Thursday, 28 February 2013

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Rentabilisons un général de brigade entre deux guerres mondiales" réalisé par Jean-Louis Fournier



Redonnons sa joie de vivre à un général de brigade entre deux guerres mondiales, en l'utilisant pour casser des noix.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Notes sur un concours réalisé par Serge Minkoff



En 1973, le réalisateur Serge Minkoff a suivi deux jeunes pianistes tout au long de leur parcours au Concours international d'exécution musicale.

Du tirage au sort de leur numéro de passage à la distribution des prix, la pianiste allemande Ulrike Wottrich et la française Caroline Haffner ont passé toutes les épreuves sous le regard des caméras.

Le premier éliminatoire se passe derrière un rideau sur la scène du Victoria Hall de Genève, de manière totalement anonyme. Sans aucune influence du regard, le jury entend les candidats sans les voir à aucun moment. Quant à l'épreuve finale, il s'agit d'un concert public avec l'Orchestre de la Suisse romande.

Ce reportage permet de prendre entièrement conscience de la difficulté pour un jeune musicien d'entamer une carrière de soliste. Parfois cruelles, souvent frustrantes, les épreuves subies, simple audition, récital, concert public avec orchestre les confrontent à la réalité de ce que pourra éventuellement être leur future vie professionnelle.

Par le regard du réalisateur que l'on sent extrêmement proche des candidates, on entre dans l'intimité de Ulrike Haffner et Caroline Haffner, partageant leurs espoirs, leurs réussites et également leurs frustrations lorsque le résultat n'est pas forcément celui qu'elles attendaient.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Faisons exploser notre sensualité à peu de frais" réalisé par Jean-Louis Fournier



Pierre Desproges et Dominique Valadie nous expliquent comment faire pour qu'un couple dure.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Dimensions: Revue de la science - Le passé au présent réalisé par Pierre Barde



La notion de préservation et de restauration du patrimoine a beaucoup évolué depuis un siècle. Nous sommes aujourd'hui plus rigoureux face à l'œuvre à sauver. Des équipes de laboratoire testent les matériaux dont sont bâtis les monuments ou analysent la composition chimique des couleurs de leur décoration originale. On fait appel aux techniques de pointe pour préserver de l'écroulement tel édifice dont la structure donne d'inquiétants signes de faiblesse. En revanche, on s'interdit toute interprétation hasardeuse des ruines ou des vestiges pour les compléter.

En outre, la nécessité de maintenir l'intégrité d'ensembles urbanistiques historiques parvenus quasiment intacts jusqu'à nous devient d'une impérieuse urgence. Toutefois, ces restaurations de quartiers anciens ne doivent pas se faire au prix de leur transformation en ghettos de luxe. Des mesures doivent être prises afin que leurs populations et leurs activités traditionnelles y soient maintenues, comme à Fribourg, qui offre un exemple à méditer.

De l'art roman au baroque et au rococo, ce film apporte l'image d'ensembles architecturaux peu connus ou méconnus et révèle, si besoin est, l'extrême richesse et la diversité du patrimoine artistique hérité du passé

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Essayons en vain de cacher notre antisémitisme" réalisé par Jean-Louis Fournier



Il est beaucoup plus facile de cacher son juif que de cacher son antisémitisme.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Picasso et la Suisse réalisé par Louis Barby



Suite au décès du peintre Pablo Picasso, Franz Meyer, conservateur du Musée des Beaux Arts de Bâle, Hans Jörg Gisiger et Albert Skira lui rendent hommage. Pablo Picasso a joué un rôle important dans la carrière d'éditeur de livres d'art de Albert Skira.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Admirons le charmeur de pomme de terre" réalisé par Jean-Louis Fournier



Pierre Desproges nous présente un charmeur de pommes de terre qui charme aussi les bureaux.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

L'Homme à la recherche de son passé: Lalibela, les églises creusées dans le roc réalisé par Henri Stierlin



L'une des grandes originalités de l'Ethiople chrétienne a été de creuser ses sanctuaires dans la roche. Les montagnes de la province du Tigré en sont littéralement truffées et, dans la province de Wallo, une cité fantastique a été creusée à Lalibela.

Onze églises, dont certaines ont des dimensions considérables, des palais, des fortifications, des passages en tranchées ou en tunnel ont été forés dans le rocher. Ce gigantesque travail visait, dans l'idée de ses initiateurs, à recréer dans les montagnes de l'Ethiopie une nouvelle Jérusalem.

Lalibela était aussi la capitale d'un royaume puissant qui contribua beaucoup à alimenter en Europe la légende de l'Empire du Prêtre Jean.

L'Eglise y a conservé toutes ses prérogatives et y exerce souverainement un véritable pouvoir théocratique. Toute la ville, avec ses habitants encore nombreux, est en fait un vaste monastère régi par les lois temporelles et spirituelles de l'Eglise.

Les grandes fêtes religieuses sont d'ailleurs l'occasion d'extraordinaires cérémonies qui peuvent durer douze heures d'affilée. Des centaines de prêtres y prennent part, chantant et dansant, accompagnés par les cistres et les tambours qui sont les seuls instruments admis dans les églises. C'est sur le spectacle envoûtant d'une telle célé-bration que se termine le film.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Évitons de sombrer dans l'antinazisme primaire" réalisé par Jean-Louis Fournier



Hitler en plus d'être nazi faisait aussi pipi dans la mer.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Hommages: René Auberjonois réalisé par Liliane Annen



En octobre 1972, l'émission Hommages diffuse, à travers les témoignages de Gustave Roud et de son fils Fernand, entre autres, ce portrait contrasté de René Auberjonois, l'un des peintres suisses les plus importants de la première partie du XXe siècle.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Retrouvons le fils caché de Tintin" réalisé par Jean-Louis Fournier



Tintin a un fils. Pierre Desproges l'a retrouvé.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

In-Gall: Rythmes, gestes et techniques réalisé par Pierre Barde



In-Gall, une bourgade de 2000 habitants dans la partie sud du Niger, est un relais sur l'ancienne route des caravanes. Elle est demeurée un marché important, fréquente par les nomades peuls et touareg. C'est aussi un point de sédentarisation où se sont fixés de longue date haoussas et songhaïs, héritiers d'empires jadis ennemis et qui furent puissants. Ces origines ethniques diverses se manifestent dans des traditions qui s'entrecroisent depuis des siècles sans s'être mélangées.

La musique y tient une grande place. Elle a conservé d'antiques fonctions sociales. Elle souligne les grands événements familiaux ou communautaires et n'a rien perdu de ses vertus magiques contre les mauvais esprits qui rôdent dans le désert ou s'aventurent, la nuit, autour des maisons.

Vivant de l'eau des puits, les habitants d'In-Gall irriguent une palmeraie où poussent des dattiers soignés avec minutie et dont les enfants écartent les corbeaux maraudeurs en tapant inlassablement sur des tambours.

Quant à l'architecture qui jusqu'à nos jours préside à l'édification des maisons d'In-Gall, elle est profondément adaptée aux rigueurs extrêmes du climat saharien dont l'unique matériau utilisé, le «banco», la boue séchée, protège admirablement.

Ainsi, à travers les rythmes de ses musiciens, les gestes de ses artisans et les techniques de ses constructeurs, In-Gall présente encore dans ce film une vision d'ensemble de ce que fut, durant des siècles, la vie des bourgades de ces rives méridionales du Sahara.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Évitons une mort grotesque au coeur de l'automne" réalisé par Jean-Louis Fournier



Afin d'éviter une mort grotesque nous ne devons "jamais aller nous promener dans les bois sans un con à champignons".

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

L'Homme à la recherche de son passé: Héritage de l'homme - Éthiopie, l'empire mystérieux réalisé par Pierre Barde



Les archéologues commencent à percer le mystère du passé légendaire de l'Éthiopie, important carrefour commercial entre l'Europe antique et l'Inde ou l'Extrême-Orient. Les ruines des grands palais d'Axum, capitale d'un empire très puissant, et les immenses stèles monolithiques de plus de trente-cinq mètres de hauteur renseignent sur le cadre architectural de cette époque encore baignée de mythes.

Très tôt, l'Éthiopie décrète le christianisme religion d'Etat et demeure depuis lors un bastion chrétien en Afrique. Bastion sans cesse menacé, situation qui poussait les communautés de moines comptant souvent des milliers d'individus à se rassembler au sommet de tables rocheuses quasiment inaccessibles. C'est ainsi que fut créé le monastère de Débré-Damo, le plus ancien d'Ethiopie, auquel on ne peut accéder que par une corde le long d'une paroi verticale de vingt mètres.

Les moines se retranchaient aussi sur les îles du lac Tana. Ils y bâtirent des églises qu'ils décorèrent de fresques hautes en couleurs et réunirent, pour les protéger, d'admirables manuscrits enluminés qui comptent parmi les chefs-d'oeuvre de l'art universel.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Tuons le temps en attendant la mort" réalisé par Jean-Louis Fournier



Pierre Desproges veut nous faire découvrir qui est le mystérieux inconnu qui se cache derrière le masque de Mickey.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Voix au chapître: Des livres pour tous - 3 vocations d'éditeur réalisé par Liliane Annen



Diffusée en 1972, cette émission de Voix au chapître présente trois éditeurs romands, Hermann Hauser, Jean Hirschen et Vladimir Dimitrijevic. À travers leur parcours, ce sont trois conceptions différentes mais complémentaires du métier d'éditeur qui sont présentées dans ce document.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Plongeons nous dans la généalogie pontificale" réalisé par Jean-Louis Fournier



Il est primordial de distinguer le grand père du Pape du père du patriarche d'Athènes (le pope).

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Temps présent: Italie pillée réalisé par François Enderlin



Le problème du vol des oeuvres d'art en Italie ne date pas d'hier: en mars 1972, le journaliste François Enderlin enquête pour Temps Présent sur ce pillage du patrimoine national.

Les malfrats ont la vie facile: les œuvres d'art sont nombreuses et peu répertoriées, les musées et les églises ne sont pas sécurisés, et les politiques ne se préoccupent pas de cette délicate question.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Exultons dès potron-minet grâce à la science" réalisé par Jean-Louis Fournier



Pierre Desproges se réjouit de bon matin grâce au premier rasoir jetable avant usage.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Plateau libre: Théâtre de Carouge réalisé par Roger Gillioz



Jean-Philippe Rapp rencontre des Carougeois pour parler du Théâtre de Carouge, peu avant la prochaine inauguration du nouveau bâtiment, le 21 avril 1972, avec la pièce de Shakespeare La nuit des rois.

C'est dans une salle encore en chantier que les comédiens répètent. Assurée dans un premier temps par le Français Maurice Sarrazin, la mise en scène a été reprise ensuite par Georges Wod.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Enterrons Jeanne d'Arc à La Garenne Colombes" réalisé par Jean-Louis Fournier



Jeanne D'Arc n'est pas morte brulée vive par les anglais à Rouen, mais brulée vive par sa cigarette à la Garenne Colombes.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Plateau libre: Bernard Haller réalisé par Maurice Huelin



Après ses premiers spectacles dans de petits cabarets parisiens, Bernard Haller a véritablement rencontré son public au théâtre de la Michodière, tenu par l'acteur Pierre Fresney.

Dans ce document, l'équipe de Plateau libre suit le comédien dans son quotidien et donne la parole à Pierre Fresney qui ne cache pas son admiration pour Bernard Haller.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Observons les nouveaux à la jumelle" réalisé par Jean-Louis Fournier



Comment reconnaître un vrai jumeau d'un faux jumeau.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Temps présent: Bête et méchant réalisé par Pierre Demont



«Mai 68 n'aurait pas eu lieu sans Hara-Kiri!» C'est le professeur Choron qui l'affirme… Wolinski, Reiser, Gébé, Choron ou Cavanna, ils sont tous là, dans une atmosphère très libertaire. Quand Temps Présent se laisse un peu aller…

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Décrispons la berrigoulaine" réalisé par Jean-Louis Fournier



La berigoulaine s'etiole à partir de 20 h30. Grâce au retour de Monsieur Cyclopède, elle se fend la coiffe.(sic)

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

En direct avec… Denis de Rougemont réalisé par Jean-Claude Diserens



L'émission En direct avec consacrée à Denis de Rougemont. L'écrivain s'entretient avec Gaston Nicole et Roland Bahy.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Visitons la foire aux cactus" réalisé par Jean-Louis Fournier



l'hymne mexicain trouve son origine à la foire aux cactus de Mexico.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

L'Homme à la recherche de son passé: Héritage de l'homme - Espagne, aux portes de l'islam réalisé par Pierre Barde



Conquise par l'islam en pleine expansion dès le début du VIlle siècle, l'Espagne est marquée par une civilisation extraordinairement raffinée. Les Arabes s'appuient sur certains éléments du royaume des Wisigoths et pratiquent, au début tout au moins, une politique de tolérance assez large. Les arts et l'architecture profitent de l'influence de l'islam qui durera bien au-delà de la reconquête par les rois catholiques.

Ce film montre les témoignages de la civilisation que les Arabes ont laissé en Espagne, et notamment la Grande Mosquée de Cordoue, l'un des joyaux de l'architecture universelle, ou l'Alhambra de Grenade, émouvant et merveilleux chant du cygne de la présence islamique en terre ibérique. Mais c'est par Tolède que le film commence, Tolède où se superposent toutes les civilisations de l'Espagne médiévale et où l'on mesure combien les Maures ont su imprimer leur marque.

Les images de ce film sont complétées par une introduction et une conclusion présentées par Juan Ainaud de Lasarte, directeur des Musées de Barcelone.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Concubinons dans la trépidance avec une star du muet" réalisé par Jean-Louis Fournier



Afin de reduire au minimum le temps passé à s'occuper de son prochain l'homme a tout intérêt à aimer plus que toute autre femme, la star du muet.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Temps présent: Les livres que vous ne lirez jamais réalisé par Christian Mottier



Alors qu'aujourd'hui la tendance à l'auto-publication est en vogue grâce aux nouvelles technologies, les principales maisons d'édition reçoivent encore et toujours de nombreux manuscrits d'anonymes qui se lancent dans l'aventure de l'écriture.

Le choix d'une maison d'édition est un chemin incertain comme osent le relever plusieurs futurs écrivains anonymes interviewés. Les motivations personnelles, souvent incomprises, s'effacent et seul le gain financier à venir potentiellement est considéré par les membres des comités lecture des maisons d'édition.

Et pourtant, et pourtant, déceler le talent chez un anonyme est chose difficile car le talent est là comme un diamant brut mais encore faut-il avoir la patience de le polir pour le voir briller. Que dire de ces spécialistes qui tremblent devant l'opportunité manquée et qui pourtant ont le jugement empressé et définitif.

Que penser lorsque l'on apprend, durant le reportage, que Sartre ou Céline ont failli ne pas être publié alors qu'ils figurent aujourd'hui dans tous les programmes scolaires de français tant la richesse de leurs textes est évidente. Effrayant ce choix sans liberté, effrayant ce formatage de la beauté littéraire.

Wednesday, 27 February 2013

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Essayons de ne pas rire avant la fin d'Hamlet" réalisé par Jean-Louis Fournier



Dans une pièce comique l'amant est dans le placard et dans une pièce tragique l'amant est sur le placard.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Aujourd'hui: La vie comme ça réalisé par Alain Tanner



Au début de 1970, Alain Tanner réalise un reportage sur le couple d'artistes jurassiens Jeanne-Odette et Jean-Claude Evard, dit Claudévard. C'est la réalité de la condition d'artiste, hors des réseaux habituels de la création, qui raisonne dans la vie de ce couple. Aux difficultés financières s'ajoute la distance imposée par le statut social de l'artiste, ni paysan, ni ouvrier.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Tentons en vain d'isoler le virus de la peste" réalisé par Jean-Louis Fournier



S'il est si difficile d'isoler le virus de la peste c'est qu'il ne supporte pas la solitude.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Carré bleu: L'art pour tous réalisé par Marlène Belilos



L'art à la portée de tous, voici le défit que s'est lancé le Grand Passage à Genève. En 1970, le grand magasin décide organiser une exposition de peintures et de sculptures afin de démocratiser l'art. Cette initiative va provoquer de vives réactions dans les milieux artistiques…

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Esbaudissons nous de la précocité de Mozart" réalisé par Jean-Louis Fournier


Pierre Desproges passe en revue toutes les étapes de la vie de Mozart jusqu'à sa mort à 34 ans. "Fastoche" rétorque Mozart à chaque fois.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Carré bleu: Armand Niquille réalisé par Michel Schroeder



Suite de la série de Carré bleu consacré aux peintres romands avec ce choix de Sylvie Porta, documentaliste à la TSR. Elle a retenu ce portrait du peintre fribourgeois Armand Niquille, diffusé en avril 1970.

Sylvie Porta: « Ce portrait filmé nous fait découvrir la personnalité et l'?uvre de l'un des grands peintres fribourgeois qu'est Armand Niquille. Né le 30 mars 1912, il passe son enfance dans le quartier d'Alt à Fribourg. Il débute avec enthousiasme sa formation artistique en 1927 au Technicum de la ville puis se lance dans la profession de peintre restaurateur durant plusieurs années avant d'enseigner régulièrement le dessin au Collège Saint-Michel.

Sa première orientation picturale est tournée vers les natures mortes comme le montre ce reportage. Ensuite viendront les paysages et plus particulièrement ceux de Fribourg. Cette silhouette de ville toujours retravaillée devient alors pour l'artiste un combat sans fin, une quête d'absolu géométrique. Sa «Tolède grise», c'est ainsi qu'il qualifie Fribourg, lui permettra d'acquérir cette vision essentielle empreinte de justesse et de subtilité.

Paysagiste d'une ville, peintre de tableaux intimes, Armand Niquille a également réalisé des toiles d'inspiration religieuse avec une interprétation très personnelle des grands mystères. Témoignages d'une foi vivante, ses interventions dans le domaine de l'art sacré sont demeurées peu nombreuses cependant.

Artiste intemporel, inspiré par les peintres flamands et espagnols, son ?uvre magnétise et le public attiré par ce feu continue à lui rendre hommage aujourd'hui encore. Plus de dix ans après sa mort, l'admiration ne faiblit pas.»

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Respectons la beauté de la guerre en apprenant à reconnaître l'ennemi" réalisé par Jean-Louis Fournier


On reconnait l'ennemi car il a des oreilles, il n'est pas contagieux mais il est héréditaire et il est sot.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Carré bleu: Émile Chambon réalisé par Sylvie Porta



Documentaliste, Sylvie Porta a retenu cette émission de Carré bleu du 7 septembre 1969 consacrée au peintre Émile Chambon pour son coup de cœur.

«Ce portrait filmé nous fait découvrir, avec délice, la personnalité d'un des grands peintres genevois qu'est Émile Chambon. Né dans le quartier de Plainpalais, Émile Chambon est mort en 1993 en laissant une œuvre picturale riche et complexe empreinte de réalisme.

Cet artiste indépendant, grand collectionneur d'art primitif par son oncle, a toujours su réserver une place de choix à ses parents et à ses amis comme en témoigne le début de ce reportage. Sa sœur et ses amis lui servirent de modèles.

Émile Chambon était et se voulait Carougeois. Certaines de ses peintures restituent sa vision de la ville. Parfois réaliste, parfois fantasmé, le quartier de Carouge devient un lieu poétique d'hypothétiques rencontres.

Fasciné par toutes les époques et par tous les arts, Émile Chambon est séduit par le travail du peintre Courbet comme son père avant lui. Son univers pictural est marqué par un goût profond et sincère de la recherche. Chez lui, une œuvre est peinte puis retravaillée de multiples fois afin de pénétrer et comprendre les thèmes qui retiennent son attention.

Parmi les sujets qui intéressent Émile Chambon figurent la mythologie et l'érotisme. Il avoue sans détour que peindre est une manière d'exorciser le sujet. Il se divertit et s'amuse du spectateur qui ne peut faire autrement que regarder ses toiles.

«L'art est nécessaire à la vie de l'homme», disait Chambon. Assurément, cet artiste a su retenir l'attention des critiques et des jeunes artistes bien après lui car son œuvre est libre.»

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Commémorons gaiement la mort de Pasteur" réalisé par Jean-Louis Fournier


Marie Curie avait la rage d'or alors que Pasteur avait la rage de dents.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

Carré bleu: Le marché de la peinture réalisé par Pierre Demont



Documentaliste à la TSR, Sylvie Porta a retenu ce sujet de Carré bleu diffusé le 9 novembre 1969. L'émission présente, à travers plusieurs interviews, les raisons qui expliquent le glissement entre l'art et le marché de l'art, entre la valeur artistique et la valeur monétaire d'un tableau.

«A partir du moment où la toile quitte le chevalet de l'artiste, elle cesse d'être un bien de culture pour devenir un bien de consommation. Elle entre alors dans les circuits du marché commercial de l'art aussi bien structuré que les valeurs boursière. On tient compte de l'offre et de la demande, on place son argent sur un bien et l'oeuvre d'art perd alors de son importance. Les conseillers, les marchands font et défont la gloire d'un artiste en établissant une cotation de la valeur artistique.

On est médusé de réaliser que la valeur de création de l'artiste est totalement occultée. L'artiste, créateur universel, chercheur de nouvelles tendances, de nouveaux matériaux et son oeuvre, expression concrète d'une sensibilité, sont délaissés irrespectueusement au profit de la valeur marchande. Les éléments de formation du prix d'une oeuvre sont évoqués sans passion et ne laissent aucune place au coeur. Or, le choix d'un tableau naît d'une pulsion, d'un goût qui ne relève pas que du porte-monnaie. Et que dire de l'évaluation du talent en chiffres? Une mauvaise farce dont l'artiste est, malheureusement, le pantin.

Ce reportage présente les différents acteurs du marché mais oublie volontairement l'artiste. Gageons que ce dernier aurait eu une vision moins réductrice de son propre travail. L'élévation n'est véritablement pas là où on la voudrait. Pauvre artiste.»

Tuesday, 26 February 2013

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède: "Ouvrons les fenêtres (premier volet)" réalisé par Jean-Louis Fournier


Grâce à la création de l'Esperanto la communication entre les êtres est facilitée.

(WIKI) La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède est une émission de télévision humoristique française de Jean-Louis Fournier, en quatre-vingt-dix-huit épisodes d'une minute, créée en 1982. Présentée par Pierre Desproges, elle fut diffusée du lundi au vendredi à 20 h 30 sur FR3 durant deux années.

Parodiant la forme des leçons de choses ou de savoir-vivre, Pierre Desproges y immortalise son célèbre: «Étonnant, non?» qui conclut chaque épisode. Il se joue des sujets, qu'ils soient sacrés, comme dans son «Rentabilisons la colère de Dieu», ou bien tabous avec son «fauteuil pour sourds et mal-entendants».

L'Homme à la recherche de son passé: Proche-Orient carrefour des civilisations - Les ports du désert réalisé par Pierre Barde



Le voisinage de la Méditerranée et la proximité des chaînes montagneuses du Liban donnent un caractère particulier à cette partie du Proche-Orient qui, vers l'ouest, prolonge les déserts de l'Arabie, Canaan au Sud et Syrie au Nord. La terre est fertile et l'agriculture peut s'y développer à l'aise. Les flancs des montagnes sont parsemés d'immenses forêts de conifères. Cette région privilégiée ne pouvait manquer d'attirer dès la plus haute antiquité les peuples nomades qui y édifièrent des cités dont l'épanouissement allait se consolider au cours des siècles.

BBC: The Story of God - No God but God directed by Ros Homan



(WIKI) The Story of God is a three-part video series produced by Dangerous Films featuring the physician Professor Lord Winston. It first aired on 4, 11 and 18 December 2005 on BBC One. It was rebroadcast by the Canadian Broadcasting Corporation in May and June 2006 and by the Australian Broadcasting Corporation in April 2007.

The Story of God series explores the origins of religion. The documentary focuses on the three Abrahamic faiths, and discusses belief in God in a scientific age. The series included a number of interviews with scientists including Dean Hamer, Richard Dawkins, and members of the CERN programme.

During the documentary Winston debates notable creationist Ken Ham, visiting the creation museum where, he claims, "scientific facts are ignored in favour of religious certainty." He presents his view that science and religion have an important role in human development, but absolute certainty in either, 'can lead to serious problems'.

Winston also wrote a book titled The Story of God which was published in 2005.

No God but God:
The second episode focusses on the three monotheistic Abrahamic faith: Judaism, Christianity and Islam.

L'Homme à la recherche de son passé: Proche-Orient carrefour des civilisations - Les maîtres de la mer réalisé par Philippe Grand



Pendant le IIIe millénaire et une partie du IIe, la vie politique des Phéniciens se trouva étroitement mêlée à celle des Egyptiens. Cette influence apparaît plus particulièrement dans les oeuvres d'art et les monuments mis à jour lors de fouilles archéologiques.

Le voisinage de la Méditerranée et la proximité des chaînes montagneuses du Liban donnent un caractère particulier à cette partie du Proche-Orient qui, vers l'ouest, prolonge les déserts de l'Arabie, Canaan au Sud et Syrie au Nord. La terre est fertile, et l'agriculture peut s'y développer à l'aise. Les flancs des montagnes sont parsemés d'immenses forêts de conifères. Cette région privilégiée ne pouvait manquer d'attirer dès la plus Haute Antiquité les peuples nomades qui y édifièrent des cités dont l'épanouissement allait se consolider au cours des siècles.

L'Homme à la recherche de son passé: Proche-Orient carrefour des civilisations - Les maîtres de la mer réalisé par Philippe Grand



Pendant le IIIe millénaire et une partie du IIe, la vie politique des Phéniciens se trouva étroitement mêlée à celle des Egyptiens. Cette influence apparaît plus particulièrement dans les oeuvres d'art et les monuments mis à jour lors de fouilles archéologiques.

Le voisinage de la Méditerranée et la proximité des chaînes montagneuses du Liban donnent un caractère particulier à cette partie du Proche-Orient qui, vers l'ouest, prolonge les déserts de l'Arabie, Canaan au Sud et Syrie au Nord. La terre est fertile, et l'agriculture peut s'y développer à l'aise. Les flancs des montagnes sont parsemés d'immenses forêts de conifères. Cette région privilégiée ne pouvait manquer d'attirer dès la plus Haute Antiquité les peuples nomades qui y édifièrent des cités dont l'épanouissement allait se consolider au cours des siècles.

ARTE: L'histoire de New York - Pouvoir et peuple réalisé par Ric Burns



Cette série documentaire exceptionnelle retrace magnifiquement toute l'histoire de New-York.

Pouvoir et peuple:
Venus en majorité d'Europe du Sud et d'Ukraine, plus d'un million d'immigrants déferlent sur New York. Des extraits de leurs lettres témoignent des conditions de la traversée et des premières impressions, parfois traumatisantes...

Cinéma vif: Regards sur l'Italie réalisé par François Bardet



Avec Giorgio Bontempi et Bernardo Bertolucci, dont les derniers films ont en commun d'avoir été tournés en plein contexte de Mai 68, Rodolphe-Maurice Arlaud se penche sur ce qu'il est convenu d'appeler le cinéma engagé à l'italienne. Chose très frappante, tous deux insistent fortement sur la dialectique entre le contenu des films et les méthodes de travail.

Mais le passage le plus intéressant de cette émission se trouve peut-être au début, dans la mise en garde de Rodolphe-Maurice Arlaud concernant le chantage, ou plutôt la tentative de censure exercée par le producteur du film. Il semble capital pour Arlaud que les téléspectateurs soient informés de ce que le producteur a mis des conditions à l'autorisation de diffuser des extraits du film de Bontempi, effarouché qu'il est par la réputation apparemment sulfureuse du cinéaste.

Voyage sans passeport: Portugal, Lisbonne réalisé par Solange Peter


Voyage sans passeport - 06/06/1959 - 14min02s

Vues du Portugal : plusieurs plans du monastère Dos Jéronimos de style manuelin dans le quartier du Belem,à Lisbonne : la maison aux pointes (casa dos bicos) , la cathédrale Sé, les vieilles rues étroites , les collines, le chateau de Sao Jorge, le Tage, la tour de Belem,le palais de Cintra, ancienne résidence d'été des rois, le monastère d'Alcobaça,arrivée des pélerins à Fatima.

PRODUCTION
producteur ou co-producteur:
Office national de radiodiffusion télévision française

GÉNÉRIQUE
réalisateur:
Peter, Solange
producteur:
Chagneau, Irène

L'Homme à la recherche de son passé: Iran - Fastes d'Ispahan réalisé par Pierre Barde



Cité radieuse, jaillie de l'imagination d'un monarque somptueux et éclairé, Ispahan est une des splendeurs de l'art islamique. Remodelant au 17e siècle cette ville ancienne, capitale un temps délaissée dont il fit à nouveau le coeur de ses Etats, Shah Abbas s'acquit une réputation éblouissante. Les successeurs de Shah Abbas continuèrent son oeuvre, poursuivant la réalisation de ses plans, respectant l'esprit général de sa conception.

C'est à travers les bâtiments et les oeuvres d'art qu'ils recèlent que ce film évoque les splendeurs de la capitale de Shah Abbas et la grandeur de son règne. Une splendeur qui répond comme en écho, aux fastes de Persépolis et des Grands Rois perses.

Car Ispahan, comme Persépolis, symbolise la grandeur et l'éclat des civilisations qui se sont succédées sur la terre d'Iran. Les monuments d'Ispahan, en raison des injures du temps, s'étaient gravement dégradés. Depuis, sous l'experte direction de l'architecte et archéologue français André Godard, qui dirigea de 1922 à 1960 les Services Archéologiques de l'Iran, d'importants travaux de restauration ont été entrepris. L'essentiel du sauvetage est maintenant réalisé: Ispahan a retrouvé sa splendeur originelle. Ce film est le premier à en porter témoignage de façon aussi complète.