Friday, 30 November 2012

BBC: What the Victorians Did For Us - Social Progress directed by Cameron Balbirnie



Adam Hart-Davis investigates the Victorian innovations that left a lasting impression on British society. How the opportunities in employment and education created the middle classes and gave them such luxuries as their own toilets, frozen foods and improved healthcare. The rich, meanwhile, could indulge in new gadgets such as the velocipede shower

Zone bleue: Béjart - Mozart, approche d'une mise en scène réalisé par Serge Minkoff



Cette émission exceptionnelle, Zone bleue de septembre 1980, permet de revivre un moment marquant de la vie culturelle en Suisse: la création à l'Opéra de Genève du Don Giovanni de Mozart par le célèbre chorégraphe Maurice Béjart, avec une pléiade d'artistes renommés, à l'exemple de Ruggero Raimondi et Maria Ewing.

L'Opéra de Genève, et son directeur Hugues Gall dont c'est la première saison, organise ainsi un coup de maître: toute l'Europe musicale attend cette mise en scène.

Le «Maître» Maurice Béjart, laisse entrer les caméras de télévision dans les répétitions, et répète même certaines scènes sur le plateau de la TSR. Le téléspectateur peut ainsi mieux comprendre le processus de création, avec les interactions entre Béjart, les artistes, et les musiciens. La précision du mouvement, en accord avec la musique de Mozart, est omniprésente.

La première de ce Don Juan a eu lieu le 11 septembre 1980: une partie des spectateurs a hué le spectacle, comme le rapporte Le Journal de Genève du 13 septembre 1980, une première pour la ville de Genève. Béjart s'est-il fourvoyé dans sa mise en scène? Ou a-t-il trop bousculé les habitudes des amateurs d'opéra de l'époque par ses innovations?

Audio: Neu '86



1. Nazionale (0:33)
2. Dänzing (5:05)
3. Crazy (3:14)
4. Drive (Grundfunken) (5:13)
5. La Bomba (Stop Apartheid World-Wide!) (5:30)
6. Elanoizan (2:31)
7. Wave Naturelle (4:52)
8. Bush-Drum (5:11)
9. Quick Wave Machinelle (3:57)
10. Dänzing (1:01)
11. Good Life (3:41)
12. Schöne Welle (Nice Wave) (1:42)
13. La Bomba (Stop Apartheid World-Wide!) (1:55)

La grande librairie (29-11-2012) réalisé par Adrien Solan

 via France 5

«La Grande Librairie» suit de près l'actualité littéraire. Au menu : quatre écrivains connus, français ou étrangers, qui prennent le temps de se raconter. Redonner le goût de la lecture, déguster des histoires, dévorer les pages et savourer les mots, tel est le pari de ce rendez-vous littéraire, avec pour seul mot d'ordre : le plaisir.

Les invités:
Annick Cojean
Lionel Duroy
Antoine Choplin
Jean-Claude Guillebaud

Nureyev directed by Patricia Foy



Directed by Patricia Foy, this documentary chronicles the ups and downs of the revolutionary ballet star Rudolf Nureyev's career, from his poverty-ridden childhood, to his life as a ballet student, to the defection which led him to some of the greatest roles he would take on. This DVD also examines Nureyev's professional relationship with Margot Fonteyn, his rumored depression, and his overall effect on modern dance.

Les escapades de Petitrenaud: Strasbourg (Le Buerehiesel) réalisé par Pascal Gonzalez



Jean-Luc Petitrenaud nous propose une émission aux belles saveurs alsaciennes, chez une dynastie de ce savoir-faire! La famille Westermann.

Notre escapade printanière débute au parc de l’Orangerie, en compagnie d’Éric, cadet des Westermann, gradé d’une étoile au Michelin, à 32 ans! Sur la terrasse de ce lieu de prestige, ce sont des recettes de salades que le chef nous fait découvrir, comme la salade de harengs. Commençons par une vinaigrette moutardée classique, avec le supplément d’âme de ce fameux vinaigre alsacien: le melfor. Des pommes de terre à l’eau en rondelles, du hareng à l’huile, des oignons rouges pour leur douceur piquante, du persil, des œufs de hareng croquants sous le palais. Et terminons par la vivacité de la pomme verte...

On se poursuit dans les cuisines du restaurant Le Buerehiesel, où la brigade fait des merveilles... Le second en titre, Fabrice, nous fait découvrir un magnifique lard venu du Haut-Doubs, qui révèlera toute la saveur d’une nouvelle recette de salade. Quelques tomates confites, des olives à l’huile, du citron confit, un bouillon de légumes maison. Le chef mélange le tout et les aliments se révèlent. Notre appétit aussi ! Eric Westermann ajoute des fèves écossées et blanchies, des asperges vertes, le fameux lard frais, un jambon d’Italie et des œufs durs de caille...

Mais que serait ces compositions sans la musique d’un vin? Jean-Marc Zimmermann, sommelier du lieu, grand spécialiste de son art depuis trente-cinq années, vient nous proposer le plus élégant des cépages alsaciens, le riesling, ainsi qu’un pinot blanc et les perles viticoles de Frédéric Mochel, vigneron à Traenheim.

Poursuivons notre escapade chez l’aîné de la famille, Jean Westermann, dans l’un de ses beaux Secrets de table. Delui situé au cœur des rues commerçantes de Strasbourg. Ce sont des tartines et salades gastronomiques que le lieu propose. Une révolution où se rencontrent restauration rapide et grand savoir-faire, avec des produits de choix.

Parlons tartines: Le chef nous en concocte quelques-unes. Tartines garnies de tranches de lard fermier et œufs de caille au plat sur purée de topinambour ou d’escargots cuits déposés sur une concassée de tomates ou encore d’une purée de fèves avec magrets de canard rosés. A moins que l’on se laisse tenter par la tartine de ris de veau poêlés, avec chanterelles et purée d’oignon ! Tout ces rendez-vous gustatifs se font sur un pain maison dont le grand-père Westermann a transmis le secret à ses petits-fils.

Retour dans le grand parc de Strasbourg, où nous retrouvons les frères cuisiniers... à bicyclette ! C’est ici qu’ils nous présentent leurs artisans de cœur. Les pâtés en croûte maison, la charcuterie de Sylviane, les fromages de printemps de Christelle - comme le munster - ou encore le vin de Ribeauvillé du très apprécié André Kientzler.

Railroaders directed by Guy L. Coté, 1958, 22 min 40 s



This is a short documentary about winter railroading in the Canadian Rockies and the men who keep the lines clear. The stretch between Revelstoke and Field, British Columbia, is a snow-choked threat to communications. The film shows the work of section hands, maintenance men, train crews and telegraph operators.

Τοπίο στην ομίχλη (Landscape in the Mist) directed by Theo Angelopoulos (gr. st eng.)



(WIKI) Landscape in the Mist (Greek: Τοπίο στην ομίχλη, translit. Topio stin omichli) is a 1988 Greek film directed by Theo Angelopoulos.

The movie portrays the journey of two children in search of their father who they believe lives in Germany. On the way they meet many people- including a troupe of actors, and encounter dangers. Eventually they cross a river to reach their hoped for destination.

Frederick Ashton's The Dream directed by Paul Weitz



From the Orange County Performing Arts Center, California 2004
Alessandra Ferri, Ethan Stiefel, Herman Cornejo,
American Ballet Theatre,
Pacific Symphony Orchestra, Ormsby Wilkins
Choreography by Frederick Ashton
Based on A Midsummer Night's Dream by William Shakespeare
Music by Felix Mendelssohn-Bartholdy
Arranged by John Lanchbery
Staged by Anthony Dowell with Christopher Carr
Sets and costumes by David WalkerArthaus Musik pays homage to Britain's greatest choreographer on his 100th birthday!

Widely considered as one of the last century's most prolific and important choreographers, Frederick Ashton brought an unmistakably lyric style to British ballet. The Dream was Ashton's contribution towards Britain's celebration of the 400th anniversary of Shakespeare's birth. In it, he condenses the plot of A Midsummer Night's Dream to the forest scenes only, focusing on the fairy kingdom of Oberon and Titania and the lovers and rustics who stumble into it one moonlit, magical night. The exquisitely calibrated choreography bears Ashton's customary hallmark of precision, lightness and fluency and demonstrates his gift for storytelling.

The one-act work, recorded live at the Orange County Performing Arts Centre, California, was staged by Anthony Dowell and Christopher Carr, produced by five-time Emmy Award winner Judy Kinberg and directed by Matthew Diamond - who took a Directors Guild of America Best Director Award for Dance in America's From Broadway.

Great Museums: Great Musems of Havana directed by Mark Doyle



This Great Musems documentary shows a side of the island nation that we seldom hear about: Cuba’s art, history, and culture. Despite Cuba’s overwhelming economic and political challenges, museums in Havana abound; from rum and revolution, to cars and cigars. In fact, Old Havana itself is a museum-quality collection of historic buildings, reflecting 400 years of Spanish rule and a hundred years of revolution.

Faut pas rêver: Inde - Le plus petit métro du monde réalisé par Jean Pierre Bozon

Faut pas rêver - 30/04/1993 - 10min50s

Calcutta possède le plus petit métro du monde : une ligne, neuf stations. A entendre les passagers et les habitants de la ville, c'est le rêve; c'est propre, rapide, confortable...Le Directeur Général, lui aussi est amoureux de son métro, il justifie son prix, plus élevé que le bus et parle de son extension. A noter que le conducteur de rame (en tant que petit personnel) n'a pas le droit de s'exprimer. Autre fausse note, les accidents liés au chantier : un habitant montre son immeuble fendu, sur le point de s'écrouler, tout en soulignant l'indifférence générale!

Production
producteur ou co-producteur:
France 3

Générique
réalisateur:
Bozon, Jean Pierre
journaliste:
Surcin, Jean Marc
monteur:
Burges, Jean Paul

Audio: Genesis - Selling England by the Pound



1.1 Dancing with the Moonlit Knight (8:04)
1.2 I Know What I Like (In Your Wardrobe) (4:07)
1.3 Firth of Fifth (9:35)
1.4 More Fool Me (3:10)
2.1 The Battle of Epping Forest (11:49)
2.2 After the Ordeal (4:13)
2.3 The Cinema Show (11:06)
2.4 Aisle of Plenty (1:32)

Dutch Profiles: Alexander van Slobbe directed by Submarine



Alexander van Slobbe gained widespread admiration for his SO brand. Japan in particular embraced these minimalist designs, and he soon gained a huge following there. A few years ago, Van Slobbe quit SO to return his focus to Orson & Bodil, the revered womenswear line which he initiated over 20 years ago together with Nannet van der Kleijn.

Van Slobbe places masterful workmanship at the very forefront of his work ethic – and he has very particular ideas about the public’s obsession with luxury fashion brands. Ideas that form the basis of his philosophy for New Luxury.

Van Slobbe aims to introduce a Western audience to designs which combine minimal form and function to surprising new ends, that reference classic forms, move away from archetypal functions, and leave out anything which doesn’t strictly need to be there.

Living with Van Gogh directed by Cheng Xiao-xing



Small town in South china. More than 10000 artists work on master piece painting's copy industry: Van gogh, Picasso, Da Vinci... The most reproduced is "Sunflowers" of Van Gogh.

Van Gogh did not sell none of his "Sunflowers" in his lifetime. But a century later, "Sunflowers" are making living hundreds of Chinese artists.

With humor and lightness, the film takes us to the amazing backstages of these "Sunflowers" made in China.

Beyond the anecdotal aspect, the film surveys the "copy-culture" of China.

BBC: Yellowstone - Winter directed by Andrew Murray


Series following the fortunes of America's wildlife icons in Yellowstone, the most extensive thermal area on Earth.

In winter, Yellowstone is frozen solid - locked in snow as deep as a house for over six months. As we follow the grip of winter over the course of six freezing months, we chart the fortunes of Yellowstone's wildlife in a finely balanced fight to survive. Bison use their massively powerful heads to dig through some of the deepest snow in America to reach the grass beneath. A red fox listens out for mice scurrying six feet beneath the snow before diving headfirst into the drift to snap up its prey, while otters slide through Yellowstone's winter wonderland to find any remaining open water where they can fish. All the while, as the herds of elk and bison are gradually weakened by the cold, one animal gets stronger - the wolf. But with one of the world's largest volcanoes beneath the surface, everything from the freezing cold to the creation of a snowstorm is determined by the power at Yellowstone's heart.

Yellowstone is one of the snowiest places in America and, as the winter progresses, it rapidly transforms into a wonderland. But for the few buildings of the National Park, all this snow brings a problem: if left unchecked, it can bury and crush them. Jeff's job is to save the buildings by clearing the snow faster than it can fall, and he has perfected his own unique method that allows him to shift the maximum amount of snow in the least time with the minimum amount of effort. Just like the animals, he has worked out that it pays to conserve energy when temperatures can drop to minus 40 degrees centigrade - but with milder winters predicted in the future, Jeff worries that he may soon be out of a job.

BBC: Japan in Colour, The Wonderful World of Albert Kahn directed by Fiona Cushley



In 1908, the French banker and philanthropist Albert Kahn launched one of the most ambitious projects in the history of photography. A pacifist, internationalist and utopian idealist, Kahn decided to use his private fortune to improve understanding between the nations of the world. To this end, he created what he called his Archive of the Planet. For the next two decades, he dispatched professional photographers to document the everyday lives of people in more than 50 countries all around the world. Kahn's wealth enabled him to supply his photographers with the most advanced camera technology available. They used the autochrome - the first user-friendly camera system capable of producing true-colour photographs.

Some of the most important of all the 72,000 colour images in Kahn's Archive were shot during three separate visits (in 1908, 1912 and 1926) to Japan. As an international financier, Kahn had established a network of contacts that included some of the most prominent members of Japan's business, banking and political elites. Consequently, Kahn's photographers were granted privileged access to places that would have otherwise been off limits - including some of the royal palaces, where they shot colour portraits of the princes and princesses from Japan's Imperial family. But some of their most fascinating images capture moments from the lives of ordinary Japanese people at work and play. This film showcases Kahn's treasury of films and autochromes of silk-farmers, Shinto monks, schoolchildren, porcelain merchants, Kabuki stars and geishas - pictures that were recorded at a time when this fascinating country was going through momentous changes.

ARTE: Sur les volcans du monde - Hawaii, le lac de lave réalisé par Olivia Delpau



Un voyage extraordinaire au coeur des dix plus beaux volcans du monde, en compagnie du volcanologue Guy de Saint-Cyr.

Le souffle de la Terre se vérifie lorsqu’à un point défini du globe, un volcan devient actif. C’est précisément ce moment que choisi Guy de Saint Cyr, un étonnant géologue, amoureux des volcans depuis plus de 40 ans, pour monter une expédition avec un petit groupe de voyageurs néophytes.

Chaque voyage est l’occasion de partager une aventure humaine différente, des connaissances scientifiques et de nouveaux paysages fascinants : sur les volcans du Pacifique, sur le contour de la grande plaque Pacifique, à Hawaï ou sur l’archipel du Vanuatu, sur les volcans d’Afrique, le long du Grand Rift, le plus grand accident géologique de la planète, visible depuis la lune, une pépinière de volcans, à la croisée de trois plaques tectoniques.

Le volcanologue Guy de Saint-Cyr retrouve un groupe de voyageurs sur les îles Hawaii. Cet archipel perdu au milieu du Pacifique n'est que l'extrémité sud d'une grande chaîne volcanique de plus de 6 000 kilomètres de long. Big Island, la dernière-née des îles de l'archipel, est constituée de plus de 6 000 mètres d'épaisseur de lave. Et elle abrite cinq des volcans les plus actifs de la planète. Guy de Saint-Cyr emmène son groupe au bord d'un impressionnant lac de lave.

Inside the Eiffel Tower directed by Philippe Pouzenc



Towering over Paris for over 100 years, the Eiffel Tower is still the most widely visited monument in France. This documentary records the history of its construction and provides a guide to the structure which remains a technological triumph.

Influential architects, pt.1 - Mies van der Rohe by How to Architect



Learn why the August 2010 Vanity Fair issue, with Angelina Jolie on the cover, inspired Doug to do a series on Influential architects. This video is about Mies van der Rohe.

Vues d'en haut: Au pays des vikings réalisé par Richard Mervyn



Cartes postales aériennes du Danemark depuis le port de Rodby jusqu'au château de Kronborg, ou Shakespeare y a situé "Hamlet", en passant par l'île de Falster, Roskilde et Copenhague.

L'occasion d'admirer les particularités des paysages marins, la campagne, les architectures des villes et les palaces danois.

Bouroullec’s quilt couch directed by DesignGuide TV



We had the chance to speak with Erwan Bouroullec about their new project for established & sons. Inspired by the ‘old chesterfields’ their new playful design uses ‘pockets’ of foam to create this quilted look. I can personally tell you they’re very comfortable. Here’s a 5 minute talk with one of the creators and our correspondent Jeanne Tan.

BBC: Krautrock - The Rebirth of Germany directed by Ben Whalley



Documentary which looks at how a radical generation of musicians created a new German musical identity out of the cultural ruins of war.

Between 1968 and 1977 bands like Neu!, Can, Faust and Kraftwerk would look beyond western rock and roll to create some of the most original and uncompromising music ever heard. They shared one common goal - a forward-looking desire to transcend Germany's gruesome past - but that didn't stop the music press in war-obsessed Britain from calling them Krautrock.

The Cocoanuts directed by Robert Florey



(WIKI) The Cocoanuts (1929) is the first feature-length Marx Brothers film, produced by Paramount Pictures. The musical comedy stars the four Marx Brothers, Oscar Shaw, Mary Eaton, and Margaret Dumont. Produced by Walter Wanger and the first sound movie to credit more than one director (Robert Florey and Joseph Santley), and was adapted to the screen by Morrie Ryskind from the George S. Kaufman Broadway play.

Five of the film's tunes were composed by Irving Berlin including "When My Dreams Come True," sung by Oscar Shaw and Mary Eaton.

As one of the earliest examples of a transfer of a stage musical to the new medium, The Cocoanuts highlights the imperfect production methods of early sound films.

The Cocoanuts is set in the Hotel de Cocoanut, a resort hotel, during the Florida land boom of the 1920s. Mr. Hammer (Groucho Marx) runs the place, assisted by Jamison (Zeppo Marx), who would rather sleep at the front desk than actually help him run it. Chico and Harpo arrive with empty luggage, which they plan to fill by robbing and conning the guests. Mrs. Potter (Margaret Dumont, in the first of seven appearances with the Marxes) is one of the few paying customers. Her daughter Polly (Mary Eaton) is in love with struggling young architect Bob Adams (Oscar Shaw). He works to support himself as a clerk at the hotel, but has plans for the development of the entire area. Mrs. Potter wants her daughter to marry Harvey Yates (Cyril Ring), whom she believes to be of higher social standing than the clerk. This suitor is actually a con man out to steal the dowager's diamond necklace with the help of his conniving partner Penelope (Kay Francis).

L'homme qui aimait les femmes réalisé par François Truffaut



(WIKI) L'Homme qui aimait les femmes est un film français de François Truffaut, sorti en 1977.

Bertrand est autant amoureux des femmes que de l'idée même de la femme. Pour lui, toutes les femmes sont uniques et irremplaçables. Elles sont à la fois l'œuvre de sa vie, son inspiration artistique et la cause de sa mort. Une passion qu'il résume par ces mots : "les jambes de femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie".

Are You Being Served? "Mrs. Slocombe, Senior Person" directed by Gordon Elsbury



(WIKI) Are You Being Served? is a British sitcom broadcast from 1972 to 1985. It was set in the ladies' and gentlemen's clothing departments of Grace Brothers, a large, fictional London department store. It was written mainly by Jeremy Lloyd and David Croft, with contributions by Michael Knowles and John Chapman. The idea for the show came from Lloyd's brief period in the early 1950s working at Simpsons of Piccadilly, a clothing store which traded for over 60 years until 1999.

The inspiration for the store has also been credited to Rossiters of Paignton department store from the time Lloyd and Croft spent there, and the former Clements of Watford.

Over the course of its 13-year run, only Frank Thornton, Mollie Sugden, John Inman, Wendy Richard and Nicholas Smith appeared in all 69 episodes, and all later featured in the sequel television series, Grace & Favour (also known as Are You Being Served? Again!). In 2004, Are You Being Served? came twentieth in "Britain's Best Sitcom".

In January 2010 the BBC screened the show's pilot programme in colour alongside several tribute shows with BBC2 dedicating a night to the show with the only few remaining actors appearing in the episode.

"Mrs. Slocombe, Senior Person"
Mr. Rumbold takes ill with a nasty bout of food poisoning and Young Mr.Grace appoints Mrs. Slocombe to take his place. Clearly relishing her new role, Mrs. Slocombe holes up in Mr. Rumbold's office, descending to the commoners only to flaunt her executive status. However, when sales in the Ladies' Department begin to skyrocket in her absence, Mrs. Slocombe fears that she'll be given the boot once Mr. Rumbold gets back. A poisoned pastry in Mr. Rumbold's desk, however, changes everything. Guest starring Avril Angers and Gorden Kaye.

Note: Favourite Episode of Mollie Sugden, Repeated on 18 July 2009 as part of Tribute After Her Death on 1 July (2 weeks before).

Channel 4: Gordon Ramsay's Ultimate Cookery Course - Keeping It Simple directed by Paul Ratcliffe



Gordon Ramsay has been cooking in professional kitchens for over 25 years. He's been taught by some of the best chefs in the world, and in turn has taught some of the best himself. Now he's giving viewers a simple guide to how it's all done.

Each episode concentrates on a different theme essential for the modern cook - from the secret of cooking with chilli and spice, through to baking, roasting and slow cooking - and is packed full of useful tricks and tips to save time and money.

Gordon teaches how to keep it simple. Recipes include chilli beef lettuce wraps, and miso-poached salmon, and there's a guide to buying perfect fish.

Thursday, 29 November 2012

L'île noire / Le sceptre d Ottokar réalisé par Citel Vidéo



(WIKI) Les Aventures de Tintin est une série télévisée d'animation franco-canadienne en dix-huit épisodes de 45 minutes et trois épisodes1 de 24 minutes, créée en 1991 d'après les albums des Aventures de Tintin de Hergé et diffusée à partir du 5 mai 1992 sur FR3 puis rediffusée sur M6 dans l'émission M6 Kid, dans Midi les Zouzous sur France 5, et sur France 3 dans l'émission Ludo.

BBC: What the Victorians Did For Us - Rule Makers directed by Cameron Balbirnie



Adam Hart-Davis investigates the Victorian innovations that left a lasting impression on British society. The Victorians defined standards for a whole range of activities, from engineering to table manners. Hart-Davis finds out how the rules for sports such as tennis and football evolved, and discovers how standardisation in manufacturing made new inventions, such as the sewing machine, affordable.

Au-delà de l'histoire: Kerma, capitale de Koush réalisé par Pierre Barde



À six cents kilomètres au nord de Khartoum, au Soudan, entre le Nil constellé d'îles verdoyantes et l'aridité ocre du désert, s'élevait il y a quatre mille ans Kerma, la capitale du royaume de Koush.

Trait d'union entre l'Afrique noire et le monde méditerranéen, cet état indépendant durant plus d'un millénaire fut à la fois rival et partenaire de l'Egypte des pharaons, avant de succomber sous les coups de celle-ci. Mais l'éclat de son grand voisin du nord avait effacé son souvenir de la mémoire des hommes. D'ailleurs, les pharaons conquérants qui l'avaient abattue s'étaient acharnés pour qu'il en soit ainsi.

Chaque année, durant deux à trois mois, une équipe d'archéologues de l'Université de Genève, dirigée par Charles Bonnet, s'attache à tirer de l'oubli la civilisation de Koush, à lui restituer la place qui lui revient dans l'histoire de l'humanité et dans celle du continent africain.

Audio: La Düsseldorf



1. Düsseldorf (13:17)
2. La Düsseldorf (4:28)
3. Silver Cloud (8:01)
4. Time (9:24)

Serge Lifar Musagète réalisé par Dominique Delouche



Dominique Delouche s'est fait un devoir de consacrer une monographie à ce poète de la chorégraphie qui avait accordé son concours généreux au premier film de ce dernier, en 1959.

Lifar a emporté le secret de Diaghilev serré sur son cœur, nous dit Jean Cocteau. Par son inventivité, Serge Lifar a bousculé l’académisme de l’Opéra où il allait régner en maître du Ballet pendant trente ans.

Au fil de ces éblouissants "moments chorégraphiques", Dominique Delouche nous présente tour à tour des répétitions avec les grandes figures de la Danse et des documents d’archives où nous découvrons cette "statue grecque en mouvement".

"Lifar a créé, modelé dans la glaise une nouvelle race de danseurs. C'est son côté Musagète. Nos actuels danseurs sont ses héritiers, qu'ils le sachent ou non. Et Lifar a même transformé son public. Au spectateur jadis frivole, il a inculqué la ferveur et la passion".

Oum Kalthoum, l'astre de l'Orient réalisé par Feriel Ben Mahmoud & Nicolas Daniel



La plus grande musicienne arabe du XXeme siècle

Pendant plus de quarante ans, la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum a incarné, par son talentet par sa personnalité, une certaine manière d'être Arabe au vingtième siècle. Artiste à la voix incomparable, elle chanta toute sa vie, avec ferveur, la poésie et la passion amoureuse et devint pour le monde entier “la voix des Arabes”. Trente ans après sa mort, elle reste pour eux le symbole d'une époque, mais aussi d'un rêve brisé : celui d'une unité politique, porté par le leader égyptien Nasser, et au service duquel la chanteuse mit aussi souvent qu'elle le put sa voix et sa célébrité. Grâce à des images d'archives et à de nombreuses interviews tournées en France et dans le monde arabe, ce film propose de redécouvrir l'art et le destin exceptionnels de cettefemme, à travers le culte qu'elle suscite encore aujourd'hui

Mardi : « Un jour anonyme » réalisé par Jean Chabot, Jacques Leduc et Jean-Guy Noël, 1978, 26 min 37 s



Dans ce court métrage documentaire, l’écran devient une fenêtre s'ouvrant sur la vie dans un quartier populaire. Un laitier effectue sa livraison, des enfants font réparer leur vélo, des hommes jouent au échec, un autre répare sa voiture, etc.

Ce film fait partie de la série Chronique d’une vie quotidienne, tournée dans les années 1970, pour laquelle Jacques Leduc, de concert avec quelques autres réalisateurs, a filmé un film pour chaque jour de la semaine, caméra à l’épaule, afin de rapporter des événements du quotidien.

Les escapades de Petitrenaud: Bitche réalisé par Pascal Gonzalez



Jean-Luc Petitrenaud nous entraîne à Bitche, à la rencontre de Lutz Janisch, le chef du restaurant Le Strasbourg. Ce jeune chef étoilé nous a invités à la rejoindre au chalet familial situé au cœur de la forêt du pays de Bitche. Rendez-vous des copains, ici, le casse-croûte est toujours copieux.

Saucisses de foie, de pomme de terre ou noires aux lardons, jambon de biche salé... les tables sont bien garnies. Gérard Busché est boucher à Bitche, c’est lui qui nous conte l’histoire des appétissantes charcuteries de Lorraine.

Adeline Demmerlé, fromagère à Walschbronn nous présente sa production de fromages de lait de vache au poivre, aux herbes, très frais du matin, à déguster sucrés et arrosés d’un peu de schnaps, ou encore ses camemberts au cumin qui font le régal de sa clientèle allemande.

En cuisine, Cynthia, l’épouse de Lutz Janisch, cuisine des lewerknepfles au sanglier, une sorte de quenelles de foie. Elle nous donne sa recette, qui lui vient de sa grand-mère : amalgamez du foie de sanglier, du lard, un mélange d’oignons, ail et persil. Ajoutez de la viande hachée et un peu de farine pour lier. Il ne reste plus qu’à former les quenelles avant de les plonger dans un bouillon pour les cuire et de les servir avec des croûtons au beurre noisette, un peu de choucroute et des pommes sautées... hum ! On vous assure que ce plat sent très bon, nos papilles sont en éveils.

Pour le dessert, Cynthia a prévu une tarte à la cannelle. Une recette fort simple : faites quelques trous sur une pâte levée, mettez-y du sucre, de la crème épaisse, saupoudrez de cannelle et enfournez... bonheur assuré !

Les copains s’installent autour de la table, Lutz Janisch carafe le vin dans une très jolie flasque qui vient des cristalleries de Saint-Louis. La bonne humeur est au rendez-vous.

Il est temps de quitter le chalet familial pour rejoindre Bitche et les cuisines du restaurant Le Strasbourg. Au menu du jour : des maquereaux à la berlinoise ou encore un duo de céleri-lentilles servi avec des toasts surmontés de copeaux de foie de canard fumé.

Audio: The Beatles - Sgt.Pepper's Lonley Hearts Club Band



1.1 Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (2:02)
1.2 With a Little Help from My Friends (2:44)
1.3 Lucy in the Sky with Diamonds (3:28)
1.4 Getting Better (2:48)
1.5 Fixing a Hole (2:36)
1.6 She's Leaving Home (3:35)
1.7 Being for the Benefit of Mr. Kite! (2:37)
2.1 Within You Without You (5:04)
2.2 "When I'm Sixty-Four (2:37)
2.3 Lovely Rita (2:42)
2.4 Good Morning Good Morning (2:41)
2.5 Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (Reprise) (1:19)
2.6 A Day in the Life (5:39)

Солярис (Solaris) réalisé par Andrei Tarkosky (cрп. st fr.)



(WIKI) «Солярис» — драма, снятая Андреем Тарковским в 1972 году по мотивам одноимённого романа польского писателя-фантаста Станислава Лема о этических проблемах человечества через призму контактов с внеземным разумом. Фильм состоит из двух равных частей.

Обладатель Гран-при Каннского кинофестиваля. По результатам опросов регулярно включается в число величайших фантастических фильмов в истории кинематографа.

Действие происходит в отдалённом будущем. После провала миссии Бертона соляристика — наука, изучающая планету Солярис, — зашла в тупик. Свидетельство Бертона указывает на то, что океан планеты обладает разумом, который способен выборочно материализовывать образы, возникающие в сознании находящихся на планете людей.

Крис Кельвин вылетает на Солярис, чтобы выяснить целесообразность продолжения научной миссии на Солярисе. Целью его путешествия является научная станция, на которой уже много лет живут учёные Снаут, Сарториус и Гибарян. Оказавшись на станции, скептически настроенный Крис сам оказывается объектом исследований со стороны разумного океана планеты.

Пока он спит, океан материализует на станции образ его давно умершей жены. Крис оказывается перед выбором — уничтожить двойника либо жить с ним как с близким человеком. Чтобы сделать непростой выбор, ему необходимо определить природу созданий Соляриса — что это, человек или его копия, «механическая репродукция», «матрица», как считает Сарториус.

Для решения вопроса обитатели станции собираются в архаично декорированном зале, освещённом свечами, стены которого украшают репродукции картин Брейгеля. Объектив камеры упорно вглядывается в эти полотна как застывшее отражение далёкой земной жизни…

В конце фильма показано, как Крис Кельвин возвращается домой к отцу, и оба застывают в позе с картины «Возвращение блудного сына» Рембрандта. После этого камера поднимается вверх, и видно, что это не Земля, а только остров в океане Соляриса.
---
Solaris (en cyrillique Солярис) est le troisième long métrage d'Andreï Tarkovski, sorti en 1972.

Depuis sa découverte, la planète Solaris représente le plus grand mystère auquel l'humanité ait jamais été confrontée. La seule forme de vie qui s'y trouve est un océan de matière protoplasmique qui en recouvre toute la surface. Selon une théorie, cet océan serait une créature intelligente, un gigantesque cerveau à l'échelle de la planète. Malgré de nombreuses recherches, aucun contact avec cette créature n'a pu être établi. Après bien des années à explorer l'espace, les terriens avaient enfin découvert une autre forme de vie intelligente mais aucune communication ne semble possible avec elle. La solaristique, la science qui étudie l'océan de Solaris, traverse une crise grave. La gigantesque station d'observation conçue à l'origine pour accueillir plus de quatre-vingt personnes n'héberge plus aujourd'hui qu'un contingent réduit de trois scientifiques et on envisage même de la fermer définitivement.

Les choses en sont à ce point alors qu'arrive un étrange message envoyé par le docteur Gibbarian, l'un des scientifiques à bord de la station Solaris. Les autorités décident d'envoyer sur place le docteur Kris Kelvin, un psychologue célèbre pour ses recherches sur l'océan de Solaris et un ancien élève de Gibbarian. Il devra découvrir ce qui se passe et également définir s'il est nécessaire de maintenir la station en activité. Kelvin est un homme très intelligent mais tourmenté, il se remet mal du suicide de sa femme Khari, il y a quelques années et dont il se sent responsable.

Arrivé à bord de la station Solaris, Kelvin découvre que Gibbarian s'est suicidé et que les deux autres scientifiques, Snaut et Sartorius, présentent les symptômes d'un délire paranoïaque inquiétant. Il constate également la présence de personnes étrangères, que les deux autres scientifiques semblent vouloir cacher. Le matin de la première nuit qu'il passe à bord, il se réveille et découvre Khari, bien vivante devant lui. Il croit alors être devenu fou mais doit finalement se rendre à la conclusion que cette femme est réelle, tout comme les autres « visiteurs » qui hantent les membres de la station. Ils sont en fait des créations de l'océan de Solaris et ont commencé à apparaître peu de temps après une expérience menée par les trois scientifique afin d'obtenir une réaction de la part de l'océan. Kelvin entame une nouvelle relation avec la copie de la femme qu'il a autrefois aimée et qui ignore sa vraie nature. Celle-ci accepte son amour mais les choses ne sont pas aussi simples malgré tout car Kelvin ne doit pas oublier qu'il n'est pas sur la Terre mais sur Solaris et sur une planète où les souvenirs deviennent réalité, il vaut mieux ne pas trop vivre dans le passé sous peine d'en demeurer prisonnier.

Voyage sans passeport: Mer Rouge - Djibouti, Djeddah réalisé par Solange Peter


Voyage sans passeport - 03/01/1959 - 13min11s

Fin du voyage dans les villes autour de la mer Rouge : Aden : le port avec ses boutres, les pêcheurs (préparation des traditionnelles boulettes de viande, réparation des filets de pêche, fumeur de kif), les commerçants et les artisans du marché du vieil Aden, les petits métiers (briquetier, danseuse, changeur, vendeur de khat, impression sur tissu...). A Djeddah, le port et des maisons turques à moucharabieh. Le voyage se termine devant la borne interdisant la route de la Mecque aux non musulmans. Les images sont commentées en voix off par leur auteur : Pierre Bruneau.

PRODUCTION
producteur ou co-producteur:
Office national de radiodiffusion télévision française

GÉNÉRIQUE
réalisateur:
Peter, Solange
producteur:
Chagneau, Irène
journaliste:
Bruneau, Pierre

Ariell So Crazy, Arielle Dombasle au Crazy Horse réalisé par Pierre-Henri Gibert


La blonde Arielle danse et chante cinq titres de son album « C'est si bon », entourée des danseuses du Crazy Horse, au coeur de tableaux et chorégraphies créés par le styliste Vincent Darré (ex-collaborateur de Karl Lagerfeld durant dix ans et créateur des costumes de la chanteuse à l'Opéra-Comique) et par Molly Molloy, personnage mythique du Crazy des années 80. L'un des clous du spectacle: la sensuelle et dénudée interprétation d'un titre de Marlene Dietrich... Jeux de jambes, de gants, de rubans et de lumières pour un show dénudé, mais tout en élégance, dissimulations et suggestions subtiles.

Faut pas rêver: Espagne, les tambours du Calanda réalisé par Évelyne Ragot

Faut pas rêver - 11/05/1990 - 11min27s

Reportage sur les cérémonies religieuses qui se déroulent à l'occasion de la Semaine Sainte dans le village de Calenda, dans le Bas-Aragon, d'où était originaire L Bunuel. Durant vingt-sept heures d'affilée, les habitants battent le tambour, au rythme des processions qui se succèdent.

Production
producteur ou co-producteur:
France Régions 3

Générique
journaliste:
Ragot, Evelyne

BBC: The Private Life of A Masterpiece - The Battle of San Romano directed by Ian Michael Jones

part 2


(WIKI) The Private Life of a Masterpiece was a BBC arts documentary series which told the stories behind great works of art; 29 episodes of the series were broadcast on BBC Two, commencing in 2001 and ending in 2010. It initially ran for 5 seasons from 2001 to 2006, for a total of 22 episodes; each episode was 50 minutes long. A 7-DVD box set of the first five series was released in 2007, which re-arranged the documentaries into genres from art history. A further 7 episodes were broadcast between 2006 and 2010.

The series was produced by independent TV production company Fulmar TV, based in Cardiff. The series producer, who also devised the concept of the programme, was Jeremy Bugler.
---
The Battle of San Romano was created in Florence almost six hundred years ago - an extraordinary record of how war was waged, and how artistic breakthrough occurred, in the early Renaissance.

Uccello’s masterpieces – there were three paintings of the battle - were the first paintings to apply newly discovered laws of linear perspective to an outdoor scene. The artful arrangement of broken lances on the battlefield floor creates a believable sense of receding space in the midst of chaos.

The Art of the Steal directed by Don Argott


(WIKI) The Art of the Steal is a 2009 documentary film about efforts to break Albert C. Barnes's will and relocate the Barnes art collection from its longtime home in Lower Merion Township, Pennsylvania to Philadelphia.[1] The collection of late-19th- and early-20th-century art includes 181 Renoirs, 69 Cézannes, 60 Matisses 44 Picassos and 14 Modiglianis. The 9,000 piece collection is valued at over $25 billion.

Contacts: Elliott Erwitt directed by Elliott Erwitt



Elliott Erwitt, a reporter for the Magnum Agency, american per adoption and photographer of humor.

For Elliott Erwitt, photography is an art of lazy, just know the composition and have a sense of finesse. "Any orang-utan could take a picture to correct the time, "adds commenting his contact sheets, this passion for photography, a great admirer of Cartier-Bresson, Atget and Modigliani. Erwitt has a very personal way to capture the coincidence. His favorite target is the dog become over the years the metaphor of ridiculous, the porter of all the small miseries of the world as he notes commenting on his boards.

Le peuple des océans: De la terre à la mer réalisé par Jacques Perrin & Jacques Cluzaud



En 2010, le film Océans de Jacques Perrin a fait de l’immensité océanique le théâtre d’un film pour le cinéma, dans un format qui s’écartait du documentaire traditionnel. Le spectateur est devenu poisson au milieu des espèces marines, a suivi leurs évolutions et créé avec elles une proximité d’où sont nées complicité et émotion.

Le Peuple des Océans donne le premier rôle aux espèces marines et aux environnements dans lesquelles elles évoluent. A travers une plongée dans différents milieux marins répartis tout autour du globe, du pôle nord au pôle sud en passant par les lagons tropicaux, plus d'une centaine d'espèces révèlent les milles et une astuce qui leur permettent de tisser d'étroites et complexes relations avec les autres animaux et de tourner à leur avantage les contraintes propres à chaque biotope.

Le Peuple des Océans a été élaboré à partir de 490 heures d'images inédites. La musique de Bruno Coulais, réorchestrée et enrichie, ainsi que le commentaire qui allie science et poésie savent se montrer discrets pour laisser régulièrement la nature s'exprimer d'elle-même.

«De la terre à la mer»
Baleines, dauphins, iguanes, manchots, ces animaux ne respirent pas dans l’eau comme les poissons et pourtant ils règnent sur les océans. C’est l’histoire de leur formidable adaptation, respiratoire ou morphologique quand ils ont troqué leurs pattes pour des nageoires. Ces espèces s’aventurent parfois sur la terre ferme, prenant le risque de revenir sur un monde qui n’est plus le leur.

Vues d'en haut: Du Cap au Drakensberg réalisé par Richard Mervyn



Cet épisode propose un périple en hélicoptère de la côte sud-africaine, depuis le Cap jusqu'à la chaîne montagneuse de Drakensberg, en passant par Stellenbosh, Hermanus, Port Elisabeth et Durban.

C'est l'occasion d'apprécier Table Mountain au sommet plat, les forêts, l'ancienne prison de Nelson Mandela, les plages et côtes rocheuses, les otaries à fourrures ou encore les baleines mais également l'architecture citadine, les villages traditionnels, les sites de villégiature balnéaire...

Architecture & Design, pt.13 - Santiago Calatrava by How to Architect



Santiago Calatrava is one of the most gifted living architects. His work transcends sculpture and brings architecture and engineering together in magnificently harmonious ways.

Here & There young art from North-Brabant directed by DesignGuide TV



Here & There is a collaboration between MU and KOP. They invited 20 promising artists and designers from Breda and Eindhoven to present themselves in 2 groups, one at Mu and the other at Kop. Between both organizations there’s a kinship that expresses itself in the way of which they perceive the art world.

Four American Composers: Robert Ashley directed by Peter Greenaway



4 American Composers offers startling and intimate insights into the music and ideas of four very original American composers: John Cage, Philip Glass, Meredith Monk, and Robert Ashley. Incorporating performance and conversations with and about the artists, these programs create an experience that extends beyond the music alone, that explores each composer's concepts and expresses their personalities. Based on London performances under the aegis of the New York/Almeida Festival, this set of four one-hour documentaries, originally produced in 1983, introduced these avant-garde composers and their music to general audiences.

Robert Ashley is a composer and multi-disciplinarian in contemporary music and arts since the 1960s. He was responsible for the groundbreaking ONCE Festival in Ann Arbor (along with Roger Reynolds, Gordon Mumma and other local artists) during the sixties, which promoted a collaborative space for artists to share ideas. He is also known for incorporating electronics and extended techniques in his compositions. Greenaway's documentary features Ashley's opera Perfect Lives, one part of a trilogy (Perfect Lives, Atalanta, and Now Eleanor's Idea) that maintains a pulse of 72 beats per minute throughout. – Digital Meltdown.

Anything Else directed by Woody Allen


(WIKI) Anything Else is a 2003 romantic comedy film. The film was written and directed by Woody Allen, produced by his sister Letty Aronson, and stars Jason Biggs,Christina Ricci, Woody Allen, Stockard Channing, Danny DeVito, Jimmy Fallon and KaDee Strickland.

Anything Else was the opening-night selection at the 60th annual Venice International Film Festival.

Jerry Falk (Biggs) is an aspiring writer living in New York City who falls in love at first sight with Amanda (Ricci) and begins having an affair and eventually tells his girlfriend about it so that she will dump him because

Falk cannot end relationships. Seeking advice, Jerry turns to an aging struggling artist (Allen) who acts as hisoracle — and that includes trying to help sort out Jerry’s romantic life.

Travail d'arabe réalisé par Christian Philibert



Provençal d'origine maghrébine, Momo sort de prison après un petit délit. Décidé à se réinsérer dans un village de l'arrière-pays, il éprouve quelques difficultés à s'intégrer, notamment à cause du racisme de certains habitants. Mais Momo n'est pas du genre à se laisser abattre. Viré par l'entreprise de plomberie qui l'employait, il dénonce les escroqueries de ses patrons qui ont coûté la vie à une grand mère locale. Un vieux bougon appelé Jacques Chevalier, expert de son état, l'aide et les deux hommes deviennent amis.

Are You Being Served? "The Apartment" directed by David Croft & Gordon Elsbury



(WIKI) Are You Being Served? is a British sitcom broadcast from 1972 to 1985. It was set in the ladies' and gentlemen's clothing departments of Grace Brothers, a large, fictional London department store. It was written mainly by Jeremy Lloyd and David Croft, with contributions by Michael Knowles and John Chapman. The idea for the show came from Lloyd's brief period in the early 1950s working at Simpsons of Piccadilly, a clothing store which traded for over 60 years until 1999.

The inspiration for the store has also been credited to Rossiters of Paignton department store from the time Lloyd and Croft spent there, and the former Clements of Watford.

Over the course of its 13-year run, only Frank Thornton, Mollie Sugden, John Inman, Wendy Richard and Nicholas Smith appeared in all 69 episodes, and all later featured in the sequel television series, Grace & Favour (also known as Are You Being Served? Again!). In 2004, Are You Being Served? came twentieth in "Britain's Best Sitcom".

In January 2010 the BBC screened the show's pilot programme in colour alongside several tribute shows with BBC2 dedicating a night to the show with the only few remaining actors appearing in the episode.

"The Apartment"
Mrs. Slocombe is rendered temporarily homeless after squatters invade her new flat. After her co-workers fail to provide accommodation, Young Mr. Grace allows her to move into the store's Furniture Fitting Department. Mrs. Slocombe turns the floor into a cozy home-away-from-home, but her space is soon invaded when a transport strike forces her co-workers to move in. Guest starring Jeffrey Holland.

Channel 4: Gordon Ramsay's Ultimate Cookery Course - Getting Started directed by Paul Ratcliffe



Gordon Ramsay has been cooking in professional kitchens for over 25 years. He's been taught by some of the best chefs in the world, and in turn has taught some of the best himself. Now he's giving viewers a simple guide to how it's all done.

Each episode concentrates on a different theme essential for the modern cook - from the secret of cooking with chilli and spice, through to baking, roasting and slow cooking - and is packed full of useful tricks and tips to save time and money.

In the first episode Gordon teaches how to cook with confidence. Recipes include delicious pork chops with sweet and sour peppers, and pan-fried scallops with crunchy apple salad, and Gordon shares a tip for keeping your knives sharp.

Wednesday, 28 November 2012

Paris, la visite réalisé par François Margolin



Il est 5 heures, Paris s’éveille… Au pied du Sacré-Cœur, un homme (la voix de Bernard Giraudeau) écrit une lettre à sa bien aimée qui n’a pu se rendre: "Je vous avais promis Paris pour vous seule, une journée au fil de la mémoire. Nous aurions commencé à l’aube face au grand territoire de la ville …".

Une journée pour parcourir 20 siècles d’Histoire, pour rencontrer ceux qui ont bâti et imaginé Paris: rois, poètes, écrivains, architectes; une journée pour redécouvrir les lieux mythiques et romantiques : le Panthéon de Jean Moulin, la Sorbonne des cultures et des agitations, Notre Dame portée par la vision de Victor Hugo, le jardin du Luxembourg, Montmartre au petit jour, la Tour Eiffel, l’expo universelle, les grands boulevards, les marchés, les petites ruelles, les gares…

Très loin du vidéo guide touristique traditionnel, Paris, la visite est un film "coup de cœur" en forme de déclaration d’amour à la ville lumière. Une lettre d’amour en image contée par Bernard Giraudeau et chantée par Piaf, Trenet, Chevalier, Montand, Gainsbourg…

Jeans, une planète en bleu réalisé par Thierry Aguila



Le monde vu au travers du blue-jean, vêtement universel et increvable, pantalon du travailleur devenu icône de la contre-culture.

En 2000, dans une mine d'argent abandonnée, des étudiants californiens découvrent un jean Levi's datant des années 1880. Mis aux enchères sur eBay, ce jean, vendu à l'origine 0,99 $, atteint 46 532 $ ! Cette histoire incroyable est un précipité de ce que représente le jean : objet de masse tissé de légende, témoin de la naissance du monde industriel, héros du Far West, vêtement planétaire, unisexe et transgénérationnel, icône de la modernité depuis cent cinquante ans. Traversant le marketing balbutiant, l'Internet, l'univers des collectionneurs, les bouleversements politiques jusqu'à la mondialisation, le jean, dont la longévité et la popularité défient le temps, se pose en véritable mystère…

La vie est un long fleuve tranquille réalisé par Étienne Chatiliez



La vie est un long fleuve tranquille est un film français réalisé par Étienne Chatiliez et sorti en 1988.

Dans une ville du Nord de la France coexistent deux familles radicalement opposées et parodiant les stéréotypes locaux.

D'un côté, les Groseille et leurs six enfants, aux revenus modestes, tirés d'aides sociales, vivant dans une HLM, dont l'existence est constituée de combines et de larcins. Parmi leurs enfants, Maurice, 12 ans, est sûrement le plus débrouillard et intelligent.

De l'autre, les Le Quesnoy, famille aisée : Monsieur est directeur régional de l'EDF et Madame, outre ses actives participations aux kermesses de la paroisse, s'occupe de leurs cinq enfants. Les seuls tracas viennent de la part de Bernadette, 12 ans, qui agit de façon un peu erratique ces derniers temps.

Les deux familles qui vivent chacune de leur côté auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais douze ans plus tôt, le soir de Noël, à la maternité, l'infirmière Josette, déprimée par l'attitude lâche et méprisante de son amant, le docteur Mavial, gynécologue, décide d’échanger au berceau deux nouveau-nés : le fils Le Quesnoy et la fille Groseille. Ainsi sont venus au monde, sur un coup de colère, Maurice Groseille et Bernadette Le Quesnoy.

Restée fidèle à son amant durant toutes ces années, espérant enfin faire vie commune après la mort de Mme Mavial, ses illusions sont réduites en fumée en une phrase du docteur : « Je ne pourrai jamais la remplacer. » Enfin réaliste, Josette décide de faire part par lettre de son échange de nourrissons aux parents des deux enfants.

Bouleversés dans leur existence proprette et sans surprise, les Le Quesnoy décident donc de prendre Maurice avec eux en simulant une adoption, tout en conservant Bernadette et en omettant de lui révéler qu’ils ne sont pas ses vrais parents pour lui éviter un traumatisme.

Mais derrière le vernis poli de Maurice Le Quesnoy, il y a toujours un Groseille.

Tatie Danielle réalisé par Étienne Chaitliez



(WIKI) Tatie Danielle est un film français d'Étienne Chatiliez sorti en 1990.

Le grand plaisir de Tatie Danielle est de tracasser sa vieille gouvernante Odile, pourtant tout dévouement : elle l'accuse de perdre l'argent caché par elle, l'oblige à promener Garde à Vous, molosse qui aboie contre tout ce qui bouge, surtout si "ça" a la peau noire. Quand elles sont en ville, Danielle échappe à Odile et va s'empiffrer de pâtisseries. Edouard, son mari, militaire mort d'un accident le jour de l'Armistice, est le confident par portrait interposé, de toutes ses turpitudes. Un jour, Tatie Danielle oblige Odile à nettoyer le lustre; la pauvre ne survit pas à ce périlleux travail. Tatie, recueillie charitablement par ses neveux, les Billard, Jean-Pierre, Catherine et leurs deux garçons, quitte Auxerre pour Paris. Là, elle ne se montre pas plus civilisée, préférant lire Barbara Cartland que répondre aux signes d'affection de Totoff, l'adorable petit dernier qui la révulse. A la première occasion, elle l'oublie dans le jardin public où elle devait le promener. Plus elle est désagréable, plus ses neveux font assaut de gentillesse, plus cela irrite la vieille peste. Les vacances approchent. Que faire de Tatie Danielle ? Un séjour familial est prévu en Grèce avec la soeur de Jean-Pierre, Jeanne, perturbée par des ennuis sentimentaux. Recrutée par annonces, Sandrine semble assez solide pour garder la vieille. Très pète-sec, peu sensible aux caprices, elle gifle même Tatie Danielle le jour où cette dernière abuse un peu. Danielle apprécie ce caractère trempé, fait des cadeaux à Sandrine. Elles ont ensemble des projets de fugue. Mais la jeune fille a une aventure avec un touriste américain. Parce qu'elle le fait entrer à la maison, Tatie Danielle la chasse. Seule, la vieille femme se néglige, mange son Canigou à même la boîte et ameute le quartier. Les pompiers interviennent. Emotion, scandale. Les Billard sont montrés du doigt Difficile de se justifier. Mais Tatie Danielle, dont ils s'occupent encore à l'hôpital, est toujours aussi casse-pieds. Et un jour, elle fausse compagnie à tout le monde pour se retrouver en vacances dans les Alpes, avec Sandrine, sa seule amie, venue la chercher.

Le Voyage du ballon rouge réalisé par Hou Hsiao-hsien



Simon a 7 ans. Un mystérieux ballon rouge le suit dans Paris. Sa mère Suzanne est marionnettiste et prépare son nouveau spectacle. Totalement absorbée par sa création, elle se laisse déborder par son quotidien et décide d'engager Song Fang, une jeune étudiante en cinéma, afin de l'aider à s'occuper de Simon.

BBC: What the Victorians Did For Us - Playing God directed by Cameron Balbirnie



Adam Hart-Davis investigates the Victorian innovations that left a lasting impression on British society.

He visits the home of an eccentric scientist who was reputed to have created life, goes fossil hunting at Lyme Regis, recreates a Victorian seance, and examines devices designed for waking the dead. Plus a look at the first antiseptics and anaesthetics, and the first uses of epidemiology, which saved hundreds from the ravages of cholera.

La Suisse au fil du temps: Balade à travers la musique populaire - Les aérophones (instruments à vent) réalisé par Philippe Grand



Les instruments présentés dans cette balade à travers la musique populaire sont les instruments à vent qui comptent quelques-uns des objets les plus simples et les plus rustiques imaginés en Suisse – sifflet de gypse, flûte de sureau, cornet de bouquin – mais aussi des merveilles de technique et de délicatesse, comme l'accordéon de Schwytz ou le cor des Alpes.

À partir d'une simple primevère transformée en trompette, une aïeule tessinoise évoque une époque révolue; un marcheur des Grisons entame un véritable dialogue avec son chien par l'intermédiaire d'un minuscule instrument confectionné au bord d'une rivière…

C'est une Suisse profonde encore bien vivante qui se révèle d'un instrument à l'autre. Derrière les claviers, les clés, les haches se trouvent des visages, parfois sérieux, parfois rieurs. La joie rayonnante qui les illumine rappelle que la musique demeure le langage le plus typique et en même temps le plus universel de toutes les communautés humaines.

Hors les murs réalisé par David Lambert



(WIKI) Hors les murs est un film dramatique franco-belgo-canadien écrit et réalisé par David Lambert, sorti en 20121.

Une histoire d'amour homosexuel entre Paulo, un jeune pianiste, et Ilir, un bassiste d’origine albanaise.

Journal de France réalisé par Raymond Depardon & Claudine Nougaret



(WIKI) A bord de son camping-car, Raymond Depardon parcourt la France et, à l'aide d'un appareil photo grand format (chambres photographiques), il en saisit - entre 2004 et 2010 - des vues fidèles à son regard. Claudine Nougaret, sa compagne et son habituelle ingénieur du son, retrouve de son côté de vieux extraits inédits de films que le cinéaste conserve depuis ses débuts. Le film alterne ces deux approches du travail du réalisateur / photographe.

Fric-Frac réalisé par Maurice Lehmann et Claude Autant-Lara



(WIKI) Fric-Frac est un film français réalisé par Maurice Lehmann et Claude Autant-Lara, d'après la pièce à succès d'Édouard Bourdet, sorti le 15 juin 1939.

Employé chez le bijoutier Mercantieu, Marcel rencontre lors d'une manifestation sportive deux personnages pittoresques : Jo et Loulou. D'emblée, Marcel, bien que pratiquement fiancé à Renée Mercandieu, la fille de son patron, tombe amoureux de Loulou. Il ignore que cette dernière, tout comme Jo, appartient au monde des truands. D'ailleurs P'tit Louis, "l'homme" de Loulou, qui est enfermé en prison, a besoin d'argent rapidement. Dans sa naïveté, Marcel se fait presque le complice du cambriolage de la bijouterie où il travaille. Mais, finalement, Jo et Loulou ne sont pas aussi fourbes que leur "métier" pourrait le laisser supposer. Constatant qu'il serait ignoble d'exploiter le brave Marcel, ils lui avouent la vérité. Renonçant à la piquante Loulou, Marcel finira par épouser Renée...

Audio: Kraftwerk - Mitternacht (Croydon 1975)



1. Kling Klang (10:38)
2. Tongebirge (02:06)
3. Tanzmusik (05:35)
4. Ruckzuck (08:31)
5. Prolog Im Himmel / Kometenmelodie 1 (04:53)
6. Die Sonne, Der Monde, Die Sterne (02:56)
7. Kometenmelodie 2 (07:32)
8. Mitternacht / Showroom Dummies (11:15)
9. Autobahn (17:29)

Being There directed by Hal Ashby (eng. st rom.)



(WIKI) Being There is a 1979 American comedy-drama feature film directed by Hal Ashby. Adapted from the 1971 novella written by Jerzy Kosinski, the screenplay was coauthored by Kosinski and Robert C. Jones. The film stars Peter Sellers, Shirley MacLaine, Melvyn Douglas, Jack Warden, Richard A. Dysart, and Richard Basehart.

Douglas won the Academy Award for Best Actor in a Supporting Role and Sellers was nominated for Best Actor in a Leading Role. The screenplay won the 1981 British Academy of Film and Television Arts (Film) Best Screenplay Award and the 1980 Writers Guild of America Award (Screen) for Best Comedy Adapted from Another Medium. It was also nominated for the 1980 Golden Globe Award for Best Screenplay.

Being There was the last Peter Sellers film to be released while he was alive. The making of the film is portrayed in The Life and Death of Peter Sellers, a biographical film of the Sellers' life.

Chance (Peter Sellers) is a middle-aged gardener who lives in the townhouse of a wealthy man in Washington D.C. He seems very simple-minded and has lived in the house his whole life, tending the garden, with virtually no contact with the outside world. His cultural and social education is derived entirely from what he watches on the television sets provided by the "Old Man," who raised him. The only other person in his life is Louise, the maid who cooks his meals and looks upon him as nothing more than a child who has failed to grow up. When his benefactor dies, Chance is visited by attorneys handling the estate. They force him to leave his sheltered existence and discover the outside world for the first time.

He wanders aimlessly through a wintry and busy Washington in old-fashioned clothes, a homburg hat, suitcase, umbrella and a television remote from his old home. Although finely-tailored many years ago, his clothes are of the style which has now come back into fashion during the period of the story, and so he is presumed to be an expensively well-dressed man of means by those whom he encounters. In the evening Chance comes across a TV shop and sees his own image in one of the TVs captured by a camera in the shop window. While watching himself in it he is struck by a car owned by Ben Rand (Melvyn Douglas), a wealthy businessman.

Rand's wife Eve (Shirley MacLaine) invites Chance to their home (the famous Biltmore Estate doubles as the Rand Estate) to recover from his injured leg. After being offered alcohol for the first time in his life, Chance coughs over it while being asked his name which, instead of "Chance the Gardener" (which is what he said), is interpreted to be "Chauncey Gardiner." During dinner at the Rands' home, Chance describes attorneys coming to his former house and shutting it down. Judging by his appearance and overall demeanor, Ben Rand automatically assumes that Chauncey is an upper class, well-to-do, highly educated business man. Although Chance is really describing being kicked out of the home where he tended to the garden, Ben Rand perceives it as attorneys shutting down Chance's business because of financial problems; he even assumes it must have been caused by "kid lawyers from the SEC," obviously attributing it to have occurred at a higher, more sophisticated level than a tax/IRS problem, as most persons would likely have assumed. Sympathizing with him, Ben Rand takes Chance under his wing. Chance's personal style and seemingly conservative and insightful ways embody many qualities that Ben admires. His simplistic, serious-sounding utterances, which mostly concern the garden, are interpreted as allegorical statements of deep wisdom and knowledge regarding business matters and the current state of the economy in America.

Rand is also the confidant and adviser of the U.S. President (Jack Warden), whom he introduces to "Chauncey." Chance's remarks about how the garden changes with the seasons are interpreted by the President as economic and political advice, relating to his concerns about the mid-term unpopularity that many administrations face while in office. Chance, as Chauncey Gardiner, quickly rises to national public prominence. He becomes a media celebrity with an appearance on a television talk show, and is soon on the A-list of the most wanted in Washington society. Public opinion polls start to reflect just how much his "simple brand of wisdom" resonates with the jaded American public. At an upscale Washington cocktail lounge, two important, older, well-dressed men are discussing Chauncey; one says to the other, there is a rumor "he holds degrees in medicine as well as law."

Rand, dying of aplastic anemia, encourages his wife to become close to Chance, knowing Eve is a fragile woman. Rand's doctor (Richard A. Dysart) makes a few inquiries of his own and gets to see Chance for what he truly is — an actual gardener, totally oblivious and unaware to the ways of the world. However, the fact that Chance has given Rand an apparent acceptance of his illness and peace of mind with his imminent death makes the doctor hesitant to say anything. He also obviously sees that Chance possesses no guile, no intent to deceive, or any interest which would adversely impact Ben or Eve, or have any adverse effect upon Eve, or the estate, following Ben's death.

Just days before his death, Rand rewrites his will to include Chauncey. At his funeral, the President gives a long-winded read-out of various bon mots and quotes made by Rand over the years, which greatly impresses the pallbearers, who are members of the board of Rand's companies. They hold a whispered discussion over potential replacements for the President in the next term of office. As Rand's coffin is about to be interred in the family Masonic pyramid-like mausoleum, they unanimously agree on "Chauncey Gardiner."

Oblivious to all this, Chance wanders through Rand's wintry estate. Ever the gardener, he straightens out a pine sapling and then walks off, across the surface of a small lake. The audience now sees Chance physically walking on water. He pauses, dips his umbrella into the water under his feet as if testing its depth, turns, and then continues to walk on the water as Rand's quote "Life is a state of mind" is superimposed in the background.

La grande librairie (10-5-2012) réalisé par Adrien Solan

 via France 5

«La Grande Librairie» suit de près l'actualité littéraire. Au menu : quatre écrivains connus, français ou étrangers, qui prennent le temps de se raconter. Redonner le goût de la lecture, déguster des histoires, dévorer les pages et savourer les mots, tel est le pari de ce rendez-vous littéraire, avec pour seul mot d'ordre : le plaisir.

Les invités:
Catherine Clément
Richard Morgiève
Michel Peyramaure

Pink Floyd: Pulse directed by David Mallet



The 1994 Division Bell tour and was filmed at London's Earls Court during a record-breaking 14-night residency.

Track Listing:
Shine On You Crazy Diamond (Concert Version) / Learning To Fly / High Hopes / Take It Back / Coming Back To Life / Sorrow / Keep Talking / Another Brick In The Wall (Part 2) / One Of These Days / Speak To Me / Breathe In The Air / On The Run / Time / The Great Gig In The Sky / Money / Us And Them / Any Colour You Like / Brain Damage / Eclipse / Wish You Were Here / Comfortably Numb / Run Like Hell.

Quilt / Courtepointe directed by Gayle Thomas, 1996, 6 min 37



A tribute to the unique and long-established art form of patchwork quilting, this abstract animated film uses computer and experimental techniques to choreograph quilt motifs and designs to music.
---
Court métrage d’animation inspiré de l’œuvre de René Jodoin et de l’art plus que centenaire de la courtepointe. Sur une musique traditionnelle enlevante, les motifs, les tissus et les couleurs tournent, s’entrecroisent et virevoltent, telle une danse de set carré.

Voyage sans passeport: Les Indes, à la recherche des Daflas réalisé par Solange Peter

Voyage sans passeport - 27/09/1958 - 12min13s

Suite du voyage en Assam de Gabrielle BERTRAND et Jean NAZ qui partent à la découverte de trois tribus : les Daflas, les Apatanis et Nagas. Village Dafla, parure de mariée sur une femme Dafla , tombe Dafla reliée au monde extérieur par un bambou creux servant à l'alimentation du mort pendant 20 jours, marché où s'échangent des produits de la pharmacopée indienne (foetus de chevreuil séché , becs de toucans, peaux de pangolins), village Apatanis , femmes Apatanis aux narines percées et déformées, autel sur lequel les Apatanis brûlent la main des condamnés à mort,hommes et femmes Nagas (tribu des coupeurs de têtes) sur une plantation de thé, danse guerrière des hommes Nagas parés de scalps humains et de plumes de toucan.

PRODUCTION
producteur ou co-producteur:
Office national de radiodiffusion télévision française

GÉNÉRIQUE
Réalisateur:
Peter, Solange
producteur:
Chagneau, Irène

Art of the Western World: The Northern Renaissance directed by Geoff Dunlop



Historian Michael Wood (Legacy, The Story of India) hosts this fascinating overview of painting, sculpture, and architecture, from ancient Greece to the postmodern era. Four years in the making and filmed at over 150 locations in 8 countries, this eye-opening tour through 2,500 years of Western art travels from sun-bleached temples to soaring cathedrals, palaces to villas, galleries to gardens, and Soho’s streets to the Arizona desert. Complemented by close-up views of masterpieces, walks through important buildings, and informative commentary by historians and scholars.

6. The Northern Renaissance
The Northern Renaissance developed in the trading centres of Burgundy - France and Bruges - Belgium. Some famous artists from this era was Jan van Eyck, Durer, Grunevald.

Les escapades de Petitrenaud: Chevagny-les-Chevrières réalisé par Pascal Gonzalez



Jean-Luc Petitrenaud nous propose une émission en terre mâconnaise, dans l’auberge du charmant petit village de Chevagny-les-Chevrières, à laquelle Alexandre Blanc, fils du grand Georges Blanc, a merveilleusement redonné ses saveurs. Entre culture bressane et voyages par delà les frontières... une croisée de chemins culinaires à ne pas manquer!

Notre escapade débute autour d’une spécialité toute bourguignonne : les escargots, bien sûr. Alexandre Blanc ajoute à la fameuse sauce au beurre, salée et poivrée, du wasabi, cette moutarde japonisante. Un soupçon insoupçonnable de nuance ! Ce sont ensuite un magnifique découpé de terrine du chef et un jambon persillé qui trônent sur le bar de L’Arbre blanc. Monsieur Perrié, charcutier de père en fils du village voisin de Prissé, est le complice du chef pour ces déclinaisons magnifiques.

Notre aventure gourmande se poursuit dans les cuisines de l’auberge. Nous allons découvrir - hommage au grand Alain Chapel - une friture de rivière "façon bords de Saône", qu’Alexandre Blanc fait frémir à la poêle. Il change l’huile régulièrement, terminant par une généreuse noix de beurre. Un chef, c’est dans le détail! Et voilà une perfection croustillante pour l’apéritif. Sa seconde recette est à base de poireaux vinaigrette cuits à la vapeur, coupés en long, une sauce classique bien moutardée pour les envelopper, une pincée de sel hawaïen naturellement noir, de la truffe, puis quelques tranches séchées de coppa au sommet. Le poireau devient gourmandise!

Mais retournons pour cette escapade au bar de L’Arbre blanc, autour d’un carpaccio de bœuf à peine saisi puis coupé en fines tranches, sur lesquelles glisse une marinade d’huile d’olive et sauce soja sucrée. Un peu de sel de Guérande et de poivre blanc, quelques belles feuilles de mesclun assaisonnées au coin d’une assiette simplement parfaite.

Poursuivons notre savoureuse découverte chez les voisins du lieu : Jacqueline et Michel Bourdon, entourés de leurs soixante chèvres. La chevrière fait de ses deux traites quotidiennes des perles fromagères de haut choix. Elles ont inspiré à notre chef la "Neige faisselle de chèvre givré", de la faisselle de chèvre réduite à l’état de poudre glacée, avec un peu de miel... magie de la rencontre des savoir-faire!

C’est à présent autour du fameux casse-croûte des artisans de la région que nous nous installons, sur une terre entre la roche de Solutré et la roche de Vergisson, où se retrouvent des passionnés. Pâtissiers, boulangers, charcutiers, et viticulteurs aux appellations contrôlées. Du pouilly-fuissé au saint-véran. Nous y croisons monsieur Saumaize et son épouse, des "terroristes" mettant subtilement en valeur la typicité du terroir avec des vins élevés en fût, puis monsieur Gilles Westrich, boulanger émérite d’Alexandre Blanc, venu de la Roche-Vineuse avec ses flûtes de céréales et ses généreux pavés bio. Thierry Nouvel est quand à lui viticulteur, président du vin de Saint-Véran, il représente plus de 400 vignerons du Nord mâconnais pour ce vin à base de chardonnay. Mais terminons par la grande douceur de la région : l’"idéal mâconnais", que nous fait découvrir Michel, Meilleur ouvrier de France 1986. Ce biscuit meringué entoure une crème au beurre bavaroise avec sa nougatine pilée. Douce Saône-et-Loire!

Кин-дза-дза! (Kin-dza-dza!) directed by Gueorgui Danielia (pyc.)



suite


Kin-dza-dza! est une comédie dystopique de science-fiction soviétique produite en 1986 par les studios Mosfilm. Elle a été écrite et réalisée par Gueorgui Danielia. En Russie, son humour décalé en a fait un film culte.

Kin-dza-dza! est également une satire sociale : faisant une critique saillante des sociétés de classe (communiste ou capitaliste ...) : et de l'hilarante stupidité de la "réalité sociale" et des normes dans ces sociétés.

Crazy Horse, le Show réalisé par Laurent Berger


à Retrouvez les plus beaux numéros du Crazy Horse dans un film exceptionnel avec des images inédites des coulisses et des danseuses!

Les danseuses aux noms exotiques (Lola Fragola, Luna Lunatic, Roxy Tornado, Trésor Public) interviennent dans des tableaux très différents, grâce à une grande variété de chorégraphies (de Sophia Balma), de musiques, de lumières et de décors. Prestations en solo et en groupe s'équilibrent. Comme le voulait Alain Bernardin, chaque passage constitue un spectacle à part entière. Nous sont proposés les numéros marquants du passé, d'autres plus actuels mais aussi un apercu de la prochaine revue

Audio: The Beatles - Abbey Road



1.1 Come Together (4:20)
1.2 Something (3:02)
1.3 Maxwell's Silver Hammer (3:27)
1.4 Oh! Darling (3:26)
1.5 Octopus's Garden (2:51)
1.6 I Want You (She's So Heavy) (7:47)
2.7 Here Comes the Sun (3:05)
2.8 Because (2:45)
2.9 You Never Give Me Your Money (4:02)
2.10 Sun King (2:25)
2.11 Mean Mr. Mustard (1:06)
2.12 Polythene Pam (1:12)
2.13 She Came In Through the Bathroom Window (1:58)
2.14 Golden Slumbers (1:31)
2.15 Carry That Weight (1:36)
2.16 The End (2:05)
2.17 Her Majesty (0:23)

ARTE: Il était une fois...'Orange Mécanique' réalisé par Daniel Ablin



Pour ses 40 ans, le film culte de Kubrick s'offre une avant-première à Cannes. Le scandale suscité en son temps par cette fable terrifiante et prophétique sur la violence en Occident n'eut d'égal que son succès.

Quand Kubrick, en 1970, entreprend d'adapter le roman d'Anthony Burgess paru presque dix ans plus tôt, il est au sommet de son art. Dans ce conte philosophique glaçant, racontant le lavage de cerveau infligé par l'État à un adolescent ultraviolent, le cinéaste entrevoit une métaphore prophétique de la société occidentale. Avec une équipe réduite étroitement associée, acteurs compris, au processus créatif, il met un an à imaginer et à tourner ce qui deviendra très vite son plus grand succès.

Antoine de Gaudemar et Michel Ciment ont retrouvé les principaux protagonistes de cette épopée : Christiane Kubrick, l'épouse et muse, qui dessina quelques-uns des décors et costumes ; Jan Harlan, son frère, et Bernard Williams, coproducteurs ; Malcolm McDowell, l'inoubliable héros, et Warren Clarke, son partenaire dans le gang des Droogs. Comme pour chaque épisode de la collection, leur film revient sur la genèse de ce film, culte parmi les cultes, en le replaçant dans son contexte historique, archives et entretiens à l'appui. Ainsi, aux voix du Maître (qui refusa toujours les entretiens filmés) et d'Anthony Burgess se mêlent celles de la psychanalyste Élisabeth Roudinesco, du sociologue Laurent Mucchielli, du réalisateur Gaspard Noé, pour qui Orange mécanique reste une oeuvre visionnaire.

Who the #$&% is Jackson Pollock? directed by Harry Moses



(WIKI) Who the #amp;% Is Jackson Pollock? is a documentary following a woman named Teri Horton, a 73-year-old former long-haul truck driver from California, who purchased a painting from a thrift shop for $5, only later to find out that it may be a Jackson Pollock painting; she had no clue at the time who Jackson Pollock was, hence the name of the film.

According to an interview from the film, Horton purchased the painting from a California thrift shop as a gift for a friend who was feeling depressed. Horton thought the bright colors were cheery, but when the dinner-table-sized painting proved too large to fit into her friend's trailer, Horton set it out among other items at a yard sale, where a local art teacher spotted it and suggested that the work could have been painted by Pollock due to the similarity to his action painting technique. At one point Horton and her friend decided the painting would be good for target practice, but they never got around to trying that tactic. The film depicts Horton's attempts to authenticate and sell the painting as an original work by Pollock. Its authenticity is doubtful, because the painting was purchased at a thrift store, is unsigned, and is without provenance. In addition, Pollock had many imitators during his lifetime. However a forensic 'specialist' matched a fingerprint on the painting with those on two authenticated Pollocks and a can of paint in his studio, as well as finding other evidence. On another level, the movie explores the challenges faced by the average uneducated, but determined, citizen who takes on the elitist, high-stakes world of art dealership.

Some art connoisseurs, including Thomas Hoving, former director of the Metropolitan Museum of Art in New York, believe the painting to be inauthentic, while Nick Carone, an artist and friend of Pollock’s, is uncertain. Teri hired Peter Paul Biro, a Montreal-based forensic art expert, who matched a partial fingerprint on the canvas to a fingerprint on a can of paint in Pollock’s studio, as well as to fingerprints on two authenticated Pollock canvases. Additionally, through an analysis of paint samples from Pollock's studio, he was able to confirm a match with particles of paint found on the canvas in question, in what he calls a "3-point-match". However, in a June 2008 article in ARTnews, Sylvia Hochfield cited two forensic experts who called into question Biro's fingerprint analysis; similar concerns were raised in July 2010 by David Grann in an article for The New Yorker. In the film, Tod Volpe, an art dealer who had served two years in prison for defrauding clients including Jack Nicholson, and Horton become involved together in a business venture, Legends Art Group, to manage and sell works of art with ambiguous or questionable authenticity; the formation of this venture is discussed in the documentary.

Volpe approached producer Steven Hewitt, who, along with his father, executive producer Don Hewitt (creator of 60 Minutes), had formed the Hewitt Group to produce documentaries. Harry Moses,[6] an Emmy, Peabody, and Directors Guild of America award-winner, and a recipient of a lifetime achievement award from the National Academy of Television Arts and Sciences, is the film's other producer, as well as its director and writer.

Horton, who appeared on The Montel Williams Show, The Tonight Show with Jay Leno, and the Late Show with David Letterman with the painting, once turned down an offer of US $9 million from a Saudi Arabian buyer, but says she will take no less than $50 million for the painting.