement associées.

Sunday, 4 December 2016

Fitzcarraldo réalisé par Werner Herzog



Brian Sweeney Fitzgerald, qui se fait appeler « Fitzcarraldo », arrive à Manaus en provenance d’Iquitos accompagné de son amie Molly, après quelque 2 000 kilomètres de navigation sur les rivières amazoniennes, afin d'assister à une représentation d'Ernani où son idole le ténor Enrico Caruso tient le rôle principal. Passionné d'art lyrique, il rêve de construire un opéra à Iquitos en plein milieu de la forêt péruvienne, où se produiront Caruso et Sarah Bernhardt, interprétant Verdi. Son activité de fabricant de pains de glace n’étant pas assez lucrative pour financer l’opération, il achète une concession sur la rivière Ucayali, afin d'exploiter l’hévéa, l'arbre à caoutchouc. Il se procure un bateau auprès d’un concurrent et recrute un équipage.

Le bateau, retapé et réarmé, commence un long voyage sur le fleuve Amazone avant de remonter le Pachitea. L'équipage déserte bientôt, par crainte des coupeurs de tête. Le contact se fait bientôt entre les quatre hommes restés à bord et les Shuars (improprement appelés Jivaros), séduits par la voix du ténor diffusée par un phonographe. La concession se trouvant sur le cours supérieur de l'Ucayali et étant inaccessible par voie fluviale vu la présence de rapides infranchissables, sachant que les deux cours d’eau ne sont séparés que par une colline, l'idée folle de Fitzcarraldo fut d'araser la colline et d'y hisser le bateau pour rejoindre l'Ucayali par l’autre versant. Les indiens acceptent de l'aider dans son projet. La nuit suivant l'accomplissement de cet exploit, le chef indien brise les amarres car, si les indiens ne croient pas que Fitzcarraldo soit le « Dieu blanc » de leur mythe, ils pensent que le « char blanc » offert à la rivière peut apaiser les démons des rapides. Après une descente périlleuse marquée par le passage des rapides Pongo, Fitzcarraldo, le conquistador de l'inutile, se retrouve à son point de départ. Il envoie son capitaine à Manaus avec comme mission d'amener à Iquitos les chanteurs d'opéra accompagnés d'un grand orchestre afin de donner une représentation d'un opéra à bord de son bateau qu'il revendra ensuite.

Le dernier refuge réalisé par Jean-Michel Corillion



En 1978, la communauté scientifique apprend l'existence d'un peuple inconnu vivant encore à l'écart du monde, les Tau't Batu, qui ont toujours vécu dans des grottes, au plus profond de la jungle de l'île de Palawan, aux Philippines. Les gouvernements successifs n'auront de cesse de contraindre ce peuple à se sédentariser. Ces dernières années, des dizaines de familles Tau't Batu, ne parvenant pas à s'intégrer et ne supportant plus leur extrême pauvreté, ont décidé de quitter la ville pour rejoindre une grotte qu'elles considèrent comme étant leur dernier refuge.

Artistes en Tunisie réalisé par Serge Moati



Serge Moati propose de regarder la réalité politique tunisienne à travers le prisme des artistes. Ceux-ci sont l'incarnation de la liberté d'expression chèrement acquise avec la révolution, et la cible première des islamistes qui menacent gravement leur liberté de création. État des lieux d’un laboratoire en pleine ébullition.

En Tunisie, les artistes sont les baromètres des lignes de force qui s'affrontent dans le pays, les porte-parole de ceux qui ne l'ont pas. Ils sont l'incarnation de la liberté d'expression chèrement acquise avec la révolution, et la cible première des islamistes qui menacent gravement leur liberté de création. Ce documentaire dresse un état des lieux et rassemble les témoignages et les performances d’artistes de toutes disciplines et de toutes convictions politiques.

Pays de cœur
"Pour observer et comprendre la Tunisie, mon pays de cœur, j’ai voulu ce recul que seule permet l’œuvre d’art : arrêt du temps, instantané des émotions qui secouent une société…", explique Serge Moati. Si la Tunisie a souvent joué un rôle d’avant-garde du monde arabe, il est plus que jamais indispensable, selon l’auteur, de s’intéresser à ses créateurs contemporains pour écrire le passé, composer le présent et dessiner un avenir démocratique.

Saturday, 3 December 2016

Monaco, le rocher était presque parfait réalisé par Gérard Miller & Anaïs Feuillette



Avec les interventions d'Elizabeth Gonslan, Pierre Abramovici, Patrick Jeudy, Bernard Violet, Frédéric Laurent et Colombe Pringle, notamment. La saga commencée voici 60 ans sur le Rocher n'a pas cessé de passionner le public. En épousant une étoile hollywoodienne au charme infini, Grace Kelly, le prince Rainier propulsait son minuscule Etat au coeur de l'imaginaire universel. Des documents d'archives débutant avec les enfances de Grace et Rainier, commentées par le psychanalyste Gérard Miller, déroulent le fil d'une fascination mondiale qui se poursuit avec les enfants et les petits-enfants du couple. Comment la légende a-t-elle été créée ? Que nous dit ce conte de fées moderne de nos attentes, y compris les plus secrètes ? Qu'attend le public du Rocher ?

Le point de non-retour réalisé par Alkimi Boura & Oliver Stoltz



La crise économique et financière qui frappe la Grèce depuis quatre ans a des conséquences sociales très sévères. Durement touchés par le chômage et la précarité, les Grecs sont pourtant de plus en plus nombreux à rebondir et à imaginer des initiatives inattendues pour survivre.

La crise économique et financière qui frappe la Grèce depuis 2009 a des conséquences sociales très sévères. Durement touchés par le chômage et la précarité, les Grecs sont pourtant de plus en plus nombreux à rebondir et à imaginer des initiatives inattendues pour survivre. Exemples avec Maria Houpis, enseignante à la retraite qui a lancé une monnaie alternative à l’euro, le TEM ; Dimitris Kouretas, un chercheur qui s’est associé à des agriculteurs pour exploiter 1 600 plantes endémiques aux vertus médicinales méconnues ; et Fanis Koutouvelis, jeune fondateur de la start-up I-kiosk, qui met en réseau les kiosques à journaux traditionnels du pays. Autant de pied de nez à la crise qui donnent foi en l’avenir.

Friday, 2 December 2016

Des étrangers dans la ville réalisé par Marcel Trillat



43 ans plus tard, Marcel trillat reprend la caméra et retourne à la rencontre des « Etranges étrangers » d’aujourd’hui. Avec la volonté de poser une simple question : Ces « Étrangers dans la ville », toujours aussi indispensables, sont-ils accueillis plus dignement par la société française en plein XXI ème siècle ?

Ils sont venus de tous les horizons de la planète en prenant tous les risques. Ils n’ont qu’un objectif : obtenir à tout prix la carte de séjour. Nous avons filmé quelques uns et quelques unes de ces rescapé(e)s de toutes les misères du monde dans tous les lieux où leur espoir d’une vie meilleure est mis à la rude épreuve des réglementations administratives.

Demandeurs d’asile tentant de convaincre des fonctionnaires parfois incrédules, parfois bienveillants mais eux-mêmes toujours corsetés par les règles très strictes qui leur sont imposées, travailleurs sans papiers mais payant leurs impôts, innocents privés de liberté dans les centres de rétention et policiers chargés de veiller sur eux, tous sont pris au piège de logiques que personne ne semble plus comprendre.

Fidel Castro, une vie au pouvoir réalisé par Estela Bravo



Ce documentaire revient sur la figure politique emblématique de Cuba de ces 50 dernières années, Fidel Castro, l'homme et le politique. La réalisatrice Estela Bravo a rencontré Fidel Castro à plusieurs reprises lors d'entretiens non-protocolaires et eut l'accès exclusif aux archives de l'Etat cubain. La parole est donnée à ceux qui ont croisé la route du Lider Maximo comme notamment Sydney Pollack, Muhammed Ali ou Harry Belafonte.

Solar Impulse, l'impossible tour du monde réalisé par Éric Beaufils & Mathieu Czernichow /



À bord de l'avion solaire Solar Impulse 2, Bertrand Piccard et André Borschberg ont accompli l'exploit de faire le tour du monde sans carburant, grâce à la seule énergie du Soleil. Ces 43 000 km au dessus de cinq continents et de deux océans, ont mobilisé une équipe de plus de 100 personnes : ingénieurs, météorologues, contrôleurs aériens, logisticiens et communicateurs, chargés de veiller à la sécurité de l'avion et de s'assurer du bon déroulement de la mission. Retour sur une épopée humaine aussi bien que technologique, capable d'inspirer les politiques environnementales et la société de demain.

Sida, un héritage de l’époque coloniale réalisé par Carl Gierstorfer



Des scientifiques mènent une enquête au coeur de l’Afrique, à la recherche des origines du VIH. Un documentaire captivant, diffusé à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre.

Il est l'un des plus grands tueurs de la planète. Avec près de 40 millions de morts et près de 37 millions personnes infectées, le sida constitue à ce jour la pandémie la plus destructrice de l'histoire contemporaine. Afin de mieux la connaître, une équipe de scientifiques part sur les traces de son origine, au cœur de l'Afrique, dans l'ancien Congo belge. En parvenant à mettre la main sur d'anciens prélèvements humains contenant le virus, ils arrivent à la conclusion que la première transmission du sida – du chimpanzé à l'homme – se situe autour de l'an 1908, des décennies avant les premiers cas connus.

Catastrophe en germe
Les chercheurs ne s'arrêtent pas là. Ils se plongent dans l'histoire coloniale du Congo pour comprendre comment le VIH a pu se propager. Au début du XXe siècle, soucieuses de ne pas perdre la main-d'oeuvre indigène qu'elles exploitent, les autorités coloniales lancent des campagnes massives de vaccination contre la maladie du sommeil, où l'on a souvent recours à des seringues mal stérilisées. De même, la syphilis, qui se répand alors, augmente considérablement les risques de transmission du sida entre les hommes. Parallèlement, le chemin de fer se développe dans le pays car Kinshasa est une plaque tournante de l'industrie minière. Le virus devient mouvant. Lors de l'indépendance du Congo, en 1960, la pandémie couve. Dans les années 1970, les ravages successifs de la guerre civile, puis les errements du régime prédateur de Mobutu, qui ruine l'économie, créent les conditions chaotiques d'une propagation fulgurante du virus...

Carl Gierstorfer signe un documentaire passionnant, où l'enquête scientifique se mêle à des images d'archives, parfois dures, témoignant de la cruauté et des ravages de la colonisation. Il rappelle également qu'à l'heure où les maladies infectieuses se développent dans le monde entier, les conditions d'une nouvelle pandémie sont peut-être à nouveau réunies.

Le Rhône, la renaissance d'un fleuve réalisé par Claude-Julie Parisot



On pensait le Rhône sous contrôle mais un constat stupéfiant s’impose : l'aménagement frénétique et anarchique du fleuve pour le dompter et l’asservir à nos besoins est en partie responsable des dramatiques crues de 2003. Peut-on alors restaurer un fleuve comme on restaure une oeuvre d'art ou un château ? Retour sur une entreprise extraordinaire.

En décembre 2003, la montée rapide des eaux hivernales du Rhône vire au drame. Le fleuve casse des digues, tue des gens et en déplace des milliers d'autres. C'est le choc. On pensait le fleuve sous contrôle mais un constat stupéfiant s’impose : l'aménagement frénétique et anarchique du fleuve pour le dompter et l’asservir à nos besoins est en partie responsable de la catastrophe. Trop de digues, trop de barrages, trop de béton, de routes et de voies ferrées l'enserrent. Dénaturé dans ses paysages et appauvri dans sa biodiversité, le Rhône redevient même dangereux pour les hommes. On décide alors de le "restaurer".

Le Rhône mis à nu
À travers le récit de cette passionnante aventure écologique et scientifique, le film se fait l'écho d'une belle idée qui s'impose dans le monde entier : redonner aux fleuves aménagés un peu d'espace et la liberté dont ils ont besoin. Aux côtés des chercheurs, nous perçons la surface des eaux, traversons le miroir et plongeons au sens propre comme au figuré dans les eaux tumultueuses du Rhône. Une étonnante exploration commence alors. Ce documentaire nous convie à la découverte d'un véritable organisme fluvial, un objet vivant, mouvant, beau et complexe, que la caméra explore dans toutes ses dimensions. L’occasion de mieux comprendre ce que devrait être le fleuve de demain.

Gottfried Wilhelm Leibniz - Génie d’hier et d’aujourd‘hui réalisé par Holger Preuße



Philosophe, scientifique, mathématicien, logicien, historien, diplomate, juriste, bibliothécaire et philologue : Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) a incarné à lui seul le passage de l’ère classique aux Lumières outre-Rhin. À l’occasion du 300e anniversaire de sa mort, retour sur le parcours d'un génie prolifique.

Philosophe, scientifique, mathématicien, logicien, historien, diplomate, juriste, bibliothécaire et philologue : Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) a incarné à lui seul le passage de l’ère classique aux Lumières outre-Rhin. Soucieux d’offrir à l’homme "le meilleur des mondes possibles", il a notamment révolutionné les méthodes de calcul (algorithmes) et réfléchi sur l’"entendement humain". Il a écrit en allemand, latin et français quelque 200 000 pages pour l'humanité. Chercheur prolifique, Leibniz a œuvré durant quarante ans au service de la maison de Hanovre, qui abrite le fonds considérable qu’il a laissé et dont certains pensent qu’il ne sera pas totalement exploité avant 2055. Un esprit universel qui a durablement influencé les univers des sciences et des lettres.

Thursday, 1 December 2016

Attentat de Lockerbie : la piste inexplorée réalisé par Jean-Christoph Caron & Carl-Ludwig Paeschke



Après la mort de Kadhafi et plus de vingt-cinq ans après l’attentat contre le Boeing de la Pan Am qui explosa au-dessus du village écossais de Lockerbie en décembre 1988, les documentaristes rouvrent l’enquête et avancent une nouvelle hypothèse longtemps négligée : c’est l’Iran qui aurait été à l‘origine de l’attentat.

Le jugement qui aboutit à la condamnation de l’agent secret libyen Abdelbaset Megrahi aurait-il été le fruit de tractations inavouables ? Une commission officielle écossaise a conclu qu’il pourrait s’agir d’une erreur judiciaire. Des preuves auraient été falsifiées, des témoins manipulés. Depuis octobre 2011, le FBI et la police britannique étudient de nouvelles pistes en Libye, en Allemagne, en France, au Togo et au Sénégal. Dans plusieurs de ces pays, en effet, on avait découvert avant le drame des ateliers de fabrication de bombes. Abdelbaset Megrahi n’aurait-il été qu’un bouc émissaire arrangeant les Britanniques et les Américains ? En interrogeant divers experts ainsi que des personnes qui avaient jusque-là gardé le silence, les documentaristes avancent une nouvelle hypothèse trop longtemps négligée : c’est l’Iran qui aurait été à l‘origine de l’attentat.