Monday, 29 May 2017

Parcs nationaux, quand la nature fait recette réalisé par Jean-Christophe Chatton



La France compte dix parcs nationaux, voués à préserver les espaces et les espèces pour les générations à venir. Chaque année, neuf millions de visiteurs enthousiastes viennent contempler marmottes, cerfs et bouquetins dans leur habitat naturel. Des consommateurs qui fréquentent par la même occasion transports, hôtels, restaurants et boostent ainsi l'économie locale. En Guadeloupe, aux abords de la Méditerranée et dans les Alpes, le film s'interroge sur cette étonnante alliance entre business et écologie. Les opposants de ces sanctuaires prennent également la parole.

Sunday, 28 May 2017

Un siècle d'écrivains: Jean Cocteau (1889-1963) réalisé par Jacques Barsac



Numéro 95, diffusée sur France 3, le 23 octobre 1996, et réalisé par Jacques Barsac. Portrait de l'écrivain.

Les grands magasins, ces temples du rêve (3/4) Macy's, New York réalisé par Janos Kereszti



Un tour du monde des grands magasins mythiques, symboles de l’entrée dans l’ère de la consommation de masse. À son ouverture, au XIXe siècle, Macy's n’était qu’une modeste mercerie new-yorkaise, mais la boutique a pris son essor en même temps que la ville. Quand la Grosse Pomme accède au statut de métropole mondiale, Macy's devient le plus grand magasin au monde...

À son ouverture, au XIXe siècle, Macy's n’était qu’une modeste mercerie new-yorkaise, mais la boutique a pris son essor en même temps que la ville. Quand la Grosse Pomme accède au statut de métropole mondiale, Macy's devient le plus grand magasin au monde. Au fil de son histoire, la marque s'est muée en institution, tout comme la traditionnelle parade qu'elle organise chaque année à Manhattan pour la fête de Thanksgiving.

Les grands magasins, ces temples du rêve (2/4) KaDeWe, Berlin réalisé par André Meier



Ouvert en 1907, le KaDeWe (Kaufhaus des Westens, en français "Grand magasin de l'Ouest") est le plus grand magasin d’Allemagne avec ses 60 000 m2. Touché par le boycott après l’arrivée au pouvoir des nazis, largement détruit par un incendie en 1943, il incarne pendant la guerre froide l’un des symboles du monde capitaliste dans la ville divisée. À partir d’images d’archives, ce documentaire retrace l’histoire mouvementée de ce temple du luxe, devenu une véritable institution berlinoise.

Les grands magasins, ces temples du rêve (1/4) Les Galeries Lafayette, Paris réalisé par Elke Werry



Les Galeries Lafayette ouvrent leurs portes à Paris en 1894. Situé à deux pas de la gare Saint-Lazare et de l’Opéra, ce magasin de nouveautés rencontre immédiatement un franc succès et ne cesse de s’agrandir. En 1912 est inaugurée la coupole devenue l’emblème de ce temple de la consommation...

Les Galeries Lafayette ouvrent leurs portes à Paris en 1894. Situé à deux pas de la gare Saint-Lazare et de l’Opéra, ce magasin de nouveautés rencontre immédiatement un franc succès et ne cesse de s’agrandir. En 1912 est inaugurée la coupole devenue l’emblème de ce temple de la consommation. Depuis cinq générations, la maison familiale contribue au lancement de nouvelles tendances et résiste vaillamment au passage du temps. Découverte des coulisses de ce haut lieu de la mode à la française, qui attire chaque année des millions de clients du monde entier.

Saturday, 27 May 2017

Sous les pavés de... Cologne réalisé par Gerrit Jöns-Anders & Till Lehmann



Les sous-sols des villes dissimulent des trésors insoupçonnés. Aujourd'hui : sous les pavés de Cologne. De jeunes archéologues découvre des traces laissées par les Romains il y a deux mille ans, les égouts dévoilent une magnifique salle aux lustres, occupée autrefois par Guillaume II.

La métropole rhénane, qui date de l'Antiquité romaine, attire des touristes du monde entier, notamment grâce à sa majestueuse cathédrale, visitée chaque année par six millions de personnes. Mais loin des sites bondés se révèle un autre aspect de la ville. De jeunes archéologues découvrent des traces laissées par les Romains il y a deux mille ans, les égouts dévoilent une magnifique salle aux lustres, occupée autrefois par Guillaume II, et le groupe Erdmöbel répète dans un studio d’enregistrement mythique, d’où émanent depuis presque vingt ans des perles de la pop. Comme le résume le technicien de fouilles du musée romain-germanique de la ville, "ce n’est qu’en descendant dans les profondeurs que l’on peut comprendre où se trouvent nos racines".

Secrets de chats réalisé par Martina Treusch



Une fois passée la porte de leurs maîtres, les chats mènent une double vie. À Weimar, une enquête poussée révèle les secrets de leur comportement en liberté.

Le chat est l'animal domestique préféré des Européens. Pourtant, personne ne sait comment vivent nos chers félidés une fois qu’ils ont passé la porte de leur foyer. Ils mènent en effet une double vie. Au cours de leurs escapades, ils vivent des aventures dont leurs maîtres n'ont pas idée. Une éthologue se rend à Weimar – capitale allemande des chats avec dix mille quadrupèdes pour soixante-cinq mille habitants ! –, afin d'étudier leur vie secrète. Armée d'une technologie de pointe (colliers GPS et caméras spéciales), cette dernière suit à la trace un large échantillon d'animaux au cours de leurs pérégrinations, de jour comme de nuit. Elle a ainsi pu cartographier et décrypter leurs parcours, leurs lieux de prédilection, leurs conquêtes de territoires, leurs petites habitudes et les dangers qu'ils courent.

Le monde secret des jumeaux réalisé par Luke Wiles



Nés avec un matériel génétique identique, les jumeaux monozygotes développent au cours de leur vie de fascinants points communs physiques, affectifs et intellectuels. Aussi sont-ils des sujets d'études privilégiés pour les chercheurs qui tentent de démêler la part de l'inné et de l'acquis chez l'homme. Selon eux, les trois quarts de notre intelligence seraient inscrits dans nos gènes. Ils ont également découvert que les jumeaux ajustent leurs comportements l'un à l'autre dès la gestation. Une proximité qui conditionne leur ultrasensibilité mutuelle.

Ce facteur épigénétique est-il en jeu dans l'histoire incroyable d'Anaïs Bordier ? Née en Corée du Sud et adoptée à la naissance, cette Française a retrouvé après vingt-six ans de séparation sa jumelle élevée aux États-Unis : toutes deux ont été frappées par la similitude de leurs intérêts. Ce n'est pourtant pas le cas de deux soeurs, Brenda et Aidan, dont une a fait le choix de devenir un homme. Dans ce film aussi étonnant qu'instructif, on rencontre plusieurs "paires" de jumeaux qui nous font découvrir ce qui les rend uniques.

Quand la science traque les criminels réalisé par Tilman Jens



Grâce aux nouvelles méthodes d’investigation de la police scientifique et à l’évolution constante de la médecine légale, la criminalistique permet d’élucider ou presque tous les crimes. De l’institut médico-légal de Zurich au FBI en passant par le tournage de la série "Engrenages", des spécialistes nous dévoilent les clés de ces procédés de nouvelle génération.

Autrefois, les commissaires de police ne pouvaient se fier qu’à leur intuition et à leur capacité de déduction pour élucider les crimes et acculer les coupables. Aujourd’hui, ils sont souvent aidés par des experts scientifiques qui leur fournissent des indices infaillibles.

Nouvelle génération
Dans les séries policières américaines comme Les experts, les héros multiplient les prouesses scientifiques pour résoudre des affaires complexes. Mais ce qui semble de la science-fiction est pourtant à peine exagéré. Identification de traces d’ADN microscopiques, endommagées ou conservées depuis des dizaines d’années, analyses tridimensionnelles de vidéos de surveillance, angiographie post mortem, autopsies virtuelles effectuées par scanner… : l'éventail des techniques utilisées aujourd'hui est impressionnant. De l’institut médico-légal de Zurich au FBI en passant par le tournage de la série française Engrenages, généticiens, experts audiovisuels et médecins légistes dévoilent les clés de ces procédés de nouvelle génération. Revers de la médaille : certaines méthodes d’identification biométrique, très intrusives, inquiètent des citoyens soucieux de préserver leur vie privée.

Vers un monde altruiste réalisé par Sylvie Gilman & Thierry de Lestrade


suite


Et si l’altruisme était un élément essentiel de la nature humaine ? Une piste scientifique aussi passionnante que porteuse d'espoirs suivie par Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade.

"L'homme est un loup pour l'homme" : l'histoire du monde semble écrite pour illustrer cet adage. Pourtant, des voix scientifiques s'élèvent depuis une vingtaine d’années Cturel et inventent le vocabulaire d'une autre histoire : l'altruisme et la coopération en sont les maîtres mots. Des États-Unis au Népal en passant par l'Allemagne, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (Mâles en péril, Le jeûne, une nouvelle thérapie ?, Secrets de longévité) sont allés à leur rencontre pour esquisser, sur la base de leurs découvertes, des solutions nouvelles aux maux de la planète, à l'opposé du pessimisme ambiant. Une enquête scientifique aussi passionnante que prometteuse avec, entre autres, la star des neurosciences Richard Davidson et son non moins célèbre cobaye, le moine bouddhiste Matthieu Ricard, qui depuis longtemps se sont invités dans le débat public avec un slogan plus révolutionnaire qu'il n'y paraît : "Changez votre cerveau, changez le monde !"

Bonnes natures
Les habitants de La Nouvelle-Orléans post-Katrina font sagement la queue sous le soleil pour se partager l'eau potable. Des anonymes, filmés par des caméras de surveillance, risquent spontanément leurs vies pour sauver celles d'inconnus. À travers des tests répétés des centaines de fois, des bébés américains de quelques mois témoignent d'un sens inné de la justice tandis que leurs homologues allemands, un peu plus âgés, manifestent une tendance naturelle à aider autrui… Entre expériences scientifiques et innovation sociale, entretiens et observation documentaire, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade montrent que la coopération, si elle a été oubliée par les héritiers de Darwin, constitue dans l'évolution un élément au moins aussi important que la compétition. Et c’est le pari des chercheurs qui s'expriment dans le film : si l’altruisme existe, on peut le cultiver, à l'heure où la survie de l'humanité en dépend probablement.

Friday, 26 May 2017

Le rêve d'Hollywood réalisé par Dan Sturman & Dylan Nelson



De janvier à avril, la «saison des pilotes» attire à Los Angeles des milliers d'enfants. Leur rêve : être retenus pour l'une des cinquante nouvelles émissions produites chaque année. Cours de comédie, rendez-vous avec des directeurs de casting, mais aussi jeux et baignades avec leurs concurrents rythment la vie de ces petits Américains pas tout à fait comme les autres. Qu'est-ce qui pousse ces enfants à passer de longs mois loin de chez eux et à se soumettre aux injonctions des agents pour un résultat bien incertain ? Avec un narcissisme candide, Shanna, Megan, James ou Savannah font part de leurs rêves de célébrité et de richesse.

Comment Haussmann a transformé Paris réalisé par Yves Billon



De 1853 à 1870, soit en un peu moins des vingt années qu'a duré le Second Empire, de cette ville encombrée, sale et dangereuse décrite par les écrivains du XIX siècle, Paris est devenue la grande capitale que l'on connaît d'aujourd'hui. Ces travaux sont l'oeuvre d'un homme, le baron Haussmann, génie de l'urbanisme qui fut le véritable metteur en scène des volontés de l'empereur Napoléon III. Si certains grands travaux commencés avant Haussmann ont, en 1853, déjà bien contribué à moderniser la capitale, les travaux d'Haussmann restent ceux qui l'ont fondamentalement et durablement ciselée .

Il est minuit, Paris s'éveille réalisé par Yves Jeuland



Barbara, Brel, Aznavour, Ferré, Gréco, les Frères Jacques ou Gainsbourg ont débuté sur ces petites scènes d’avant-garde.

En archives, interviews et chansons, ce documentaire nous transporte dans l’effervescence des cabarets de la rive gauche.

Dans l’euphorie de l’après-guerre fleurit une flopée de petits cabarets où une jeunesse avide de nouveauté et de liberté s’entasse avec délices pour écouter ses chanteurs préférés. Transformant ses caves et ses arrière-salles en minuscules scènes, Saint-Germain-des-Prés devient le point de ralliement. Une nouvelle génération d’interprètes émerge. Ils ne sont ni apprêtés, comme Juliette Gréco qui se produit en "noir de travail", ni grands ni beaux comme Aznavour qui mettra dix ans à percer. Ils chantent avec leur sensibilité et leurs aspérités des textes poétiques, fantaisistes ou libertaires, et cela plaît.

Des p'tits zinzins
Le Milord l’Arsouille, Le Tabou, L’Écluse, Le Vieux Colombier, L’Échelle de Jacob... : entre 1945 et 1968, plus de deux cents cabarets ouvrent à Paris, à Saint-Germain-des-Prés, puis dans le quartier de la Contrescarpe. Véritable vivier que ces petites scènes de minuit où débuteront Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, les Frères Jacques, Aznavour, Gainsbourg, Ferrat, Bobby Lapointe... Orchestrant des archives foisonnantes (chansons, reportages, entretiens), ce documentaire fait revivre cette période effervescente. Tout en se dandinant, un Gainsbourg intimidé explique qu’il est "plus facile d’attaquer que d’encaisser". Barbara se défend d’être un auteur-compositeur ou un poète : "Je fais juste des p’tits zinzins qui me vont." Une Anne Sylvestre aux yeux de biche s’agace d’une carrière qui met du temps à démarrer. Le film comporte aussi de nombreuses interviews d’artistes comme Juliette Gréco, Jean Rochefort, particulièrement en verve, Charles Aznavour, Pierre Perret, Serge Lama, Anne Sylvestre, Paul Tourenne des Frères Jacques ou le parolier Henri Gougaud, conseiller sur ce film.

Mais qui êtes-vous, Monsieur Courbet ? réalisé par Isabelle Brunnarius (France/Suisse, 2014)



Un peintre français du XIXe siècle pétri de contradictions, aussi attachant qu'énervant... Précurseur de l'art moderne, Gustave Courbet n'a pas fini de surprendre. À partir d'archives, psychanalystes et médecins donnent un éclairage nouveau sur l'homme. Un documentaire tourné à Paris, Ornans et la Suisse, où l'artiste s'était exilé.

Paris mil neuf cent : chronique de 1900 à 1914 réalisé par Nicole Védrès



"Un film de montage à partir de documents d'époque et d'extraits de films, nous entrainant dans une promenade dans un Paris aujourd'hui disparu.

René Lalique, l'Homme de Verre réalisé par Claude Theret & Alexie Lorca



À travers les témoignages de ses héritiers, d’experts et de conservateurs de musées, ce film retrace le destin exceptionnel de René Lalique. Joaillier, dessinateur, décorateur d’intérieur et maître verrier, René Lalique (1860-1945), inspiré par l’Art Nouveau, travaille sur le verre, la corne, l’émail et marie les matières en jouant sur la perspective et la lumière. La faune, la flore et les femmes l’inspirent ainsi que les découvertes industrielles. Profitant d’une époque en mutation, il s’entoure de collaborateurs talentueux et de femmes qui le soutiennent. Sa renommée traverse alors les frontières…

Charles Loupot ou la naissance de l'affiche moderne réalisé par Jacques Tréfouël



"L'œil s'habitue à toute image, et toute firme doit, tout en conservant sa marque, la faire évoluer." "Aujourd'hui, une affiche ne peut plus être anecdotique ou descriptive. Elle est faite pour être vue à cent à l'heure, d'un train ou d'une auto." "La peinture abstraite, c'est peut-être l'affiche de demain." Charles Loupot. En France, au début des années 20, la publicité languissait, souvent trop conventionnelle. C'est alors que, précédé d'une réputation acquise en Suisse, le jeune affichiste Charles Loupot arriva à Paris. Ses premières réalisations, véritables "coups de poing visuels", révolutionnèrent aussitôt le décor de la rue. L'affiche moderne était née. Riche de ses dons de coloriste, Loupot n'a jamais cessé par la suite de porter la "réclame" au rang de l'art et, à travers des créations uniques comme celle qu'il réalisa pour les apéritifs Saint-Raphaël, il se situa pendant près de quarante ans à l'avant-garde de la communication. "C'est la rigueur lumineuse et la discrète émotion, que l'on retrouve constamment dans l'œuvre de Charles Loupot, qui nous ont incités à lui rendre cet hommage filmé."

Mr Bing et l'Art Nouveau - Un portrait de Siegfried Bing réalisé par Françoise Levie



Portrait de Siegfried Bing, marchand d'art méconnu, qui a initié l'Art Nouveau et fait découvrir l'art japonais en Occident.

Marchand d'art, mécène et fabricant allemand de porcelaine, Siegfried Bing s'est établi à Paris en 1854. Il ne quittera plus la France, jusqu'à sa dernière demeure : il a été enterré au Père Lachaise en 1905. Sans lui, l'Art Nouveau n'aurait pas existé tel qu'on le connaît. À commencer par le nom : c'est lui qui l'a inventé, en baptisant ainsi son vaste magasin-galerie rue de Provence qui deviendra le carrefour mondial de ce courant artistique dont il aura été l'initiatieur, le producteur, le marchand, le fabricant et l'idéologue.

Siegfried Bing est aussi le premier occidental à avoir été fasciné par l'art japonais jusqu'à partir pour le Japon où il passera plus d'un an et dont il ramènera un gigantesque butin (estampes, objets divers) qu'il fera découvrir à de nombreux artistes dont Vincent Van Gogh.

La réalisation du Pavillon Bing à l'Exposition Universelle de 1900, à Paris, sera la véritable apothéose de ce marchand d'art devenu arbitre du goût : sa collection d'objets a inspiré tous les arts à travers l'Europe et les États-Unis. C'est ce qu'on appelle un mécène.

La menace d'un mégaséisme réalisé par Stéphane Jacques


Etat des lieux de la situation des pays en cas de «mégaséisme». Après le séisme de magnitude 9 et le tsunami provoquant la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon le 11 mars 2011, la communauté scientifique dresse le bilan de toutes ses connaissances pour analyser le phénomène des «mégaséismes» et éviter qu'une catastrophe se reproduise. Au Japon, aux Etats-Unis et en France, les chercheurs restent attentifs, car ces événements vont être de plus en plus fréquents. Avec ses 3500 kilomètres de côtes, la France est le pays européen le plus exposé au danger d'un tsunami. A travers le monde, les scientifiques se mobilisent et préparent.

Un billet de train... Du Saint-Laurent à l‘Atlantique réalisé par Hagen von Ortloff



Avec 110 ans de service, "l’Océan" est le plus vieux train de voyageurs à porter un nom propre en Amérique du nord. La ligne s’étend sur près de 1 400 kilomètres. Le voyage, qui commence à Montréal en début d’après-midi, dure près de vingt-quatre heures. À la nuit tombée, le train atteint la ville de Québec, capitale de la Belle Province. Le château Frontenac, commandé par la société du Chemin de fer Canadien Pacifique en 1893, surplombe la ville. Le lendemain matin, le convoi passe la frontière entre le Québec et le Nouveau Brunswick. Au nord-est se trouve le Village historique acadien, un véritable musée vivant qui reproduit le mode de vie des colons français arrivés au milieu du XVIIIe siècle. Puis, non loin de Moncton, le site de Hopewell Rocks, offre des paysages naturels magnifiques où la marée a érodé les rochers. Enfin, le convoi arrive au bord de l’Atlantique, à Halifax, qui fut longtemps le point d’entrée des migrants européens sur le territoire canadien. Le Quai 21, ancien terminal maritime transformé en musée de l’immigration, témoigne du rôle historique tenu par la capitale de la Nouvelle-Écosse.

Machine à tubes - Quand MTV révolutionna la musique réalisé par Laurent Thessier & Thierry Teston



En 1981 naît la première chaîne de télévision entièrement dédiée à la musique. Mais comment le phénomène a-t-il modifié la manière d'appréhender la musique des adolescents du monde entier, habitués ? Décryptage de la culture MTV et de son influence sur la jeunesse des nineties.

Avec le lancement de MTV en Europe en août 1987 – exception dans le paysage audiovisuel mondial de l'époque –, l'image et le son deviennent désormais indissociables. La chaîne diffuse des vidéoclips en continu. Mais comment le phénomène a-t-il modifié la manière d'appréhender la musique des adolescents du monde entier, habitués à ce nouveau modèle de consommation ?

Thursday, 25 May 2017

Les Minichroniques - Episode 26 : Le petit cinéma réalisé par René Goscinny



Chacun se fait son petit cinéma... Mais, dans la réalité, les choses se passent rarement comme on l'avait imaginé.

Les Minichroniques - Episode 25 : Les mauvaises soirées réalisé par René Goscinny



Il y a beaucoup de façons de gâcher la soirée d'amis qui viennent vous rendre visite pour dîner. Les Boulon sont experts en la matière. Ils sont d'ailleurs bien aidés par leur chien Fafou et leur fille Pascaline, aussi mal éduqués l'un que l'autre. Les Bouchard deviennent leurs victimes d'un soir.

Les Minichroniques - Episode 24 : Les cauchemars réalisé par René Goscinny



Après une journée difficile et un repas un peu trop copieux, Monsieur Bouchard est assailli de cauchemars de toutes sortes.

Les Minichroniques - Episode 23 : Les touristes réalisé par René Goscinny



Difficultés de communication, nourriture exotique, moyens de transports surprenants et quête de souvenirs uniques pour les Bouchard, les Boulon et un autre couple d'amis en voyage. Des touristes qui abandonnent beaucoup de leur personnalité et de leur bon sens quand ils sont loin de leurs pénates.

Les Minichroniques - Episode 22 : Les petites lâchetés réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard est confronté aux petites lâchetés qui parsèment notre vie quotidienne.

Les Minichroniques - Episode 21 : Le bon bol d'air réalisé par René Goscinny



À l'occasion d'un week-end passé chez des amis les Bouchard découvrent les joies de la vie à la campagne

Les Minichroniques - Episode 20 : L'itinéraire réalisé par René Goscinny



Une simple visite chez un ami dans sa résidence secondaire à la campagne devient une véritable expédition pour les Bouchard dépassés par les affres du trafic automobile et les problèmes d'orientation.

Les Minichroniques - Episode 19 : Cherchez la femme réalisé par René Goscinny



Après son mariage, Monsieur Bouchard découvre vraiment son épouse, ses petits défauts et ses manies typiquement féminines...

Les Minichroniques - Episode 18 : Le bricolage réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard met à l'épreuve ses talents de bricoleur, et va d'échecs en échecs. Vient l'humiliation finale quand il assiste en spectateur impuissant au triomphe de son ami Émile, appelé à la rescousse par sa femme.

Les Minichroniques - Episode 17 : Statistiques réalisé par René Goscinny



En bon Français moyen, Monsieur Bouchard illustre à la perfection les comportements de ses concitoyens vus à travers les statistiques.

Les Minichroniques - Episode 16 : La croisière réalisé par René Goscinny



Les Bouchard s'embarquent pour une croisière. Monsieur Bouchard remarque une ravissante jeune femme tandis que Madame semble avoir un faible pour l'uniforme. Le rêve vire au cauchemar quand ils font la connaissance d'un couple particulièrement envahissant, les Boulon. Dans l'univers clos du paquebot, les songes romantiques font place à des pensées plus vindicatives.

Les Minichroniques - Épisode 15 : Bruits et chuchotements réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard est exaspéré par tous les bruits, cliquetis, et autres sonneries qui l'agressent dans son quotidien. Des bruits qui empêchent de dormir, de travailler ou qui sont annonciateurs de petits malheurs...

Les Minichroniques - Épisode 14 : Attachez vos ceintures réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard fait un voyage en avion avec toutes les plaisirs, les peurs et les phantasmes qui peuvent l'accompagner. À bord, l’exiguïté des sièges peut faire du repas un moment particulièrement délicat pour les maladroits...

Les Minichroniques - Épisode 13 : Les rêves d'enfants réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard pense à ce qu'aurait été sa vie s'il était resté fidèle à ses rêves d'enfant. Faire la fierté de ses parents, impressionner ses camarades, sa petite voisine ou son institutrice... Mais aussi se venger des fâcheux ou être dans la lumière...

Les Minichroniques - Épisode 12 : Les embarras réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard est confronté à diverses situations embarrassantes de la vie quotidienne.

Les Minichroniques - Épisode 11 : Le célibataire réalisé par René Goscinny



Après avoir accompagné sa femme et son fils à la gare, Monsieur Bouchard se retrouve seul pour quelques jours. Le sentiment de liberté laisse vite place au découragement face aux difficultés inhérentes à la vie de célibataire occasionnel...

Les Minichroniques - Épisode 10 : Moments de gloire réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard peut se prendre à rêver d'une gloire inaccessible. Heureusement, comme tout un chacun, il connaît aussi quelquefois ses petits triomphes, certes plus modestes, mais plus en prise avec la vie quotidienne...

Les Minichroniques - Épisode 09 - Crème et châtiment réalisé par René Goscinny



Monsieur Bouchard se lance dans un régime sévère, mais au bout des privations, le résultat sera bel et bien là...

Tokyo, cataclysmes et renaissances réalisé par Julien Olivier


suite


Comment, en cent cinquante ans, la capitale du Japon, deux fois détruite, a su renaître de ses cendres pour devenir la plus grande ville au monde. Un voyage dans le temps porté par d'époustouflantes archives.

Tokyo, aujourd'hui la plus grande agglomération au monde, avec 13,6 millions d'habitants intra-muros, et près de 43 millions au total, n'était au milieu du XIXe siècle qu'une ville modeste nommée Edo, dans un Japon encore féodal. En 1868, l'empereur Meiji, qui a décidé d'ouvrir son pays au monde en rivalisant avec les grandes nations occidentales, entreprend de moderniser à marche forcée la "capitale de l'Est", désormais siège du pouvoir. Un siècle et demi plus tard, cette mégapole futuriste en perpétuelle évolution, sous la menace quasi permanente de failles sismiques parmi les plus actives de la planète, semble toujours tournée vers l’avenir. Un art du renouvellement en partie hérité de son histoire, car détruite à deux reprises, la ville a su à chaque fois spectaculairement renaître de ses cendres : le 1er septembre 1923, le séisme du Kanto provoque un incendie géant qui fait 105 000 morts et détruit la quasi-totalité des quartiers historiques. Vingt ans plus tard, le 10 mars 1945, les Américains larguent sur la ville un déluge de bombes incendiaires pour forcer le Japon à capituler, tuant plus de 100 000 personnes et réduisant une seconde fois le centre à néant. L'incroyable résilience des habitants va à nouveau donner des ailes à la reconstruction. À partir de 1955, alors que s'ouvre pour le Japon une phase d'expansion économique sans équivalent, Tokyo, centre névralgique et vitrine de cette métamorphose, connaît un essor démographique, architectural et technologique extraordinaire pour devenir la capitale mondiale de la modernité.

Regards nippons
Les plus anciennes images filmées de Tokyo remontent à 1898, et on les doit aux frères Lumière. Mais des premiers tramways, tractés par des chevaux, aux bambins qui jouent dans les décombres de 1945, l'essentiel des merveilleuses archives utilisées dans ce documentaire proviennent de fonds japonais. En traversant le siècle grâce à elles, et en voyant vivre et revivre à travers ses habitants cette ville à nulle autre pareille, on a souvent le sentiment que le Ozu des Gosses de Tokyo se tient derrière la caméra. Délicatement colorisées, du moins pour celles qui sont antérieures aux années 1950, ces images offrent un voyage dans le temps aussi instructif qu'émouvant.

Wednesday, 24 May 2017

Forces tranquilles réalisé par Sophie Dupuis



Ce court métrage documentaire de la cinéaste Sophie Dupuis présente un point de vue poétique et contemplatif du quotidien des marins de la frégate HMSC Ottawa, en mission dans l'océan Pacifique entre la Colombie-Britannique et la Californie. Pour ses débuts en documentaire, la cinéaste propose un essai impressionniste, composé de tableaux contrastés, qui nous plonge dans un maelstrom de sensations, tout en nous offrant un regard atypique sur un milieu méconnu.

Masdar, une cité verte au pays de l'or noir réalisé par Sacha Bollet & Benoît Demarle



C'est le projet pharaonique de l'émirat d'Abu Dhabi : construire en deux ans Masdar, une ville «verte» de 6 millions de m², abritant 100 000 personnes, pour un coût de 10 milliards de dollars. Il a été confié au cabinet de Norman Foster, avec comme la mission de préparer l'après-pétrole : zéro émission de carbone, une indépendance énergétique avec des sources 100% renouvelable. Cela implique la construction dans cet oasis de la plus grande ferme photovoltaïque au monde et la conception d'un système de recyclage de l'eau le plus efficace possible...

Tuesday, 23 May 2017

La bière se fait mousser réalisé par Chloé Vienne & Sylvia Minne



Depuis quelques années, les brasseries artisanales réapparaissent. Car la bière est tendance et créativité, brassage traditionnel, respect du terroir et produits régionaux séduisent les consommateurs. Mais si la filière est viable, elle a encore du mal à être rentable. Certains acceptent ainsi de s'associer à de grands groupes, quitte à y laisser un peu de leur authenticité. Car on ne brasse pas artisanalement comme on brasse de manière industrielle. Les problème, c'est que ces différences n'apparaissent pas clairement sur l'étiquette. Car en tant que produit alcoolisé, la bière échappe aux règles strictes de transparence. Une exception soutenue par des lobbys puissants qui pressent les parlementaires. Alors quels sont les enjeux pour le consommateur ? Et comment distinguer une bière artisanale d'un produit industriel ?

Monday, 22 May 2017

Chérie, je me sens rajeunir réalisé par Howard Hawks



Chérie, je me sens rajeunir (Monkey Business en version originale) est un film américain réalisé par Howard Hawks sorti en 1952.

Barnaby Fulton est un chimiste très préoccupé par une formule qu'il ne trouve pas : cela a des incidences sur ses soirées avec sa femme Edwina.

Au laboratoire, un des chimpanzés, ayant un âge correspondant à 84 de nos années, se comporte comme un tout jeune animal. Il s'agit en effet d'une expérience sur l'âge en général et le rajeunissement en particulier. L'espoir est grand quant à cette prochaine découverte, surtout pour le directeur Oxley, 70 ans, manifestement impressionné lorsque le chimpanzé en question, un mâle, s'approche très excité de la cage où se trouve une femelle. Comme l'espoir est grand de retrouver les forces de la jeunesse, Oxley se propose même comme premier cobaye humain.

Il s'avère ensuite que les habits des deux animaux avaient été échangés par erreur et donc que le singe très vivace était en fait la femelle de six mois. Un peu déçu, Barnaby continue ses mélanges chimiques et autres expérimentations. Seule un moment, la chimpanzé s'amuse à concocter elle aussi une mixture, qui finit dans le distributeur d'eau. À son retour et malgré le conseil contraire d'un de ses collègues, Barnaby teste son dernier mélange. Comme celui-ci a mauvais goût, il boit de l'eau du distributeur. Il faut quelques minutes pour observer les premiers changements chez Barnaby. Il n'a notamment plus besoin de porter ses lunettes. Il quitte le bureau et commet quelques excentricités pour un homme de son âge : il emmène par exemple la secrétaire Lois Laurel en vadrouille. Puis tout revient à la normale : il perd sa jeunesse retrouvée pendant quelques heures.

Edwina le rejoint au laboratoire puis en arrive à boire également le nouvel élixir, suivi d'un verre d'eau. Elle retombe à son tour en enfance et emmène son Barnaby dans l'hôtel de leur lune de miel. La nuit se termine mal pour lui. Le lendemain, les effets ont disparu chez Edwina.

Plus tard au laboratoire, ils prennent les deux du café préparé avec l'eau de la fontaine de jouvence. La sarabande recommence. D'abord avec le conseil d'administration dont ils sapent la séance. Puis à la maison où, d'une part, une Edwina endormie se réveillera à côté d'un bébé qu'elle prendra pour son mari retourné vraiment en enfance et, d'autre part, Barnaby devient un peau-rouge avec des enfants du quartier qui vont ensemble scalper une victime toute désignée.

L'eau du distributeur est jetée après que le grand chef Oxley et les autres scientifiques en ont bu par erreur, puis tout peut rentrer dans l'ordre avec le retour de chacun à la normale.

Capri et les îles romantiques réalisé par Jean-Hubert Martin



En Italie, la baie de Naples recèle de petites îles merveilleuses. La plus réputée d'entre elles est la mythique Capri. Avec ses beautés naturelles, son atmosphère douce et ses paysages lumineux, c'est l'île romantique par excellence. Les îles d'Ischia et de Procida sont moins connues. À l'écart de la masse des touristes, elles offrent au visiteur des villes de contes de fées, des châteaux dans le ciel et des plages de rêve. Perdue au large, la quatrième île, Ponza, la sauvage est encore intacte

Champagnes, crémants, une histoire de bulles réalisé par Mériem Lay



Les caves, coteaux et maisons de champagne ont récemment été inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Un couronnement pour le «roi des vins», devenu un symbole du luxe et de l'art de vivre à la française. Mais derrière le prestige du champagne et ses 330 millions de bouteilles annuelles, le crémant, un autre vin pétillant, connaît un succès grandissant. Comment choisir ? Ce documentaire part à la découverte des grands cavistes et met au jour les étapes de production de ces deux boissons de fête, au coeur du patrimoine national.

Venin - Du poison au médicament réalisé par Stéphane Chopard



Comment le venin de certaines espèces, synonyme de danger pour le commun des mortels, devient la source de progrès majeurs pour la médecine. Une enquête au coeur de la recherche thérapeutique.

Synonyme de danger pour le commun des mortels, le venin constitue pour la médecine un espoir, car il pourrait permettre de diagnostiquer et de soigner de nombreuses maladies, de soulager la douleur et de comprendre certains mécanismes du corps humain. Le biochimiste suisse Reto Stöcklin et son équipe travaillent ainsi sur une protéine prometteuse pour le développement de médicaments antalgiques ou anesthésiques, contenue dans le venin foudroyant d’un escargot marin, le Conus consors. Les toxines des venins ou leurs dérivés représentent par ailleurs une source très riche pour l’étude des systèmes nerveux, cardiovasculaire ou immunitaire. Celle-ci pourrait déboucher sur des avancées majeures dans le traitement du cancer, du sida, des maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

L’idée d’exploiter les propriétés des venins à des fins thérapeutique remonte à l’Antiquité, mais c’est seulement avec les technologies de pointe de la biologie moléculaire qu’elle a commencé à porter ses fruits. Le docteur George Miljanich, interrogé dans ce film, a ainsi mis au point dès 1975 un médicament contre l’hypertension à partir du venin d’un serpent brésilien.

Le choix de peindre - Vincent Van Gogh réalisé par Henri de Gerlache



Après un parcours tumultueux au cours duquel il fut tour à tour marchand d'art, instituteur et libraire, Vincent Van Gogh trouva sa vocation de peintre à 27 ans. Une vocation née dans le bassin minier du Borinage, où l'artiste s'est installé en décembre 1878. À travers ses célèbres Lettres à son frère Théo, et en arpentant le Borinage, Henri de Gerlache fait revivre cette naissance artistique et montre comment le séjour de Van Gogh au coeur du bassin minier a contribué à façonner son œuvre.

Le tour du monde des caméléons réalisé par Willie Steenkamp



Deux biologistes présentent les caméléons, reptiles étonnants vivant autour de la Méditerranée, sur le continent africain et sur l'île de Madagascar.

Sunday, 21 May 2017

Une nuit au Grévin réalisé par Patrice Leconte



Découvrir l'un des musées les plus populaires de Paris et ses coulisses à travers le regard émerveillé d'un enfant, c'est ce que propose le cinéaste Patrice Leconte. Cet enfant, Thomas, se cache pour passer une nuit au Musée Grévin. Accompagné de célébrités, telles que Mimie Mathy et Stéphane Bern, dont les statues s'animent comme par enchantement, il s'émerveille de toutes les facettes de ce lieu si populaire. Un documentaire raconté à la première personne par le comédien Charles Berling

La fraise, un parfum de business réalisé par Ghislaine Buffard



En forme de coeur, charnue et savoureuse, la fraise des jardins d'antan a un parfum de paradis perdu. Mais où est-elle passée ? S'est-elle perdue avec les fraises de Noël, championnes du gaspillage énergétique, ou égarée dans les serres hors sol, où les plants ne sont jamais en contact avec la terre et où les pesticides font office de médicaments ? La majorité des fraises consommées aujourd'hui provient d'Andalousie, une région où se concentrent les chômeurs espagnols et les migrants des pays pauvres. Quelques puristes bio tentent de subsister à l'agrobusiness : ainsi dans le Périgord, où sont cultivées des fraises sans pesticides, dans le respect de l'équilibre naturel.

Un siècle d'écrivains - Paul Éluard 1895-1952 réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle



Une évocation chronologique de la vie et l'oeuvre du poète Paul Eluard.

Sur une mise en images soignée, ponctuée de nombreuses lectures de poèmes par Christophe Malavoy, un commentaire retrace le parcours d'Eluard, les rencontres décisives de sa vie, celles de Gala, Nusch, Dominique, ses compagnes et muses successives, son adhésion au surréalisme, au Parti Communiste et son engagement dans la Résistance.

Saturday, 20 May 2017

Jours de sacre à l'Élysée réalisé par Christian Huleu


suite


L'installation d'un nouveau président de la République est l'un des moments les plus intenses, solennels et mystérieux de la vie du palais de l'Elysée. Mais derrière ce fastueux rituel républicain, que cachent les accolades, les poignées de mains, les gestes millimétrés ? Chacune des passations de pouvoir orchestrées lors de la Ve République recèlent des moments inattendus, dans leur déroulement comme dans le récit que les intéressés en ont fait. Familles, amis, collaborateurs de toujours et officiels du Palais révèlent les anecdotes et les aspects cachés de la cérémonie. Grâce à des témoignages et des archives, ce document dessine l'image inédite, parfois polémique, de ce jour crucial dans la vie de la France.

Gene Kelly, vivre et danser réalisé par Bertrand Tessier



Gene Kelly a révolutionné la comédie musicale hollywoodienne. Guidés par sa fille aînée, Kerry, et son fils Timothy, nous découvrons, archives inédites à l'appui, l'itinéraire d'un artiste d'exception.

Tellement fan - Les groupies contre-attaquent réalisé par Maxime Donzel



Longtemps raillés, les fans sont devenus une incroyable source de créativité, obtenant même, pour certains d'entre eux, un succès équivalent à leurs idoles. Revue de détails des nouvelles formes d'adoration.

De la "Lisztomania" des admirateurs de Franz Liszt aux jeunes filles hurlant face à Sinatra en passant par les groupies qui ont réussi à faire un moulage du pénis de Jimi Hendrix, le phénomène des fans n’est pas nouveau. Éternels sujets de moqueries, ces passionnés ne demandent pourtant qu’à se défaire de l’image de personnes aux comportements extrêmes et irrationnels qui leur colle à la peau. Avec la démocratisation de la culture, de ses moyens de production et de diffusion, ils prouvent en effet que leurs obsessions peuvent devenir une source de créativité non négligeable et parfois très rentable pour le marché. Influents, notamment en tant que consommateurs, les fans d'aujourd'hui prennent la plume, la caméra et enfilent les costumes de leurs héros pour devenir à leur tour de véritables vedettes, comme Anna Todd ou E. L. James, auteures respectives des best-sellers Before et Cinquante nuances de Grey.

Réappropriation
De Chicago à Dortmund en passant par Bordeaux, journalistes, auteurs et chercheurs experts en "fans studies" analysent l'émergence de ces comportements culturels. Pour ces communautés de fandom (ultraspécialistes d'un sujet) ou de cosplay (revêtir les costumes de ses personnages favoris), une manière inventive de se réapproprier l'offre pléthorique de la société de consommation culturelle.

Gainsbourg, l'homme qui aimait les femmes réalisé par Didier Varrod & Pascal Forneri


suite


En 1984, alors qu'il faisait ses débuts comme journaliste, Didier Varrod, devenu auteur et documentariste, a croisé le chemin de Serge Gainsbourg. Une rencontre qu'il n'a jamais oubliée et qui a marqué sa carrière. Il est aussi témoin de la dernière apparition à la télévision de l'artiste, en décembre 1990. Pour les vingt ans de la disparition de Serge Gainsbourg, il lui rend hommage et retrace sa vie et son oeuvre, dressant le portrait d'un mythe de la chanson française. Il est allé à la rencontre de ces nombreuses femmes qui ont tant compté pour lui et l'ont si souvent inspiré : Jane Birkin, Juliette Gréco, Vanessa Paradis, Bambou, Brigitte Bardot, Françoise Hardy ou sa fille Charlotte.

Décollage pour l'Amérique - Les États du Sud réalisé par Toby Beach



Le sud des Etats-Unis, surnommé Dixie, constitue l'une des plus grandes régions du territoire américain ; découverte des lieux phares de cette région à l'histoire fascinante.

Alcoolisme : la promesse du baclofène réalisé par Marie-Pierre Jaury



Le baclofène est-il une molécule miracle contre l'alcoolisme ? Le sujet divise le monde médical. Seul un essai clinique de grande envergure peut démontrer l’efficacité du médicament. Il est au coeur de cette enquête très documentée...

Relayée par les médias, la polémique déclenchée par le baclofène depuis quelques années est à la hauteur de l'espoir qu’il suscite : l’éradication de l’alcoolisme. Depuis les années 1970, on utilise le baclofène comme un décontractant musculaire prescrit pour soigner la sclérose en plaques. Le monde médical découvre son pouvoir potentiel de sevrage presque par hasard : Olivier Ameisen, un médecin français, teste le médicament sur lui-même et constate qu’à fortes doses il supprime le besoin irrépressible de boire. Le témoignage qu’il publie en 2008 attire les projecteurs sur un produit que les instances médicales refusent d'abord de laisser prescrire contre l’alcoolisme. Une interdiction temporairement levée depuis.

Sujet brûlant
Marie-Pierre Jaury fait le point sur les débats qui, depuis, divisent les addictologues. Peut-on traiter l’alcoolisme sans prendre en compte les causes psychiques de l'addiction ? Peut-on guérir d’un penchant aussi dévastateur sans effort ni réel travail sur soi-même ? Les effets secondaires induisent-ils d'autres risques ? Interrogeant spécialistes et patients, la réalisatrice filme le premier essai clinique destiné à tester l’efficacité du médicament. Sa caméra s’invite pendant les consultations pour saisir de poignants moments de doute. Car ce n'est qu'à la fin de l'essai que les patients comme les médecins sauront si le traitement contenait le baclofène ou un placebo. Une enquête très documentée sur un sujet brûlant.

Friday, 19 May 2017

La face cachée de Florence réalisé par Harvey Lilley



Michael Scott souhaite percer les mystères de Florence, capitale toscane qui a connu son heure de gloire pendant la Renaissance. Son histoire est intimement liée à celle la famille Médicis, célèbre dynastie qui a largement contribué à l'évolution de la ville en influençant les arts, la science, l'urbanisme, la politique et l'économie. De nouvelles images 3D permettent de comprendre comment le dôme en briques de l'architecte Filippo Brunelleschi, qui surplombe la cathédrale Santa Maria del Fiore, a été construit. Cet exploit audacieux pour l'époque reste une des gloires de Florence et a fait date dans l'histoire de l'architecture monumentale.

Alger, la Mecque des révolutionnaires (1962-1974) réalisé par Ben Salama



De 1962, année de son indépendance, et jusqu'en 1974, l’Algérie aide activement les mouvements anticoloniaux et les révolutionnaires du monde entier. Avec son sens de la formule, Amilcar Cabral, le fondateur du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) qualifiera le pays de "Mecque des révolutionnaires". Dirigée par le tandem Ahmed Ben Bella (à la présidence) et Houari Boumediene (au stratégique ministère de la Défense), l’Algérie jouit alors du prestige d’une indépendance acquise par les armes. Suivant l'inspiration de Fidel Castro et du Che, qui réserveront à Cuba un accueil triomphal à Ahmed Ben Bella, le pays s’impose comme le leader des aspirations des peuples du tiers-monde. Le régime apporte un soutien total aux opposants qui viennent à lui, aussi bien moral que diplomatique et financier.

Du Che aux Black Panthers
Grâce à un habile montage d'archives, ce film revisite la décennie prodigieuse, et méconnue, au cours de laquelle la plupart des opposants à la colonisation et au racisme, du Che aux Black Panthers – en passant par les indépendantistes bretons ! –, feront escale dans une capitale algérienne effervescente, rebaptisée "Alger la rouge". Même après le coup d'État de Boumediene en 1965, le pays poursuivra sur cette lancée. Si cette politique finira par évoluer au mitan des années 1970, elle restera un sujet de fierté pour le peuple algérien. Après sa libération, en 1990, près de trente ans après s'être entraîné avec les fellagas, Nelson Mandela leur rendra un vibrant hommage et déclarera : "L'Algérie est mon pays."

Étudiants, l'avenir à crédit réalisé par Jean-Robert Viallet



Sous l'effet de la compétition internationale, les universités se transforment en de gigantesques entreprises. Une enquête aussi éclairante qu'inquiétante sur un phénomène émergent en Europe.

Compétitivité, marketing ou retour sur investissement sont des termes qui circulent désormais dans les couloirs feutrés des grandes universités. De Shanghai à New York en passant par Paris et Berlin, la transmission des connaissances devient une marchandise, dans le sillage de "l'économie du savoir", une doctrine érigée à la fin des années 1990 par les instances financières internationales – OCDE et Banque mondiale en tête. L'enseignement supérieur, reconnu comme un moteur de productivité et de croissance économique, doit se mettre au service du développement des pays. Victimes de ce nouveau système, les étudiants sont contraints d’investir pour apprendre. Ils s'acquittent de frais d'inscription de plus en plus élevés, et s'appauvrissent avant même d'entrer dans la vie active. Aux États-Unis, la dette étudiante a dépassé le coût du logement et de la santé, menaçant l'économie nationale. Les jeunes Européens suivront-ils la même voie ? Si certains pays d'Europe du Nord résistent à cette commercialisation du savoir, considérant l'éducation comme un acquis social, d'autres s'inspirent de plus en plus du modèle anglo-saxon. En France, les établissements les plus prestigieux, comme Sciences-Po et Paris-Dauphine, se sont déjà engagés sur le chemin du payant.

À bout de souffle
Étayé par des chiffres effarants, ce documentaire fouillé dresse un état des lieux de la mutation des universités du monde entier. Des États-Unis jusqu'à la Chine, nouvel eldorado de l'enseignement supérieur mondial, le réalisateur pointe les dérives de la marchandisation du savoir en partant à la rencontre d'étudiants étouffés par leurs crédits et terrifiés par l'avenir.

Botticelli réalisé par Grit Lederer



Un éclairage sur la vie et l'oeuvre du peintre florentin Sandro Botticelli (1445-1510), sur son lien étroit avec la famille Médicis qui régnait alors sur Florence, sur son modèle Simonetta Vespucci, devenu le visage iconique de la plupart de ses tableaux, et sur l’influence de Savonarole à la fin de sa vie.

Sa Naissance de Vénus, son Printemps et ses Vierges à l’enfant comptent parmi les tableaux les plus célèbres au monde : Botticelli, dont les chefs-d'œuvre ont marqué notre imaginaire, demeure l’une des figures majeures du Quattrocento et de l’histoire de la peinture occidentale. L’historienne de l’art et documentariste Grit Lederer éclaire sous un angle original la vie, l’œuvre et l’héritage du peintre. Elle revient sur son lien étroit avec la famille Médicis qui régnait alors sur Florence, sur son modèle Simonetta Vespucci, devenu le visage iconique de la plupart de ses tableaux, ou sur l’influence de Savonarole à la fin de sa vie. Aujourd’hui, l’univers de Botticelli recèle bien des énigmes et suscite d’innombrables réinterprétations par les figures de l’art contemporain, de la culture pop ou de la publicité.

Thursday, 18 May 2017

Une dernière chance réalisé par Paul Émile d'Entremont



Ce long métrage documentaire suit le parcours de cinq demandeurs d’asile au Canada qui ont fui leur pays d’origine pour échapper à la violence homophobe. Se heurtant aux difficultés de l’intégration et craignant d’être déportés, ils attendent dans l’angoisse la décision qui bouleversera leur vie. Mais tous veulent croire à la générosité de leur terre d’accueil.

Des Racines et des Ailes - Des monts Jura au Val de Saone réalisé par France 3



Carole Gaessler découvre l'Ain, des monts Jura, à l'est, jusqu'à la Saône, à l'ouest. Aux portes de Bourg-en-Bresse, le conservateur Pierre-Gilles Girault invite à visiter le monastère royal de Brou, un chef-d'oeuvre du gothique flamboyant unique en France, construit pour l'amour d'un duc de Savoie. Dans la plaine de la Bresse, Cyril Dégluaire élève chaque année des milliers de volailles. Un élevage prestigieux, car la volaille de Bresse est considérée comme la quatrième merveille de la gastronomie française par les plus grands chefs. Sur les bords de Saône, la ville de Trévoux, ancien péage fluvial, a connu un destin hors du commun. Pendant des siècles, la rivière a marqué la limite du royaume de France. Et c'est donc en bateau que Corinne Vaucourt rejoint la ville et ouvre les portes du tribunal d'instance, l'ancien Parlement de Dombes.

Léonard de Vinci, accélérateur de science réalisé par Mark Daniels



Léonard de Vinci est connu autant pour ses oeuvres d'art que pour ses trouvailles scientifiques. Savant visionnaire et artiste, il a marqué de son empreinte l'époque de la Renaissance. Char d'assaut, métier à tisser, hélicoptère, parachute, roulement à billes : ses inventions lui ont permis d'acquérir le statut de génie scientifique de son vivant. Pour une partie d'entre elles, il a principalement oeuvré à améliorer des systèmes et des techniques déjà existants à l'époque de la Grèce antique, de la Chine ancienne ou encore de l'Empire arabe. Quelle est l'étendue réelle du génie scientifique de Leonardo ?

La face cachée de Rome réalisé par Michael Scott



Michael Scott, spécialiste d'histoire antique et d'archéologie, part à la découverte de Rome, l'une des villes les plus puissantes de l'Antiquité. La capitale italienne ne révèle au premier abord qu'une partie de son histoire, les secrets de construction de cette métropole étant enfouis sous la terre. Des aqueducs souterrains qui transportent des litres d'eau vers la ville aux centaines de kilomètres de galeries dissimulées, on découvre, grâce à une technologie permettant de reproduire la Rome antique en 3D, comment ce labyrinthe invisible a contribué à l'élaboration des monuments les plus célèbres, comme le Colisée, la fontaine de Trevi ou encore les thermes de Caracalla

Wednesday, 17 May 2017

La révolution des chefs réalisé par Olivier Mille



Aujourd'hui, la cuisine est à la mode et les grands chefs ont changé de statut, devenant des stars, voire des artistes. Cette révolution remise au placard les classiques hérités du grand chef Escoffier : homard Thermidor, sole Bonne-Femme ou veau Orloff. En quelques décennies, une poignée d'hommes révolutionne le métier de chef et le style de la cuisine française, créant un nouvel ordre mondial du goût, faisant passer le cuisinier de l'anonymat de ses fourneaux aux feux de la téléréalité, entreprenant tous azimuts. Retour sur le parcours hors norme de 10 grands chefs, depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui.

Pedro Almodóvar - Tout sur ses femmes réalisé par Sergio Mondelo



En près de quarante ans de carrière, Pedro Almodóvar a toujours offert à ses actrices des rôles très forts. Dans ce documentaire, Carmen Maura, Victoria Abril, Rossy de Palma, Bibiana Fernández, Emma Suárez et Adriana Ugarte brossent avec délicatesse un portrait tout en féminité du cinéaste espagnol.

Homosexuel affirmé, provocateur, Pedro Almodóvar est paradoxalement devenu en quarante ans de carrière l’un des meilleurs interprètes des subtilités féminines. "Il nous comprend mieux que nous-mêmes", affirme Adriana Ugarte, l’une des deux héroïnes de Julieta, drame grâce auquel le chantre de la Movida, plus habitué aux comédies déjantées, a complété son impressionnant tableau de chasse : Carmen Maura, Victoria Abril, Marisa Paredes, Rossy de Palma, Bibiana Fernández, Penélope Cruz… "Sa vision de l’amour est purement féminine", ajoute Emma Suárez, l’autre rôle-titre du film.

Matriarcat
Il faut remonter à l’enfance de Pedro Almodóvar, né en 1949 dans la société matriarcale d’un village isolé du centre de l’Espagne, sous la dictature franquiste, pour comprendre d’où lui vient sa passion des femmes. Celle-ci s’incarne avant tout dans la figure de sa mère, qu’il fait tourner dans ses premiers films. À propos de Volver, le cinéaste confie : "C’était une tentative absurde et vaine de ramener ma mère des ténèbres pour l’avoir à nouveau à mon côté." Incarnant la femme par excellence, à l’instar d’une Ava Gardner ou d’une Rita Hayworth, Penélope Cruz, l’interprète principale de ce film, est celle pour laquelle il avoue avoir éprouvé la plus grande passion. Mais chez Almodóvar, les femmes sont aussi imparfaites, travesties ou transsexuelles. Leur dénominateur commun : constituer un formidable moteur scénaristique et un accélérateur émotionnel. Dans ce documentaire riche en archives, les chicas (et quelques chicos) d’Almodóvar racontent le cinéaste et en éclairent la flamboyante personnalité.

Tuesday, 16 May 2017

Jean Gabin, une âme française réalisé par René-Jean Bouyer



«Jean Gabin, une âme française» révèle comment le célèbre acteur a su incarner «l'identité française» de l'époque, de la naissance du parlant à la fin des Trente glorieuses. Personnage en quête de permanence dans un siècle en mutation, Gabin, qu'il soit ouvrier, restaurateur, flic, truand ou président du Conseil, est le reflet de la société française et de son temps. En analysant son jeu, en écoutant ceux qui l'ont approché, de son fils Mathias Moncorgé jusqu'au cinéaste Costa Gavras, en interrogeant ses meilleurs biographes, ce film propose une nouvelle lecture de l'homme, du mythe et de son parcours à travers le XXe siècle

Perdre sa vie à la gagner réalisé par Liza Fanjeaux



Chaque jour, en France, entre six et dix personnes meurent de maladies professionnelles. Malgré le scandale de l'amiante et les progrès de la technologie, plus de deux millions de salariés français continuent d'être exposés à des substances cancérogènes sur leur lieu de travail. La crise économique que connaît le pays, ces dernières années, n'a fait qu'accentuer cette réalité. Ouvriers précaires, recours à la sous-traitance, pression de l'emploi, beaucoup de travailleurs doivent choisir entre le «salaire d'aujourd'hui» et la «santé de demain». Ce film raconte le combat de ces hommes qui, derrière les portes d'usines, et au sein d'associations, dénoncent cette épidémie invisible

Monday, 15 May 2017

Splendeur et misère des tsarines allemandes réalisé par Hannes Schuler



Deux siècles après les noces de Charlotte de Prusse et du futur Nicolas Ier, ce documentaire revient sur la vie mouvementée des tsarines allemandes et dévoile une facette assez méconnue des relations germano-russes.

En 1817, le jour de ses 19 ans, la princesse Charlotte de Prusse est mariée au grand-duc Nicolas, futur tsar de Russie. Arrangée par les deux familles, l’union s’inscrit dans le cadre de la Sainte-Alliance formée en 1815 entre les souverains russe, autrichien et prussien. De ce mariage arrangé naît toutefois un amour profond, marqué par des moments de bonheur mais aussi des crises. Première dame du plus grand royaume d’Europe pendant trente ans, celle qui est devenue l’impératrice Alexandra Feodorovna s’inscrit dans la longue lignée des princesses allemandes à la cour du tsar. De Catherine la Grande à la dernière impératrice de Russie, la vie de ces femmes au destin hors du commun a été ponctuée de scandales, d’intrigues et de révoltes. En prenant pour point de départ la biographie de Charlotte de Prusse, ce documentaire retrace l’histoire des différentes tsarines d’origine allemande et dévoile une facette assez méconnue des relations germano-russes.

Sunday, 14 May 2017

Quand l'épicerie se la joue fine réalisé par Lise Thomas-Richard



Les Français, pourtant confrontés à la crise, craquent bien volontiers pour les produits proposés dans les épiceries fine. Au point que ce secteur est l'un des seuls en croissance dans les rayons alimentaires. Confiture à l'ancienne, saumon fumé ou épices exotiques : ces denrées d'exception ont envahi les magasins, et les boutiques spécialisées se multiplient. Même les enseignes hypermarchés leur font une place. Comment ces nouveaux épiciers réussissent-ils à conquérir les consommateurs malgré des prix élevés ? D'où viennent ces produits ? Le consommateur est-il gagnant ? Des coulisses de la «Grande épicerie» du «Bon Marché», à Paris, à l'ouverture d'une nouvelle épicerie branchée à Marseille, en plein quartier populaire de Noailles, de nombreux témoignages émaillent cette enquête dans les secrets des nouveaux épiciers.

Un siècle d'écrivains - Boris Vian réalisé par Bernard Gonner & Marika Princay



Brièvement en vie (1920-1959), Boris Vian fut, entre autres, l'undes princes de Saint-Germain-des-Prés (au point d'en écrire un Manuel). C'est donc assez naturellement sur des images de la terrasse du Flore que démarre le Siècle d'écrivains qui lui est consacré. De santé fragile, le jeune Boris, né à Ville-d'Avray dans une famille fantasque, n'avait pas, contrairement à ce qu'il prétend dans l'une de ses chansons, l'Ame slave. Mais «l'enfant à chair molle» (in l'Herbe rouge), surcouvé par sa mère (dite «la Pouche»), montre des dispositions aussi grandes pour les études que pour la déconnade haut de gamme. Centralien, il entre comme ingénieur à l'Afnor, et, immergé dans ce haut lieu de la normalisation bureaucratique, recycle ses observations dans un premier roman publié quasiment par hasard chez Gallimard en 1946: Vercoquin et le plancton. On y décèle également son goût pour le jazz, virus contracté à l'âge de 16 ans, qui ne le lâchera plus jamais, et qui, détail piquant, lui permettra d'apprendre l'anglais en autodidacte. La découverte des bopers, plus tard, lui fournira une ligne de conduite: «Je m'efforce toujours de conserver un style clair.»

Après la guerre, il démissionne de l'Afnor, travaille à l'Office du papier et écrit l'Ecume des jours, roman fétiche de l'adolescence consacré à «l'angoisse du jeune couple», désormais étudié en cours de français. Surtout, il se rend coupable, du moins aux yeux de certains, d'un canular qui lui coûtera cher: afin de prouver qu'il est capable de pondre une Série noire en quinze jours, il publie, sous le pseudo de Vernon Sullivan, J'irai cracher sur vos tombes, qui reste l'un de ses romans les plus célèbres, même s'il n'est certainement pas le meilleur. Dans le même temps, il collabore à Jazz Hot, et dépouille trois kilos de journaux américains par mois pour en faire une revue de presse, joue de la trompette dans l'orchestre de Claude Abadie, ce qui ne l'empêche pas de peindre, ni de faire l'acteur. Il mourra au cinéma, devant les premières images du film J'irai cracher sur vos tombes, qu'il désavouait.

Auteur de dix romans, de pièces de théâtre, de poèmes, de nouvelles, de scénarios et de près de 500 chansons, figure du noctambulisme germanopratin, Boris Vian jouit, du coup, d'une réputation de dilettante, doué en tout, mais génial en rien. Si le portrait dressé par Marika Prinçay et Bernard Gonner rend assez bien compte de ce talent protéiforme, il relève malheureusement plus du mausolée pesant que de l'ode à un fieffé déconneur.

Chute de livres de poche au ralenti sur fond d'Ascenseur pour l'échafaud, gros plan sur la TSF pour signaler qu'il s'agit d'archives radio, extérieurs nuits sépia dans Saint-Germain-des-Prés de nos jours, extraits lus par Antoine de Caunes avec le charisme d'un élève de sixième disant du Verhaerhen... l'ensemble ne brille pas par sa légèreté, pourrait-on noter en marge de la copie. Quant aux formidables chansons de Vian, le Déserteur est la seule retenue. On l'a certes beaucoup chantée autrefois à l'occasion de déplacements en autocar, mais elle reste très en dessous de Fais-moi mal Johnny, J'suis snob ou Quand j'aurai du vent dans mon crâne, poème mis en musique par Gainsbourg. Pathétique et drôle, comme Vian lui-même.

Saturday, 13 May 2017

Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène réalisé par Gérard Miller & Anaïs Feuillette


suite


Le 3 mai 1987, Dalida se suicide dans sa maison de Montmartre. Elle avait 54 ans. Chanteuse populaire à la vie ponctuée de nombreuses tragédies Dalida a eu un destin exceptionnel. Gérard Miller et Anaïs Feuillette retracent pas à pas le parcours de l'artiste et, éclairé par un regard freudien, cherchent à comprendre la logique d'une femme qui ne renonça jamais à poursuivre le chemin de son désir. Ce portrait est accompagné de nombreux témoignages, comme ceux de Line Renaud, d'Orlando, de Jean Sobieski ou de Rosy Gigliotti, sa cousine et secrétaire. Ils décrivent une femme qui doutait sans cesse d'elle-même.

Décollage pour l'Amérique - Merveilles naturelles réalisé par Toby Beach



Le territoire américain recèle des paysages époustouflants dus à son passé géologique : le Grand Canyon, les Appalaches ou le volcan Manau Loa, sur l'île de Hawaii.

Alerte rouge sur le thon réalisé par Rick Rosenthal



Le thon chasse en énormes bancs organisés. Avec des migrations marathoniennes, une capacité d'apprentissage légendaire et de stupéfiants pouvoirs de communication, le thon, ce méconnu, domine l'évolution marine. Pourtant, partout, on le pourchasse pour une industrie qui pèse plusieurs milliards de dollars.

Le thon chasse en énormes bancs organisés. Avec des migrations marathoniennes, une capacité d'apprentissage légendaire et de stupéfiants pouvoirs de communication, le thon, ce méconnu, domine l'évolution marine. Pourtant, partout, on le pourchasse pour une industrie qui pèse plusieurs milliards de dollars. De la nature aux ranchs d'élevage en passant par les laboratoires de recherche, ce film propose une véritable enquête sur le thon, à travers des images inédites. Une suite à un autre documentaire de Rick Rosenthal sur les secrets du mythique espadon, Prix spécial du public et Prix Planète Thalassa en 2008.

Animaux médecins réalisé par Jacques Mitsch



Des chimpanzés aux insectes, cette passionnante enquête explore les comportements d'automédication chez les animaux. Le scientifique américain Michael Huffman raconte notamment comment il a découvert que les chimpanzés pouvaient soigner leurs maladies en utilisant les plantes médicinales de leur environnement.

Il y a seulement vingt-cinq ans, les premières preuves d'un comportement d'automédication chez un animal, en l'occurrence le chimpanzé, ont été apportées. Sur la base des recherches pionnières menées par le scientifique américain Michael Huffman, une nouvelle science est alors fondée : la zoopharmacognosie ou l'étude de la pharmacopée animale. Au carrefour de l'éthologie, de la médecine et de l'anthropologie, l'étude du comportement des "animaux médecins" explore la genèse de l'intelligence et de la culture. Où finit l'animalité, où commence l'humanité ? Elle donne de précieux éléments sur la nature possible de l'automédication chez les premiers hominidés, et sur l'évolution des comportements thérapeutiques jusqu'à notre médecine moderne.

Conduites thérapeutiques
Michael Huffman raconte comment il a découvert que les chimpanzés pouvaient soigner leurs maladies en utilisant les plantes médicinales. Puis il commente d’autres cas très surprenants : des oiseaux qui désinfectent leur nid en le garnissant de plantes aromatiques aux vertus répulsives, un rongeur qui enduit son pelage d'une sève toxique agissant comme un poison chez ses prédateurs, des éléphants qui posent des emplâtres de boue sur leurs blessures…

Les villes du futur - Les fermes verticales réalisé par Benoît Laborde



Pour la première fois dans l'histoire, environ la moitié de la population mondiale habite dans les villes, effectif qui devrait passer à 70% d'ici 50 ans. L'approvisionnement des villes en nourriture représente un véritable défi. Les urbanistes comptent de plus en plus sur le développement de l'agriculture urbaine et sur des concepts tels que "les fermes verticales".

Inventé au début des années 2000 par Dickson Despommier, professeur à l’université Columbia à New York, le concept de ferme verticale ne cesse de faire des émules. Sur les toits de New York et de Montréal, des "ageekculteurs" mêlent nouvelles technologies et agriculture pour produire, en pleine ville, des légumes frais et sans pesticides. À Singapour, on économise l’espace, ressource aujourd’hui raréfiée, en érigeant des tours agricoles de dix mètres de haut. Aux Pays-Bas, des diodes électroluminescentes (LED) dernier cri veillent sur les cultures urbaines en remplaçant les rayons du soleil en hiver. Si aucun gratte-ciel agricole n’est sorti de terre, les technologies qui le permettent existent déjà. Des projets fleurissent ainsi à travers le monde, dont le gigantisme ne fait pas toujours l’unanimité. Certains craignent par ailleurs la voracité de l’industrie agroalimentaire, qui pourrait dévoyer le rêve de Dickson Despommier. De jeunes architectes réagissent et s’approprient les principes fondateurs des fermes verticales dans l’optique de convertir les villes de demain en écosystèmes autonomes.

Villes du futur, futur des villes
Multipliant les exemples révélateurs et les interventions d’experts – architectes, économistes, sociologues, entrepreneurs, ingénieurs informatiques, etc. –, cette série documentaire en trois volets offre une immersion passionnante dans l’avenir des villes. De l’Amérique du Nord à l’Asie en passant par l’Europe, ce tour d’horizon des innovations urbaines fantasmées ou en marche s’accompagne d’une réflexion philosophique et politique saisissante sur nos vies citadines, d’ores et déjà placées sous le règne de l’algorithme. Les nouvelles villes, qui se distinguent par leur gestion des plus efficientes, trouveront-elles leur identité ? Faut-il renoncer à la liberté pour assurer la sécurité ? L’informatique favorisera-t-elle les interactions entre les individus ou annonce-t-elle l’avènement d’un pouvoir ultracentralisé ? Des questions fondamentales auxquelles seuls les citoyens, qui expérimentent ces transformations, et à qui le documentaire donne la parole, peuvent répondre.

Les villes du futur - Les villes intelligentes réalisé par Jean-Christophe Ribot



Londres, Paris, Shanghai... : les grandes villes historiques misent sur les dernières innovations technologiques pour accueillir toujours plus d’habitants. Jusqu’où iront-elles en matière de gestion informatisée de nos vies collectives ?

À l’heure où les ressources énergétiques traditionnelles s’amenuisent, des villes comme Hambourg ou Paris parient sur les smart grids ou réseaux intelligents, qui permettent d’analyser la consommation des foyers en temps réel et d’ajuster la production. Optimiser les déplacements des piétons et des voitures fait également partie des priorités des grandes villes, toujours plus congestionnées. Alors que des systèmes de vélos ou de voitures électriques en libre-service sont progressivement mis en place à travers le monde, des métropoles comme Londres ont recours à la numérisation pour fluidifier le trafic. En modélisant les croisements des passants du carrefour d’Oxford Circus, un ingénieur informatique a ouvert la voie à un remaniement des voies piétonnes. Poussant la logique encore plus loin, les smart communities de Shanghai numérisent la vie des citadins, de leurs achats à leurs examens médicaux en passant par leurs activités bénévoles. Des économistes renommés, tels que Jeremy Rifkin, penseur de "l’internet de l’énergie", et des urbanistes contestataires, comme Adam Greenfield, s’affrontent autour de ces nouvelles perspectives : hyperrationnelles, 100 % durables et parfaitement sûres, les cités "intelligentes" permettent de fluidifier l’ensemble des secteurs de la vie urbaine, tout en réveillant la peur du cauchemar orwellien.

Villes du futur, futur des villes
Multipliant les exemples révélateurs et les interventions d’experts – architectes, économistes, sociologues, entrepreneurs, ingénieurs informatiques, etc. –, cette série documentaire en trois volets offre une immersion passionnante dans l’avenir des villes. De l’Amérique du Nord à l’Asie en passant par l’Europe, ce tour d’horizon des innovations urbaines fantasmées ou en marche s’accompagne d’une réflexion philosophique et politique saisissante sur nos vies citadines, d’ores et déjà placées sous le règne de l’algorithme. Les nouvelles villes, qui se distinguent par leur gestion des plus efficientes, trouveront-elles leur identité ? Faut-il renoncer à la liberté pour assurer la sécurité ? L’informatique favorisera-t-elle les interactions entre les individus ou annonce-t-elle l’avènement d’un pouvoir ultracentralisé ? Des questions fondamentales auxquelles seuls les citoyens, qui expérimentent ces transformations, et à qui le documentaire donne la parole, peuvent répondre.

Les villes du futur - Les nouvelles villes réalisé par Frédéric Castaignède



Alors que le nombre de citadins ne cesse de croître et que la crise énergétique menace, des cités intelligentes, écologiques et ultraconnectées sortent de terre. Solution d’avenir ou chimère urbaine ?

Alors qu’elles n’occupent que 2 % de la surface du globe, les villes abritent plus de 50 % de la population et représentent 75 % de la consommation énergétique mondiale. Des cités futuristes, vertes et hyperconnectées, voient ainsi le jour. King Abdullah Economic City (Arabie Saoudite), Tianjin Eco-city (Chine), Songdo (Corée du Sud)… : créées de toutes pièces et financées par le biais de partenariats public-privé, ces villes pilotes, qui privilégient les espaces verts et les équipements écologiques, se dotent des dernières innovations en matière de technologies de l’information et de la communication pour optimiser leurs réseaux (de transports, énergétiques, etc.). À Songdo, première cité ubiquitaire du monde, des capteurs transmettent les données personnelles des citadins à un ordinateur central, dans le but de simplifier leur vie (une carte unique permet de payer ses achats, de pénétrer dans son immeuble, d’accéder à sa consommation énergétique et à celle de ses voisins…). Mais si certains souhaitent ériger ces laboratoires du futur en modèle urbain, d’autres, à l’inverse, n’y voient que des vitrines technologiques sans âme, au centre d’un business juteux.

Villes du futur, futur des villes
Multipliant les exemples révélateurs et les interventions d’experts – architectes, économistes, sociologues, entrepreneurs, ingénieurs informatiques, etc. –, cette série documentaire en trois volets offre une immersion passionnante dans l’avenir des villes. De l’Amérique du Nord à l’Asie en passant par l’Europe, ce tour d’horizon des innovations urbaines fantasmées ou en marche s’accompagne d’une réflexion philosophique et politique saisissante sur nos vies citadines, d’ores et déjà placées sous le règne de l’algorithme. Les nouvelles villes, qui se distinguent par leur gestion des plus efficientes, trouveront-elles leur identité ? Faut-il renoncer à la liberté pour assurer la sécurité ? L’informatique favorisera-t-elle les interactions entre les individus ou annonce-t-elle l’avènement d’un pouvoir ultracentralisé ? Des questions fondamentales auxquelles seuls les citoyens, qui expérimentent ces transformations et à qui le documentaire donne la parole, peuvent répondre.

Friday, 12 May 2017

La bataille du charbon (1944-1948) réalisé par Frédéric Brunnquell



Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la France est détruite. Pour se reconstruire, elle doit se fournir en charbon. Avec l'appui du Parti communiste, le gouvernement de l'époque sollicite alors les 200 000 mineurs du pays et leur demande de doubler la cadence. Érigés en modèles devant les autres ouvriers, les mineurs travaillent au péril de leur vie. La propagande et la couverture médiatique galvanisent les Français. Une compétition s'engagent entre les mines : plus de 100 000 tonnes de charbon sont produites au quotidien, mais beaucoup n'y survivent pas. En 1948, les héros oubliés de ce combat d'après-guerre sont violemment trahis.

Vues d'en haut - L'État de New York réalisé par Richard Mervyn



Cet épisode offre un voyage à travers l'Etat de New York, dans l'est des Etats-Unis. En partant de la ville de Buffalo, à la découverte de la région en suivant le canal et les rivières. Les étapes sont Utica, les parcs naturels et Syracuse pour arriver jusqu'à Saratoga.

Vues d'en haut - En terre gaélique réalisé par Richard Mervyn



Découverte aérienne de l'Irlande, de Donegal, chef-lieu du comté portant le même nom, au Grianan d'Aileach, un fort préhistorique utilisé jusqu'au Moyen-Age.

Les Mille-Îles du Saint-Laurent - Indiens et pêcheurs réalisé par Almut Faass & Frank Gensthaler



En cinq étapes, découverte d'un archipel aux trésors naturels fascinants. Ce volet s'intéresse à la faune et la flore de l'archipel. Dans le petit port de Gananoque se déroule un concours de pêche à l’issue surprenante : une fois pesés, les poissons sont remis à l’eau car certaines espèces sont menacées d’extinction...

Ce volet s'intéresse à la faune et la flore de l'archipel. Dans le petit port de Gananoque se déroule un concours de pêche à l’issue surprenante : une fois pesés, les poissons sont remis à l’eau car certaines espèces sont menacées d’extinction. Chuck Commanda, descendant d’une tribu native, explique comment il choisit le bois des bouleaux qui serviront à construire ses canoës. Grâce à son élevage, l’Allemand Harald Mix a contribué à stabiliser le nombre de bisons dans la région.

Thursday, 11 May 2017

Des Racines et des Ailes - Terres de Bretagne, du pays rennais à la presqu'île de Crozon réalisé par France 3



Lors d'un voyage en terres bretonnes, Thibaut Gaborit survole la Vilaine, ce fleuve qui parcourt les Marches de Bretagne. A Rennes, deux passionnés d'art tentent de retrouver les oeuvres de la famille Odorico. Après une visite du château de Josselin, dans le Morbihan, Claire Tartamella profite de la vidange du lac de Guerlédan pour redécouvrir une partie immergée du canal de Nantes à Brest. Le périple se poursuit dans le Finistère, au coeur des montagne Noires, où s'érige le domaine de Trévarez. Dans les Monts d'Arrée, Adeline Corre embarque pour une randonnée équestre. Enfin, direction la pointe du Raz et la pointe de Saint-Mathieu, où se niche la presqu'île de Crozon.

Dans le secret de Stonehenge réalisé par Andra Heritage



Situé au sud-ouest de l'Angleterre, au beau milieu de la plaine de Salisbury, un ensemble concentrique de monolithes et trilithes gigantesques attire chaque année 1,3 million de visiteurs. Le début de sa construction remonterait au néolithique, vers 2800 avant J.-C., et s'achèverait à l'âge de bronze, vers 1100 avant J.-C. 1700 ans durant lesquels le lieu a évolué, se réorganisant et s'enrichissant de nouvelles pierres. Mais quelle était la fonction du monument pour les hommes du néolithique ? Pourquoi ceux-ci ont-ils choisi d'ériger ces énormes blocs à cet endroit précis ?

La véritable tour de Babel réalisé par Andra Heritage



Au-delà de sa valeur symbolique, le récit biblique de la tour de Babel a-t-il un fondement historique ? Une équipe d'archéologues mène l'enquête depuis plusieurs années sur le site de Babylone, en Irak actuel. Ils auraient localisé les fondations d'une tour de briques cuites datant d'environ 2500 ans, et correspondant au règne de Nabuchodonosor II. Les plans de cette immense structure rappellent ceux des ziggourats de Mésopotamie. Par ses dimensions inégalées à l'époque de sa construction, elle aurait dominé la plaine. Le déchiffrage d'une tablette cunéiforme et d'un stèle gravée pourrait permettre d'avancer de sérieuses hypothèses.

Les Mille-Îles du Saint-Laurent - Amour et passion réalisé par Almut Faass & Frank Gensthaler



En cinq étapes, découverte d'un archipel aux trésors naturels fascinants entre le Canada et les États-Unis. Visite sur l’île Heart du majestueux château bâti pour son épouse par George Boldt, magnat de l’industrie hôtelière, puis plongée dans les eaux du Saint-Laurent qui abritent pas moins de 75 épaves de bateaux échoués.

Au début du XXe siècle, George Boldt, magnat de l’industrie hôtelière, fait bâtir pour son épouse un majestueux château sur l’île Heart, façonnée pour l’occasion en forme de cœur. Le lieu est désormais l’attraction majeure de la région. Puis, en compagnie de chasseurs d’épaves, plongée dans les eaux du Saint-Laurent qui abritent pas moins de 75 épaves de bateaux échoués.

Tolkien, des mots, des mondes réalisé par Simon Backès



Retour sur la vie de J. R. R. Tolkien, auteur méticuleux et obsessionnel du "Seigneur des anneaux", à travers les différents langages qui ont donné vie à son univers. Avec Michael Lonsdale en récitant classieux.

Le succès phénoménal de l’œuvre de Tolkien ne repose pas sur un simple hasard. Dans ce documentaire, toute la psychologie d’un homme complexe se révèle, entre enfant rêveur et philologue méticuleux. En résulte une biographie délicate de la vie de l’auteur qui fascine les lecteurs depuis des générations. Inspiré par les légendes anglo-saxonnes et les sagas nordiques, l'écrivain rêvait à des passés disparus où la dualité opposant le bien au mal primerait sur un système moderne qui ne lui convenait pas. Également professeur de langue, Tolkien, entre deux copies, a commencé à déverser sa nostalgie et ses aspirations dans une œuvre fleuve, préférant recréer de toutes pièces un univers à son image plutôt que de continuer à vivre dans celui qu’il devait subir.

Hobbit forever
C’est d’abord par ses différents langages que la Terre du Milieu s’est matérialisée. Linguiste et chercheur, Tolkien a développé un large panel de langues inventées, extrêmement codifiées et complexes, dont les diverses variations ont favorisé l’émergence d’une autre Histoire, avec ses légendes, personnages mythiques et bouleversements propres, menant du Hobbit à la trilogie du Seigneur des anneaux. Personne ne s’attendait au succès phénoménal de la saga, mais soixante ans après sa publication, l’univers de l’écrivain continue de faire rêver. Mieux, l’œuvre a servi de base à la propagation d’idées libertaires et contestataires dans les années 1960, tant la jeunesse voulait voir dans les forces des ténèbres de Tolkien la métaphore d’un système politique qu’ils jugeaient sclérosé. Un combat opposant la singularité de l’imagination à un système répressif qui reste d’actualité. Plus de quarante ans après sa mort, l’héritage de Tolkien continue à vivre à travers le travail de mémoire de ses lecteurs : jeux de rôles, mondes persistants sur le web, et créations inspirées de la saga… Un voyage au cœur d’une œuvre qui a marqué le genre littéraire de la fantasy, ponctué d’extraits lus avec douceur et maestria par Michael Lonsdale.

Vertueuses, les multinationales ? - Le business de l'aide au développement réalisé par Valentin Thurn & Caroline Nokel



Une part croissante de l'aide publique au développement serait-elle détournée au profit de grandes multinationales du secteur agroalimentaire ? Une enquête stupéfiante menée dans trois pays africains.

Lutter contre la malnutrition au Kenya en investissant des fonds publics pour l'aide au développement dans une société important à Nairobi des pizzas surgelées fabriquées en Allemagne ? Le projet peut paraître absurde, c'est pourtant l'un des nombreux exemples d'une dérive dans laquelle est impliquée aujourd'hui l'aide publique européenne au développement. Pour lutter contre l'insécurité alimentaire et la grande pauvreté, les pays donateurs misent sur les mécanismes du partenariat public-privé et, ce faisant, investissent une part croissante de leur aide au développement dans le soutien au secteur privé plutôt que dans les structures étatiques. C'est encore plus vrai depuis qu'en 2012 le G8 a lancé l'Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, associant 230 entreprises privées et dix pays africains pour le développement de projets agroalimentaires d'envergure sur les territoires de ces derniers.

"Gagnant gagnant"
Vertueux le partenariat public-privé pour combattre la misère en Afrique ? Pour les besoins de leur enquête, les auteurs de ce film se sont rendus au Kenya, en Zambie et en Tanzanie, mais aussi en Allemagne, en donnant la parole aux investisseurs publics (dont le ministre de la Coopération Gerd Müller) et à des adversaires résolus de cette politique. De fait, dans six des sept projets exposés, le pari du "gagnant gagnant" (quand les entreprises vont bien, la pauvreté recule) se trouve largement infirmé par les faits. Certaines multinationales accaparent les terres, paient des salaires misérables au petit nombre d'ouvriers agricoles qu'elles emploient, et poussent les paysans à leur compte à délaisser l'agriculture vivrière et à s'endetter pour se procurer semences, engrais et pesticides. Si la situation de certains, déjà privilégiés, semble s'améliorer, ils deviennent aussi totalement dépendants, non seulement des intrants (engrais, matériels...) que leur fournissent ces mêmes multinationales, mais aussi des prix agricoles fixés par elles. Pourtant des modèles alternatifs d'aide au développement existent. Tel ce partenariat entre un grossiste européen en épices et condiments exotiques associé à vingt-cinq producteurs d'épices à Zanzibar, et soutenu lui aussi par la coopération allemande. Ne faudrait-il pas encourager plus fortement ce modèle d'association d'hommes et de moyens, respectueux de la liberté et de l'autonomie des petits producteurs, favorisant une agriculture équitable ? C'est une autre variante du "gagnant-gagnant".

Wednesday, 10 May 2017

Les Mille-Iles du Saint-Laurent - Cowboys et soldats réalisé par Almut Faass & Frank Gensthaler



En cinq étapes, découverte d'un archipel aux trésors naturels fascinants. Cap dans cet épisode sur la partie américaine du fleuve Saint-Laurent, lieu de villégiature des magnats de l’industrie américaine au début du XXe siècle.

Merveille de la nature située à la frontière entre les États-Unis et le Canada, l’archipel des Mille-Îles fascine depuis des siècles par sa beauté et ses nombreuses légendes. Ses habitants utilisent aujourd'hui encore les trésors naturels de cet environnement d'îles et d'îlots parsemés dans les méandres du fleuve Saint-Laurent.

Cap dans cet épisode sur la partie américaine du fleuve Saint-Laurent, lieu de villégiature des magnats de l’industrie américaine au début du XXe siècle. Les réalisateurs y enquêtent sur l’origine de la fameuse vinaigrette Mille-Îles et sur les pratiques occultes de la Skull and Bones Society, une société secrète de l’université de Yale.

Cuba en suspens réalisé par Carmen Castillo



L'incertitude sur l'évolution future de leur île préoccupe les Cubains au quotidien. Un voyage captivant, rythmé par leurs récits nuancés sur l'ouverture de Cuba au monde.

Cuba est aujourd'hui entre deux mondes : l'ancien qui se transforme à un rythme accéléré et le nouveau à l'issue encore inconnue. Après l'amorce des réformes économiques historiques de 2011, destinées à encourager l'initiative privée, et le rétablissement des relations diplomatiques avec les États-Unis en décembre 2014, l'île se métamorphose et les mentalités changent peu à peu. Plusieurs entreprises étatiques sont devenues des coopératives autogérées et le Parti communiste au pouvoir tolère désormais quelques voix divergentes. De nouveaux lieux de loisirs, inspirés des sociétés occidentales, fleurissent aussi à la Havane, où les usines désaffectées ont été transformées en pistes de danse ou en galeries. Le pays se tourne vers les investissements étrangers dans plusieurs secteurs, à l'exception de la santé, de l'éducation et de la défense. Le mégaport de Mariel, un projet colossal financé par le Brésil, illustre ce basculement vers le libéralisme. Symbole de renouveau, il devrait constituer à terme l'une des principales plates-formes du commerce entre la région Pacifique et les États-Unis. Une influence extérieure qui risque de peser dans le futur. Mais dans une île restée longtemps isolée, les décisions appartiendront-elles aux Cubains seuls ? À La Havane, de plus en plus de jeunes se réunissent pour débattre publiquement dans les cafés ou aux abords de l'université de l'avenir de leur pays.

Nouvelle ère ?
Entre le moment où le film a été tourné, au printemps 2016, et aujourd'hui, Fidel Castro, le père de la révolution, est mort et Donald Trump a été élu à la présidence des États-Unis. À travers cette photographie d'un présent en mouvement, la réalisatrice Carmen Castillo donne la parole à des sociologues, des économistes et des analystes politiques impliqués dans les débats en cours, mais aussi à des habitants des quartiers défavorisés de la capitale, où les inégalités ne cessent d'augmenter. Elle dévoile ainsi toute la complexité d'une société cubaine partagée entre sa fidélité au socialisme des origines et sa soif d'ouverture.

Les Mille-Îles du Saint-Laurent - Millionnaires et cuisinières réalisé par Almut Faass & Frank Gensthaler



En cinq étapes, découverte d'un archipel aux trésors naturels fascinants. Cap dans cet épisode sur la partie américaine du fleuve Saint-Laurent, lieu de villégiature des magnats de l’industrie américaine au début du XXe siècle.

Merveille de la nature située à la frontière entre les États-Unis et le Canada, l’archipel des Mille-Îles fascine depuis des siècles par sa beauté et ses nombreuses légendes. Ses habitants utilisent aujourd'hui encore les trésors naturels de cet environnement d'îles et d'îlots parsemés dans les méandres du fleuve Saint-Laurent.

Cap dans cet épisode sur la partie américaine du fleuve Saint-Laurent, lieu de villégiature des magnats de l’industrie américaine au début du XXe siècle. Les réalisateurs y enquêtent sur l’origine de la fameuse vinaigrette Mille-Îles et sur les pratiques occultes de la Skull and Bones Society, une société secrète de l’université de Yale.

Ainsi soit Macron réalisé par Pierre Hurel


suite

suite


La trajectoire fulgurante d'Emmanuel Macron l'a fait passer en trois ans du quasi anonymat à la présidence de la République. Et pourtant, même si les médias l'ont suivi jour après jour durant sa campagne, personne ne le connaît vraiment. Le politique s'est exprimé, progressiste, social et libéral en même temps, mais l'homme reste une énigme. Derrière le story-telling officiel, quelle est la véritable personnalité de celui qui va diriger la France ? Quelles sont ses forces, ses faiblesses ? Grâce à des images inédites et des témoignages exclusifs, dont celui de son épouse Brigitte, ce film raconte les moments charnières de la trajectoire du nouveau Président et révèle les motivations profondes qui l'animent. Enquête sur un météore devenu Président.

Tuesday, 9 May 2017

Jean Yanne, 30 ans de déconnade réalisé par Robert Mugnerot



Retour sur la carrière de Jean Yanne, humoriste et acteur qui, des années 50 aux années 80, a bousculé l'ordre établi et manié la dérision et la satire.

Arctique, la conquête glaciale réalisé par Tania Rakhmanova


suite


L'Arctique sera-t-il la dernière grande réserve d'hydrocarbures mondiale ? La région attise les convoitises territoriales des grandes compagnies et des États. Ce documentaire édifiant recense tous les dangers qui menacent le pôle Nord.

Peur noire sur le pôle Nord. Longtemps à l'abri d'une exploitation industrielle d'envergure mondiale, l'Arctique risque de devenir le dernier eldorado pour les grandes compagnies pétrolières. Ce qui, ajouté à la fonte des glaces qu'entraîne le réchauffement climatique, comporte d'énormes risques écologiques : l'impact d'une marée noire serait par exemple incomparablement plus grave dans ce climat extrême que dans tout autre coin du globe.

C'est en 2007 que Poutine, le premier, a déclaré son intérêt pour un potentiel pétrolifère estimé à 90 milliards de barils, exploitables dans un avenir proche. À sa suite, les autres pays riverains (États-Unis, Groenland, Norvège, etc.) ont réclamé leur part du gâteau, quitte à se disputer le tracé des frontières. D'autres, comme la Chine et la Corée du Sud, espèrent bien entrer dans la course. Quant aux grandes compagnies d'hydrocarbures, elles initient leurs projets de forage en l'absence de toute loi internationale… Mais déjà, plusieurs signes alarment les défenseurs de la nature : une première plate-forme s'est mise à dériver, tandis que la direction d'une centrale nucléaire russe, construite sur du permafrost en train de fondre, a connu un black-out informatif total.

Scénarios catastrophes
Si le documentaire de Tania Rakhmanova envisage un certain nombre de scénarios catastrophes, c'est qu'il rend compte avec précision de tous les paramètres qui augurent d'un avenir menaçant pour l'Arctique. Enjeux industriels colossaux, personnel politique dépassé ou attiré par la promesse des retombées financières, sécurité écologique non garantie par les compagnies pétrolières : l'éventail des risques est large. Arctique, la conquête glaciale dresse la cartographie contrastée d'une région promise à devenir le réceptacle de toutes les dérégulations contemporaines. Il démontre que trop de superpuissances, qu'elles soient industrielles ou politiques, sont encore prêtes à jouer avec le feu pour s'offrir de nouveaux débouchés. Servi par de nombreux témoignages, variant ses angles d'approche, le film actionne le signal d'alarme en suggérant que la leçon des grands cataclysmes industriels passés n'a sans doute pas été retenue.

Monday, 8 May 2017

Le mystère mérou réalisé par Gil Kebaïli


suite


Le biologiste et plongeur Laurent Ballesta part en Polynésie française pour percer le mystère de la reproduction spectaculaire des mérous. Une mission scientifique doublée d’une plongée record de vingt-quatre heures !

Été 2014, sur l’atoll polynésien de Fakarava. Le biologiste marin, photographe et plongeur Laurent Ballesta parvient à observer, avec son équipe, un rassemblement de milliers de mérous marbrés à un moment unique. Chaque année, ces poissons font un long voyage pour se réunir dans une passe et y attendre le jour de la pleine lune afin de se reproduire tous en même temps, dans une chorégraphie brève et spectaculaire. Curieusement, les mâles se combattent violemment alors que la reproduction se fera en groupe et que seul le hasard semble décider de ceux qui auront une descendance. Chaque nuit, des centaines de requins gris profitent alors de l’aubaine pour dévorer les poissons. Mais pourquoi les mérous attendent-ils ce jour précis et prennent-ils autant de risques ? C’est pour répondre à ces questions que Laurent Ballesta et son équipe, avec le soutien des chercheurs du CNRS de Moorea, ont monté cette nouvelle expédition scientifique, "Gombessa II" – la première étant consacrée au cœlacanthe, le fabuleux poisson préhistorique.

Aventure scientifique et record de plongée
Pendant quarante jours, ils ont plongé sans relâche et expérimenté de nombreuses méthodes pour étudier et témoigner de ce phénomène. Suivant les préparatifs, la conception d’une carte des fonds marins en 3D, les plongées et le dénouement spectaculaire, le film dévoile des images inédites exceptionnelles grâce notamment à l'utilisation de caméras spéciales. Elles ont permis d'obtenir des vidéos ultraralenties, jusqu’à mille images par seconde. Laurent Ballesta réalise aussi un rêve, celui d’une plongée record pour observer un cycle de vie sous l’eau durant toute une journée.